wildwins office 2016 key Office 2016 Product Key Office Professional Plus 2016 Key validkeyshop cheap-windows-10-product-key
Festival de Cannes 2016 : tu l’aimes mon affiche officielle ?

cannes 2016 affiche 01

est l’une des œuvres majeures de , l’un des plus grands bonheurs des cinéphiles, «une tragique histoire d’amour dans un cadre merveilleux» (pour reprendre les mots de la bande-annonce) librement adaptée d’un roman d’ mais aussi une fascinante histoire de cinéma dans le cinéma pour ce joyau, précisément, de l’Histoire du cinéma. Le récit se déroule dans le contexte du tournage de l’adaptation par (dans son «propre rôle») de l’Odyssée de Homère avec en scénariste maudit, dans celui de sa compagne et en producteur repoussant. Le tout sur les notes inoubliables de .

C’est ce film mythique qui a été choisi pour représenter graphiquement la 69ème édition du Festival de Cannes qui aura lieu du 11 au 22 mai 2016. Une belle adaptation d’une image emblématique qui s’accorde avec l’esthétique et l’esprit de Cannes : les marches du toit de la «légendaire villa-œuvre de l’écrivain Curzio Malaparte» vers lequel Michel Piccoli monte avec détermination et élégance, la couleur jaune soleil d’une Palme d’or, la mer Méditerranée au loin. Rappelons qu’il y a même une starlette dans l’intrigue ! Et non, il ne s’agit pas de BB…

C’est au directeur de la photo , l’un des grands créateurs de la Nouvelle Vague (À bout de souffle déjà) né en 1924 que l’on doit la lumière et les cadres si uniques du Mépris tourné dans un superbe cinémascope. L’affiche a elle été conçue par Hervé Chigioni et son graphiste Gilles Frappier, déjà à l’origine de celles de 2014 sur fond noir ( dans 8 ½ de Federico Fellini) et 2015 sur fond blanc (). Changement de couleur dominante avec un audacieux jaune éclatant et un choix de film original, ironique même, pour ce qui reste, au moins en partie, un pamphlet esthétique sur la mort du cinéma !

Cette image pourrait être celle du Palais lui-même si l’on fait abstraction des salles de projection du palais officiel ! Finis le Théâtre Lumière et les salle du 60ème, Bazin, Bunuel, Debussy…, le spectateur est invité à rentrer directement dans l’écran et devra d’ailleurs faire bien attention à ne pas se perdre entre les marches du tapis rouge et celles-ci qui les surplomberont dans un étrange effet de pertes de repères sensoriels.

Aucune information n’a pour l’instant évidemment filtré sur les diverses sélections de cette nouvelle édition (sinon des rumeurs qui n’engagent que ceux qui les relaient) dont le jury de la compétition officielle sera présidé par le réalisateur australien dont le dernier film Mad Max Fury Road fit sensation hors-compétition l’an dernier. Naomi Kawasé (Un Certain Regard en 2015 avec Les Délices de Tokyo) présidera le jury de la compétition des courts-métrages et de la Cinéfondation.

L’identité visuelle du a été créée par Philippe Savoir (Filifox) avec trois coloris différents. Son travail est à découvrir ci-dessous.

Banniere_carree_aubergineBanniere_carree_jauneBanniere_carree_rouge

Articles semblables

Partage

Auteur

Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles