DVD — 02 août 2017
Test DVD : Telle mère, telle fille

Telle mère, telle fille

 
France : 2017
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Noémie Saglio,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h31
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 29 mars 2017
Date de sortie DVD : 29 juillet 2017

 

 

Inséparables, Avril et sa mère Mado ne peuvent pourtant pas être plus différentes. Avril, 30 ans, est mariée, salariée et organisée à l’inverse de sa mère, éternelle ado insouciante et délurée qui vit aux crochets de sa fille depuis son divorce. Mais quand les deux femmes se retrouvent enceintes en même temps et sous le même toit, le clash est inévitable. Parce que si Mado, en pleine crise de jeunisme, n’est pas prête à être grand-mère, Avril, quant à elle, a bien du mal à imaginer sa mère… mère !

 

 

Le film

[4/5]

N’étant pas parvenu à s’imposer au box-office français face à des mastodontes tels que Ghost in the shell ou Baby boss, n’a malheureusement réuni qu’un peu moins de 200.000 spectateurs dans les salles françaises début avril, le faisant. Aussi incompréhensible que cela puisse paraitre, dans un registre assez similaire de feel good movie, les français lui auront même préféré la comédie L’embarras du choix d’Eric Lavaine.

Pourtant, cette troisième collaboration entre la scénariste / réalisatrice Noémie Saglio et l’actrice Camille Cottin s’avère très largement supérieure au film de Lavaine, malgré quelques ficelles en commun (on pense à l’Art délicat du second-rôle décalé, avec ici des apparitions remarquées et hilarantes de Jean-Luc Bideau et de Catherine Jacob). Maîtrisé, souvent très drôle, Telle mère telle fille provoquera suffisamment d’éclats de rire pour remporter l’adhésion et coller au spectateur un sourire béat sur le visage durant tout le film, et sans doute même à l’issue du générique de fin.

Il faut dire aussi que Noémie Saglio, consciente de l’impact de ses scènes comiques très efficaces (le diner, l’échographie…), n’oublie pas non plus qu’elle dispose au casting de son film de l’une des meilleures actrices françaises de tous les temps, et permet à Juliette Binoche de livrer un festival, un véritable one woman show qui ravira tous les admirateurs de son jeu naturel et lumineux, qui confirme à qui en douterait encore qu’elle est capable de TOUT jouer avec le même talent extraordinaire. Un très bon moment, et un film attachant que l’on se surprendra sans doute à avoir envie de revoir d’ici quelques années avec le même plaisir.

 

 

Le DVD

[4/5]

C’est Gaumont qui vient de prendre l’initiative de sortir Telle mère telle fille sur support DVD. Côté galette donc, l’éditeur nous offre un DVD de très haute volée : la jolie photo du film est magnifiée par un master sans faille, avec une définition et un piqué à toute épreuve, dans les limites d’un encodage en définition standard bien-sûr. C’est donc un sans-faute côté image comme côté son d’ailleurs, puisque le mixage Dolby Digital 5.1 balance la purée avec puissance et dynamisme. La spatialisation a été bien travaillée, et si l’on n’est certes pas en présence du disque de démo pour épater la galerie, il propose tout de même une solide immersion au cœur du film.

La section suppléments nous propose de découvrir une série de teasers ainsi que la bande-annonce du film.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *