Test DVD : Hibou

0
447

Hibou

 
France : 2016
Titre original : –
Réalisateur : Ramzy Bedia
Scénario : Ramzy Bedia, Fadette Drouard, François Reczulski, François Uzan
Acteurs : Ramzy Bedia, Élodie Bouchez, Lucie Laurier
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h19
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 6 juillet 2016
Date de sortie DVD : 1 décembre 2016

 

 

Rocky est un homme discret. Il est heureux mais n’existe dans le regard de personne. Un soir en rentrant chez lui, il découvre un hibou “Grand Duc” sur son canapé qui le fixe intensément. Il comprend qu’il doit agir. Le lendemain, arrivé à son bureau, il revêt un déguisement de hibou sans que personne n’y prête la moindre attention. Jusqu’au jour où il rencontre une panda…

 

 

Le film

[4/5]

Comme il semble loin, le temps où la simple évocation des noms d’Éric et Ramzy suffisait à réunir des millions de spectateurs dans les salles de cinéma. Entre 2001 et 2004, près de deux millions de spectateurs s’étaient déplacés à trois reprises pour rire à gorge déployée devant La tour Montparnasse infernale, Double zéro et Les Dalton. Si ces films sont très loin d’être les meilleurs de leur filmographie en commun, le public répondait présent : c’était ce qu’on appellera « l’âge d’or » d’Éric et Ramzy. Passée cette période bénie, les deux lascars ont réussi avec Seuls two (2008) et Halal police d’état (2011) à frôler le million d’entrées, et leurs plus mauvais scores au box-office plafonnaient respectivement à 300.000 (Steak, 2007) et 350.000 (La tour 2 contrôle infernale, 2016).

Des chiffres globalement corrects, d’autant que leurs collaborations, en solo ou en duo, à des films portés par le nom d’autres humoristes rencontraient également très régulièrement le succès public (Les kaïra, Les nouvelles aventures d’Aladin, Les seigneurs, Pattaya…). Tout cela pour dire que RIEN ne pouvait à priori préparer à la catastrophe industrielle que leur préparait, en solo, le truculent Ramzy Bédia. Sorti en juillet 2016 dans un parc de 191 salles, Hibou n’a en effet malheureusement réuni que 8.882 spectateurs dans les salles françaises : un échec sans précédent pour un film qui aurait pourtant mérité de rencontrer son public…

Porté par une écriture fine et poétique, très éloignée du travail en duo d’Éric et Ramzy (sauf lorsqu’au détour d’une séquence, ils se retrouvent face à face et que les automatismes de leur humour nonsensique reprennent le dessus), Hibou met en scène avec sobriété et une grande économie de moyens une pléiade d’acteurs proches de l’univers de l’humoriste : on retrouvera donc avec plaisir des personnages doucement décalés interprétés par Éric Judor, François Rollin , Guy Marchand, Philippe Katerine, Franck Gastambide ou encore le trop rare Etienne Chicot. Positif, drôle et gentiment brindezingue, ce premier film de Ramzy Bédia révèle donc une réelle « vision » et la naissance d’un cinéaste résolument original, qui dans l’esprit rappelle l’univers étrange d’un Quentin Dupieux, qui l’avait mis en scène aux côtés d’Éric Judor dans le très attachant Steak. On espère donc franchement que Ramzy parviendra à se relever de cet échec commercial et à lancer la production d’un nouveau film dans cette veine unique et singulière.

 

 

Le DVD

[4/5]

Le DVD édité par Gaumont permettra donc aux retardataires et à ceux (nombreux) qui l’ont loupé au cinéma de découvrir l’effort de Ramzy Bédia cinéaste. Bien sûr, étant donné son maigre score dans les salles, Hibou n’aura naturellement pas droit à son édition sur support Blu-ray, mais on espère que le film acquerra au fil des ans une notoriété qui permettra à l’éditeur français de proposer de découvrir le film en HD : il le mérite. Mais il faut avouer que Gaumont est un éditeur parfaitement rodé au format DVD, et nous propose une nouvelle fois un master sans faille : définition, piqué et couleurs composent parfaitement avec les limites d’un encodage en définition standard : c’est impeccable, le piqué est même étonnamment précis, et les couleurs sont vraiment éclatantes. Côté son, c’est du très classique (mais solide) Dolby Digital 5.1, dynamique et équilibré, composant avec un long-métrage ne prêtant de toute façon pas réellement à la démonstration technique. Zéro défaut.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose une série de « teasers » très courts mais très amusants, tournés par Ramzy dans les rues de Paris à l’occasion de la sortie en salles de Hibou, ainsi que la traditionnelle bande-annonce du film.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici