Accueil Tags Franck Gastambide

Tag: Franck Gastambide

Vu sur OCS : Good Luck Algeria

0
On aime bien les comédies sportives comme Good Luck Algeria, qu'on vient de rattraper en ligne avant qu'il ne disparaisse demain du catalogue de la plateforme de vidéo par abonnement OCS. Le sport y a une importance au moins aussi grande que le lien social, le premier ne pouvant réussir sans le deuxième et inversement.

Test Blu-ray : Toy Story 4

0
S’il ne parvient en aucun cas à renouveler l’intense émotion ressentie à la fin du troisième épisode, qui mettait en scène le « passage de relais » d’Andy à Bonnie, Toy Story 4 n’en est pas pour autant – bien au contraire – ce que les aigris ont un peu hâtivement considéré comme l’épisode « de trop » au cœur de la saga initiée en 1995 par John Lasseter. Il s’agit au contraire d’un épisode important, dans le sens où il passe le flambeau à une nouvelle génération de créatifs de chez Pixar qui, à l’issue de cet film marquant réellement un moment-charnière dans l’existence des personnages que nous connaissons depuis 25 ans, sont parvenus redéfinir complètement les bases de la saga en vue – la fin du film ne laisse que peu de doutes à ce sujet – d’une nouvelle série de films ou de spin-offs au cœur desquels ils ne seront plus pieds et poings liés par les impératifs narratifs qui guidaient les pas de la franchise jusqu’alors.

Arras 2019 : Docteur ?

0
Les rues d'Arras, de Paris et des villes un peu partout en France scintillent d'ores et déjà des mille feux de Noël. Quand Docteur ?, présenté en avant-première à l'Arras Film Festival, sortira en salles d'ici quatre semaines, l'esprit des fêtes de fin d'année aura définitivement pris possession de la conscience collective … à moins que l'heure ne soit au grand gémissement national, causé par la grève des transports.

Test Blu-ray : Royal Corgi

0
Si l’animation européenne à destination des enfants entre 2 à 7 ans rencontre généralement quelques difficultés pour creuser son trou dans le cœur des critiques, les coproductions européennes de films d’animation destinés aux plus petits ont tout de même le mérite de souvent réunir en masse les familles dans les salles françaises. Du Voyage extraordinaire de Samy (1,3 millions d’entrées) et à sa suite Samy 2 (700.00 entrées), à Un monstre à Paris (1,7 millions d’entrées), en passant par Le petit prince (1,9 millions d’entrées) Ballerina (1,8 millions d’entrées) ou Sahara (1,1 millions d’entrées), nombreux sont en effet les dessins animés produits en Europe ayant rencontré leur public depuis 2010.

Test Blu-ray : Le flic de Belleville

0
A l’annonce de la mise en chantier du Flic de Belleville, on s’était pris à rêver d’un spin-off prestigieux de la saga du Flic de Beverly Hills, mettant en scène Eddie Murphy qui reprendrait pour l’occasion son rôle culte d’Axel Foley aux côtés d’Omar Sy, acteur préféré des français dont la popularité aux États-Unis semble de plus en plus importante – c’est du moins l’impression que l’on peut avoir de notre côté de l’Atlantique, puisqu’on l’a récemment vu dans les blockbusters X-Men : Days of future past (2014), Jurassic world (2015) ou encore Inferno (2016). D’une façon sans doute un peu naïve, on imaginait qu’un spin-off des aventures du Flic de Beverly Hills aurait pu tout autant relancer la carrière d’Eddie Murphy qu’asseoir la popularité d’Omar Sy au pays de l’oncle Sam. Voilà donc une idée qui, sur le papier, paraissait excellente, et laissait présager une comédie policière de haute volée. Il n’en sera finalement rien : si un Flic de Beverly Hills 4 est bel et bien en cours de développement, il se fera à priori devant la caméra des belges Adil El Arbi et Bilall Fallah, réalisateurs du sympathique Black en 2015, et ne devrait pas – à priori du moins – mettre en scène notre Omar national.

Test Blu-ray : Taxi 5

0
Déjà ringard l'année de sa sortie, le premier opus de la saga Taxi avait contre toute attente rencontré un immense succès populaire en 1998 (6,5 millions d’entrées) et généré de solides bénéfices pour EuropaCorp. De fait, le film de Gérard Pirès avait ouvert la voie à une franchise en mode « nanar » bien franchouillarde, qui donnerait naissance à un remake US et une série TV avant de s’éteindre de sa belle mort en 2007 avec un quatrième épisode qui tentait de capitaliser sur l’alchimie à l’écran des deux belges frappadingues de Dikkenek, Jean-Luc Couchard et François Damiens (et qui culminerait encore à plus de 4,5 millions d’entrées). Autant donc être clair d’entrée de jeu : contrairement à certains, on ne considère en aucun cas le premier Taxi comme un film « mythique », et on n’entretient pas la plus petite once de nostalgie à son égard. En revanche, on avoue clairement avoir un faible pour les comédies policières et autres buddy movies mettant en scène le contraste entre deux personnalités opposées, à condition bien sûr que le film soit drôle et que les scènes d’action soient correctement filmées – en gros à peu près tout ce que les premiers Taxi n’étaient pas.

La Roche-sur-Yon 2017 : La Surface de réparation

0
La 8ème édition du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon a commencé d'une façon particulièrement prometteuse hier soir avec la présentation en avant-première de La Surface de réparation. Tourné dans la région, ce premier long-métrage parle moins du foot d'un point de vue sportif que de ce petit monde plus ou moins valorisé, plus ou moins légitime, qui tourne autour du ballon rond.

Festival de l’Alpe d’Huez 2017 : L’Ascension doublement primé

0
C'est de bonne augure – et plutôt mérité, ce qui ne gâte rien - pour la sortie de ce long-métrage en salles ce 25...

Test DVD : Hibou

0
Comme il semble loin, le temps où la simple évocation des noms d’Éric et Ramzy suffisait à réunir des millions de spectateurs dans les salles de cinéma. Entre 2001 et 2004, près de deux millions de spectateurs s'étaient déplacés à trois reprises pour rire à gorge déployée devant La tour Montparnasse infernale, Double zéro et Les Dalton. Si ces films sont très loin d’être les meilleurs de leur filmographie en commun, le public répondait présent : c'était ce qu'on appellera « l’âge d’or » d’Éric et Ramzy. Passée cette période bénie, les deux lascars ont réussi avec Seuls two (2008) et Halal police d'état (2011) à frôler le million d'entrées, et leurs plus mauvais scores au box-office plafonnaient respectivement à 300.000 (Steak, 2007) et 350.000 (La tour 2 contrôle infernale, 2016).

Test Blu-ray : Pattaya

0
Quelques années après Les kaïra, Franck Gastambide démontre à nouveau avec Pattaya qu’il est une des valeurs sûres du rire « à la française », même si comme ses camarades de La bande à Fifi et leur diptyque Babysitting, ses influences rythmiques et thématiques vont clairement chercher du côté des américains, comme le soulignait fort justement notre chroniqueur Aubin Bouillé à l’occasion de sa critique du film en février 

Critique : Good Luck Algeria

2
Farid Bentoumi réussit son coup en délivrant une comédie à la fois drôle, sociale, familiale et même politique. Cette réussite est due à la fois à une mise en scène qui ne fait jamais dans la facilité, à un montage qui donne la longueur juste à chaque scène et à des comédiens dont le jeu chaleureux permet aux spectateurs de se trouver en totale empathie avec les personnages.

Critique : Pattaya

2
Réalisé par Franck Gastambide, metteur en scène des Kaïras, Pattaya est une comédie française réunissant les humoristes Gad Elmaleh, Ramzy Bedia et Malik Bentalha et qui raconte le départ des deux protagonistes principaux, interprétés par Gastambide et Bentalha, à la station balnéaire de Pattaya.