Test DVD : C’est pas de l’amour

0
634

C’est pas de l’amour

C'est pas de l'amour dvd 2
France : 2013
Réalisateur : Jérôme Cornuau
Scénario : Pascale Bailly
Acteurs :  Déborah François, Marie Guillard, Patrick Catalifo
Éditeur : Zylo
Durée : 1h27
Genre : Drame
Date de programmation télévision : 5 février 2014
Date de sortie DVD : 18 août 2015

 

Laetitia, jeune mère au foyer, découvre que sa voisine Hélène est victime de violences conjugales. Harcelée mentalement et physiquement par son mari, homme en apparence charmant, Hélène refuse d’accepter son statut de victime jusqu’à se considérer coupable. Devant ce déni douloureux, Laetitia tentera tout pour la sauver…


c'est pas de l'amour 1

 

Le film

[3.5/5]

Rien qu’en France, chaque année, plus de 200 000 femmes sont l’objet de violences conjugales de la part de leur compagnon. Plus de 80 % de ces femmes ne déposent pas plainte. Le 5 février 2014, France 2 avait consacré sa soirée à ce fait de société trop souvent ignoré. Avant un débat auquel participait Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, France 2 avait projeté C’est pas de l’amour, un film de Jérôme Cornuau ayant la violence conjugale comme thème principal. Rien qu’à la lecture de ce qui précède, certains (certaines, sans doute moins) commencent à tousser : à tous les coups (!), film didactique, manichéen, etc. Qu’on se rassure : C’est pas de l’amour entre dans la catégorie des meilleurs films pour la télévision, une catégorie qui peut se confronter sans rougir avec la plupart des films de cinéma et même, parfois, avec les meilleurs. Jérôme Cornuau a d’ailleurs obtenu pour ce film le prix de la meilleure réalisation au Festival de la fiction TV de La Rochelle de 2013. Son film, dont le scénario a été écrit par Pascale Bailly, raconte l’histoire de 2 couples voisins, apparemment sans histoire : Hélène et Nicolas habitent depuis longtemps dans une grande bâtisse campagnarde, Lætitia et Marc ont emménagé récemment dans la maison voisine. Sans histoire ? Sauf que, très vite, Lætitia entend des bruits qui la troublent : disputes, cris, pleurs. Des bruits que Marc n’entend pas. Ou ne veut pas entendre ! Dès lors, Lætitia ne va avoir de cesse de s’impliquer dans la relation entre Hélène et Nicolas : elle est persuadée qu’Hélène est victime de violences de la part de son mari et elle se sentirait responsable de ne pas l’aider à sortir de cette situation potentiellement mortifère. Et pourtant, Hélène nie être frappée par son mari. Et pourtant, Nicolas, responsable de clinique, a toutes les apparences d’un homme charmant et amoureux de sa femme. Quant à Nicolas, son travail l’amène à être souvent absent et il ne veut surtout pas d’histoire avec ses voisins.

La force de la scénariste Pascale Bailly et du réalisateur Jérôme Cornuau a été d’arriver à proposer un film dans lequel la tension ne faiblit jamais tout en faisant un tour quasiment exhaustif des situations qui se présentent lorsque des cas de violence conjugale sont repérés par des voisins. En plus des comportements des 4 protagonistes principaux, on assiste aux difficultés que rencontrent les victimes ou les témoins face aux représentants de l’état, police, gendarmerie, services sociaux, lorsque la dénonciation des violences finit enfin par s’imposer, ainsi qu’au rôle de certains amis ou parents de l’homme violent qui refusent de voir la vérité ou qui, la connaissant, décident de la couvrir. Autre force du film, la distribution : Déborah François, une des meilleures actrices francophones de sa génération (elle est belge!) est, comme toujours, d’une grande justesse dans le rôle de Lætitia, Marie Guillard se sort très bien d’un rôle difficile, celui d’Hélène, Patrick Catalifo, très présent dans les films de télévision et moins dans les films de cinéma, campe parfaitement un Nicolas mi-ange, mi-démon, Benjamin Bellecour étant lui un Marc qui a du mal à sortir de sa lâcheté.

 

C'est pas de l'amour 3

 

Le DVD

[3.5/5]

Ce DVD présente la particularité de ne présenter aucun supplément. Il y en a un, pourtant, qui s’imposait : le débat qui suivait la projection de ce film sur France 2. On ne peut faire aucun reproche à Zylo, le distributeur de ce DVD, qui ne l’a tout simplement pas obtenu de la part de France 2. Dommage ! Présenté en Dolby Digital 2.0, ce DVD bénéficie d’un bon transfert tant au niveau de l’image que du son.

 

C'est pas de l'amour 5

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici