Test DVD : A la folie

0
315

A la folie

France : 2020
Titre original : –
Réalisation : Audrey Estrougo
Scénario : Audrey Estrougo
Acteurs : Virginie Van Robby, Lucie Debay, Anne Coesens
Éditeur : Damned Films
Durée : 1h22
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 6 avril 2022
Date de sortie DVD : 20 septembre 2022

Pour fêter l’anniversaire de sa mère, Emmanuelle vient passer quelques jours dans la maison de son enfance. Elle y retrouve temps passé et souvenirs qui règnent dans les lieux, mais aussi sa sœur aînée dont l’instabilité psychologique a trop souvent affecté les relations familiales. Personne ne se doute que cette fête de famille va rapidement prendre une tournure inattendue…

Le film

[4/5]

Maladie mentale faisant partie des psychoses, la schizophrénie a beaucoup intéressé le cinéma mais elle a souvent souffert des représentations  hors sujet faites dans de nombreux films. A contrario, A la folie, très beau film tout en justesse et en sensibilité, a le grand mérite de donner une vision authentique de la maladie au travers de la relation entre deux sœurs, dont l’une est atteinte de cette maladie. « En fait, il arrive que la relation entre deux êtres humains soit un mélange d’amour et de haine et c’est exactement ce qui se passe entre Nathalie et Emmanuelle. L’ainée, Nathalie, est schizophrène et elle a 5 ans de plus que Manu, la cadette. Malgré les crises que traverse Nathalie et qu’elle ne supporte pas, des crises qui génèrent chez Manu une forme de haine, celle-ci aime sincèrement sa sœur et elle voudrait pouvoir l’aider mais elle n’y arrive pas. Qui plus est, elle se sent coupable de cette impuissance, se demandant à quoi elle sert dans la mesure où elle n’arrive pas à sauver Nathalie. En fait, depuis des années, Manu milite pour que sa sœur soit traitée médicalement de façon sérieuse, mais personne d’autre dans la famille ne partage son avis : les médicaments que Nathalie est censée prendre sont périmés et elle explose dans une colère violente lorsque sa sœur lui en fait la remarque ; quant aux parents, ils sont séparés, et la mère refuse que le mot « dingue » soit prononcé à propos de Nathalie alors que le père considère que, Nathalie étant majeure, c’est à elle de décider de ce qui est bon pour elle. Alors que Nathalie vit en permanence avec sa mère, Manu est partie vivre à Paris. Si toute la famille est pour une fois réunie, c’est pour fêter l’anniversaire de la mère. Avec les présences supplémentaires de Baptiste, un ami de Nathalie et de Manu, et d’Aurélien, le petit ami de Manu, les circonstances sont propices pour qu’on puisse assister à de puissants épisodes de … cris et de chuchotements ». Pour lire l’intégralité de la critique parue sur le site lors de la sortie du film en salles, c’est ici qu’il faut cliquer.

Le DVD

[3/5]

On est d’accord : le plus important dans un DVD, c’est avant tout la qualité du film et la qualité de l’encodage. On l’a vu plus haut : A la folie est un très beau film, qui montre la schizophrénie de façon très juste et très sensible. Quant à ce qu’on peut en voir au travers du support DVD, il n’y a rien à redire : la qualité de l’image est au rendez-vous. Par contre, aucun choix n’est offert : pas de sous-titrage pour sourds et malentendants, pas d’audio-description, pas de choix concernant le son qui n’est disponible qu’en Dolby Digital 5.1. Et les suppléments, me direz vous ? Ma réponse : il n’y en a aucun, alors qu’on n’aurait pas rechigné à avoir, de la part d’un spécialiste, un petit topo sur la schizophrénie et sur les différences entre cette maladie et la bipolarité. C’est dommage !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici