Test DVD : Anatomy of time

0
337

Anatomy of time

Thaïlande, France : 2021
Réalisation : Jakrawal Nilthamrong
Scénario : Jakrawal Nilthamrong
Acteurs : Thaveeratana Leelanuja, Prapamonton Eiamchan, Sorabodee Changsiri
Éditeur : Damned Films
Durée : 1h53
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 4 mai 2022
Date de sortie DVD : 20 septembre 2022

Deux fragments de la vie d’une femme. Maem est une jeune femme dans la Thaïlande rurale des années 1960. Son père horloger transmet sa passion à sa fille, tandis que les tensions entre la dictature militaire et les rebelles communistes s’exacerbent. Elle est courtisée par deux jeunes hommes très différents – un faible conducteur de pousse-pousse qui est littéralement mis de côté par un chef d’armée ambitieux et impitoyable. Cinquante ans plus tard, le chef de l’armée est devenu un général en disgrâce. Maem soigne son mari violent pendant ses derniers jours et se remémore son passé rempli de pertes, de souffrances et de joies.

Le film

[4/5]

Dans un cinéma asiatique d’une grande richesse, il est incontestable que le public français a tendance à privilégier les films venant de Corée, du Japon et d’Iran plutôt que ceux en provenance de Thaïlande. Il faut dire que peu de films en provenance de ce pays arrivent sur nos écrans et que la plupart des cinéphiles interrogés sur les réalisateurs thaïlandais qu’ils connaissent seraient bien en peine de citer un autre nom que celui de Apichatpong Weerasethakul. Il en est un, pourtant, qui commence à se faire un nom dans la planète cinéma : Jakrawal Nilthamrong.  Après Vanishing point, son premier long métrage de fiction, sorti en DVD le 1er mars 2022, voici Anatomy of time, un film dont la sortie en salles a été plutôt confidentielle mais qui, espérons le, touchera un public plus vaste grâce à ce DVD.

« Alors que Anatomy of time n’est que son 2ème long métrage de fiction, on est déjà en droit de voir chez Jakrawal Nilthamrong une « patte » très personnelle qui fait de lui, à 45 ans, un réalisateur très prometteur. En effet, dans les deux films, la notion du temps qui passe est très importante et, chaque fois, on suit, dans une construction de type puzzle, la vie de deux personnages sur plusieurs années : deux hommes dans Vanishing point, un homme et une femme dans Anatomy of time. Chez le spectateur, les deux films sont à même de laisser une impression ambivalente, un mélange de fascination face à une tension toujours présente et d’irritation lorsqu’on en arrive à se sentir perdu face à la complexité de la narration. Empressons nous de dire que, fort heureusement, on est beaucoup plus souvent subjugué qu’agacé ! On est d’autant plus subjugués que la photographie de Phuttiphong Aroonpheng, condisciple du réalisateur lorsqu’il étudiait les Beaux-Arts à l’université Silpakorn de Bangkok, est absolument splendide. Les comédiennes et les comédiens, nous ne les connaissons pas mais ils et elles assurent parfaitement leurs rôles ». La lecture de l’intégralité de la critique parue sur le site lors de la sortie en salles peut se faire en cliquant ici.

Le DVD

[3/5]

On est d’accord, la vision de ce DVD ne pose pas de problème particulier : l’image n’a pas de défaut important, le son 5.1 est de bonne qualité et, osons le dire, on en arrive à se réjouir que ne soit proposée que la VO sous-titrée en français. Par contre, au niveau des suppléments, on reste sur notre faim : « Invalid Throne » et « Intransit », deux court-métrages de Jakrawal Nilthamrong, sans parole, l’un de 9 minutes, l’autre de 4 minutes, et qui, l’un comme l’autre, ne présentent qu’un intérêt très, très, très limité. L’intervention d’un spécialiste du cinéma thaïlandais nous expliquant par exemple les points communs et les différences entre le cinéma de Jakrawal Nilthamrong et celui de Apichatpong Weerasethakul nous aurait beaucoup plus intéressés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici