DVD — 20 janvier 2017
Test Blu-ray : Un petit boulot

 
France, Belgique : 2016
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , Michel Blanc,
Éditeur :
Durée : 1h40
Genre : Thriller, Comédie
Date de sortie cinéma : 31 août 2016
Date de sortie DVD/BR : 2 janvier 2017

 

 

Jacques habite une petite ville dont tous les habitants ont été mis sur la paille suite à un licenciement boursier. L’usine a fermé, sa copine est partie et les dettes s’accumulent. Alors quand le bookmaker mafieux du coin, lui propose de tuer sa femme, Jacques accepte volontiers…

 

 

Le film

[4/5]

Adapté du roman éponyme de , Un petit boulot est une comédie « sociale » en mode noirissime. Mettant en scène un ouvrier ayant tout perdu (job, femme, télé…) se mettant à enchainer les meurtres commandés pour sortir de la crise, le film de Pascal Chaumeil, décédé juste après le tournage, s’avère une bonne surprise, portée par le talent de Romain Duris, impeccable en prolo barbu et hirsute retrouvant sa dignité en liquidant son prochain.

Du livre sec et court à l’origine du film, on retrouve l’intrigue et la noirceur cynique chère à Iain Levison ; dans son boulot d’adaptation, Michel Blanc délocalise l’intrigue des États-Unis à la France, sans que cela ne gêne réellement le spectateur – l’extrême précarité est la même dans tous les pays, et le capitalisme sauvage est maintenant parfaitement implanté dans tout l’Occident. La valeur ajoutée au métrage (qui pourra rebuter quelques spectateurs) se situe d’avantage dans le fait que Michel Blanc essaie de renouer, avec un certain talent avouons-le (même si son écriture manque toujours un peu d’air et de naturel), avec le style très bavard d’un Michel Audiard. Petites phrases et autres punchlines se succèdent donc au menu d’Un petit boulot, mais le fait est que dans son genre, le film fonctionne parfaitement bien, grâce notamment à une série de seconds rôles assez savoureux (Gustave Kervern, Alex Lutz, Charlie Dupont …).

Un petit boulot met donc en scène, avec une habileté et un décalage certains, une espèce de revanche des prolétaires sur les cols blancs – si le film manque peut-être d’une once de folie pour devenir un classique immédiat, il dégage une sobriété qui lui permettra sans aucun doute de traverser les années sans le moindre problème : il y a fort à parier qu’on le revoie toujours avec grand plaisir dans 10, 20 ou même 30 ans. Ce qui, il faut aussi l’avouer, est finalement assez rare – en effet, si l’on met de côté toute la nostalgie que l’on peut avoir de telle ou telle époque, tenter de revoir aujourd’hui la plupart des comédies françaises des années 80/90 tient pour ainsi dire du supplice chinois…

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, et comme d’habitude avec Gaumont, on ne trouvera rien à redire au transfert Haute-Définition d’Un petit boulot : les contrastes sont marqués, la belle photo désaturée signée Manuel Dacosse (Amer) est respectée à la lettre, le piqué est d’une belle précision, les couleurs sont éclatantes, bref c’est du tout bon. Idem côté son, avec un mixage DTS-HD Master Audio 5.1 d’ambiance parfaitement spatialisé, même si le film n’incite pas forcément à la démo acoustique.

Dans la section suppléments, on trouvera uniquement la bande-annonce du film.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *