Test Blu-ray : Tous en scène 2

0
619

Tous en scène 2

États-Unis, France, Japon : 2021
Titre original : Sing 2
Réalisateur : Garth Jennings
Scénario : Garth Jennings, Christophe Lourdelet
Acteurs (VO) : Matthew McConaughey, Reese Witherspoon…
Éditeur : Universal Pictures
Durée : 1h50
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 22 décembre 2021
Date de sortie DVD/BR : 27 avril 2022

Si Buster et sa troupe ont fait du Nouveau Théâtre Moon la salle de concert à la mode, il est temps de voir les choses en plus grand : monter un nouveau spectacle dans la prestigieuse salle du théâtre de la Crystal Tower à Redshore City…

Le film

[4/5]

Avec 3,5 millions d’entrées en France et presque 630 millions de dollars de recettes en salles, Tous en scène fut un immense succès en 2016 pour les équipes d’Illumination Entertainment, studio qui capitalisait jusque-là quasi-uniquement sur le carton de Moi, moche et méchant et des délires animés à base de Minions. Satisfaites de leur collaboration avec le britannique Garth Jennings, les équipes d’Illumination ont donc remis le couvert avec Tous en scène 2, qui malgré une période post-Covid assez compliquée, a tout de même réussi à attirer 2,7 millions de français dans les salles et cumulé plus de 400 millions de dollars au box-office international. Une bonne affaire pour le studio fondé par Chris Meledandri, qui, on l’espère, se laissera à nouveau tenter par des projets originaux une fois que les prochains films estampillés Illumination – à savoir Les Minions 2, Moi, moche et méchant 4 et Mario, un film d’animation autour du personnage de Super Mario – seront sortis sur les écrans du monde entier.

On est d’autant plus curieux de voir les créatifs du studio s’écarter des Minions que Tous en scène 2 s’avère, dans son créneau, une bien belle réussite artistique, supérieure à tous les niveaux à son modèle. Plus ambitieuse dans son histoire, dans le traitement des personnages ainsi que dans ses thématiques et même dans l’émotion qu’il véhicule, cette suite imaginée et réalisée par Garth Jennings bénéficie qui plus est de l’expertise des studios Illumination en termes d’animation : Tous en scène 2 est en effet visuellement époustouflant, multipliant les séquences d’une fluidité remarquable malgré une grande complexité en termes de mise en scène. Bien sûr, on n’ira pas jusqu’à affirmer que le déroulement dramatique de Tous en scène 2 nous réserve la moindre surprise : l’ensemble est certes cousu de fil blanc, mais le film parvient sans peine à surmonter ses défauts grâce à une production ciblée qui connaît parfaitement sa place, son objectif et son public.

Une fois la base de l’histoire établie, Tous en scène 2 prendra le parti d’un classique récit de résilience, porté par la musique. Les trajectoires personnelles des différents personnages s’avèrent plus ou moins intéressantes selon les cas : la peur du vide de Rosita, la timidité de Meena, les difficultés de Johnny pour la danse, avec bien sûr en arrière-plan les tentatives afin de convaincre Clay Calloway de revenir sur scène après quinze ans d’absence. Bien sûr, il y aura des succès et des échecs, des faux-départs, des épreuves ainsi que divers rebondissements qui serviront à garder les différents personnages en alerte jusqu’à un final littéralement féérique, nous proposant un spectacle « impossible » à mettre en scène dans la forme qu’il prend durant le climax du film, mais qu’importe : le spectateur émerveillé en prendra littéralement plein les yeux, avec un petit bonus d’émotion pour les fans de U2 puisque Bono prête sa voix au nouveau personnage du film, Clay Calloway. Pour le reste, et comme dans le premier opus, ce sont plutôt les chansons qui feront avancer Tous en scène 2, le film utilisant son intrigue comme un cadre lui permettant d’enchainer les numéros sur un bon rythme, et sans le moindre ennui du côté du spectateur.

Le Blu-ray

[4,5/5]

Avec la sortie de Tous en scène 2 sur support Blu-ray, Universal Pictures démontre à nouveau son extraordinaire savoir-faire technique en matière de Haute-Définition, et nous livre une véritable galette de démonstration, à la définition et au piqué d’une précision excellente, offrant également des couleurs littéralement explosives et des contrastes soignés. Le niveau de détail est époustouflant, l’explosion de couleurs nous étant proposée par Illumination trouve son illustration la plus parfaite en HD, avec une précision hallucinante, surtout en ce qui concerne la gestion des noirs, littéralement imparable : on est vraiment en présence d’une galette et d’un master d’exception. Côté son, la version originale est proposée dans un impressionnant mixages Dolby Atmos, au rendu ample et dynamique, voire même carrément explosif au niveau des basses ; il vous sera absolument impossible de ne pas taper du pied au cours des nombreuses chansons qui émaillent le film. La VF est quant à elle proposée dans un puissant mixage Dolby Digital+ 7.1 qui s’avère ultra-spectaculaire : parfaitement enveloppant, dynamique et vraiment punchy, avec des effets multidirectionnels dans tous les coins : la branche française d’Universal a donc décidé de faire bénéficier la section audio du Blu-ray de Tous en scène 2 d’un beau soin éditorial.

Au rayon des suppléments, l’éditeur nous propose également un véritable déluge de bonus en tous genres. On commencera avec deux courts-métrages prenant place dans l’univers de Tous en scène 2 : Gunther agent secret (4 minutes) mettra en scène le cochon allemand hypnotisé et convaincu d’être un espion, et Attraction animale (4 minutes) suivra quant à lui le tournage d’une publicité pour parfum avec Darius, le yak beau gosse rencontré dans le film.

On continuera ensuite avec un nombre de featurettes assez impressionnant tournant autour de la fabrication du film : outre un bêtisier des doubleurs du film (2 minutes), on trouvera tout d’abord un sujet consacré à l’équipe d’animation (5 minutes), qui contient énormément de français travaillant d’arrache-pied pour finaliser environ deux secondes d’animation par semaine. Le sujet suivant sera consacré au casting vocal de Tous en scène 2 (11 minutes), et nous donnera à voir des entretiens avec Matthew McConaughey, Taron Egerton, Tori Kelly, Reese Witherspoon, Nick Kroll et Garth Jennings. On continuera ensuite avec un deuxième entretien avec Tori Kelly, qui double Meena, l’éléphante timide (9 minutes), ainsi qu’avec des featurettes consacrées aux chorégraphies du film (7 minutes), aux choix des chansons (2 minutes), aux costumes des personnages, signés par la maison de couture Rodarte (3 minutes), ou encore aux « amis et à la famille » de Garth Jennings assurant de petites apparitions vocales durant le film (2 minutes). Le dernier sujet nous donnera à voir quelques images d’Edgar Wright, Spike Jonze et Wes Anderson, prenant le micro pour assurer un petit doublage en forme de clin d’œil. Enfin, on trouvera un retour sur la fabrication de deux séquences du film : celle du bus et celle de la poursuite en vélo (4 minutes), ainsi qu’un mini-making of suivant le réalisateur de la version bêta jusqu’à l’enregistrement des voix (11 minutes).

Le reste des suppléments sera davantage tourné vers les enfants, à qui Universal Pictures et Illumination proposent quelques activités ludiques à réaliser en famille. On commencera donc avec un « Super Karaoké » reprenant toutes les chansons du film (15 minutes), pour enchainer avec la section « Danser et créer » (18 minutes), qui permettra aux plus jeunes d’apprendre la chorégraphie de Johnny et Nooshy, de construire une scène, un micro, des couronnes de fleurs et un vaisseau spatial avec du carton, du papier et beaucoup d’imagination. On trouvera également des tutos de maquillage, nous proposant de nous métamorphoser en alien, en lion ou d’afficher un superbe maquillage « de scène ». Enfin, on terminera le tour des suppléments avec les traditionnels tutos de dessin (14 minutes), qui nous apprendront à dessiner Buster Moon (le koala), Ash (le porc-épic), Johnny (le gorille), Clay Calloway (le lion) et Miss Crowly (l’iguane).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici