DVD — 23 avril 2016
Test Blu-ray : Le pont des espions

 
États-Unis : 2015
Titre original : Bridge of spies
Réalisateur :
Scénario : , ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h21
Genre : Drame, Historique
Date de sortie cinéma : 2 décembre 2015
Date de sortie DVD/BR : 23 avril 2016

 

 

James Donovan, un avocat de Brooklyn, se retrouve plongé au cœur de la Guerre Froide lorsque la CIA l’envoie accomplir une mission presque impossible : négocier la libération du pilote d’un avion espion américain U-2 qui a été capturé…

 

 

Le film

[3,5/5]

Sacré Steven Spielberg, de nous avoir caché ses véritables intentions depuis si longtemps ! Il ne s’agit certes que du deuxième film de suite, après Lincoln, sur une époque révolue et d’une facture en apparence tout aussi antique. Mais si on nous avait dit, il y a dix ou vingt ans, que Spielberg, le père du blockbuster et le réalisateur le plus populaire de sa génération, allait finir sa carrière avec des films de vieux, nous aurions eu du mal à y croire. L’influence de l’âge, qui doit se faire sentir à bientôt 69 ans, y est sans doute pour quelque chose. Néanmoins, cette nouvelle posture du vieux sage a de quoi nous étonner. Ou peut-être pas tant que ça, puisque le réalisateur le plus puissant de Hollywood avait dès le début fait preuve d’un penchant pour les sujets à tendance sentimentale. Sauf que Le pont des espions fait fi de toute manipulation évidente pour mieux tenir une formidable leçon d’humanisme. Car les manœuvres diplomatiques de l’ombre à la fin des années 1950 ne sont pas le véritable enjeu de ce grand film, mais des questions plus universelles sur les valeurs américaines en particulier, et la conscience de l’homme en général.

Derrière son apparence trompeuse de somnifère pour les jeunes générations de spectateurs, Le pont des espions est le film le plus passionnant et maîtrisé de Steven Spielberg depuis longtemps ! Avec une sobriété exemplaire, il revient aux sources du cinéma, voire à celles de l’humanité tout entière : l’interrogation sur le rôle que chacun d’entre nous décide de jouer en fonction des défis que nous lance l’époque dans laquelle nous vivons. Ce qu’étaient hier les espions russes sont aujourd’hui les terroristes islamistes, à savoir de prodigieuses mises à l’épreuve de la solidité et de l’humanité de notre civilisation, vécue à la fois collectivement et à échelle individuelle.

Extrait de la critique de Tobias Dunschen. Retrouvez la en intégralité en cliquant sur ce lien.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Le Blu-ray édité par 20th Century Fox fait une nouvelle fois honneur à son support Haute Définition. Le transfert 1080p du Pont des espions est en effet bluffant de précision, avec un piqué et un niveau de détail assez époustouflant ; les couleurs sont naturelles, les noirs d’une profondeur absolue, tout est réuni pour rendre un puissant hommage aux cadres imaginés par Spielberg et son directeur de la photographie Janusz Kaminski. Qu’il s’agisse des plans d’ensemble ou de détail, tout est parfait. Contrastes et niveaux de noirs sont également impressionnants de profondeur, et le transfert semble exempt de toute trace de bruit, fourmillements, banding ou tout autre écueil numérique. Un sans-faute donc. Côté bande sonore, la VO est proposée dans un mixage DTS-HD Master Audio 7.1 de haute volée, naturellement riche en basses, tandis que la VF s’impose dans un mixage DTS 5.1 du meilleur niveau (d’autant que le doublage a bénéficié d’un soin irréprochable). Les deux mixages rivalisent d’effets d’ambiance, les dialogues sont par ailleurs toujours clairs ; on privilégiera la version originale, plus convaincante pour de simples raisons artistiques.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose environ trois quarts d’heure de bonus divisés en quelques featurettes signées Laurent Bouzereau, revenant dans leur ensemble sur la brillante reconstitution historique que propose le film. Guerre froide, construction du mur de Berlin, avions de type U-2, échange des « espions » sur le pont de Glienicke… Aucun détail n’a été laissé au hasard. Durant ces passionnants documentaires, l’ensemble de l’équipe technique s’exprimera, des acteurs à Steven Spielberg en passant même par le père du réalisateur et, naturellement, Janusz Kaminski. Seuls grand absents de cette interactivité : les frères Coen, pourtant co-auteurs du script.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles