http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 12 mai 2019
Test Blu-ray : Le Grinch

 
États-Unis : 2018
Titre original : The Grinch
Réalisation : ,
Scénario : ,
Acteurs (VO) : , ,
Éditeur :
Durée : 1h25
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 28 novembre 2018
Date de sortie DVD/BR : 3 avril 2019

 

Chaque année à Noël, les Chous viennent perturber la tranquillité solitaire du Grinch avec des célébrations toujours plus grandioses, brillantes et bruyantes. Quand les Chous déclarent qu’ils vont célébrer Noël trois fois plus fort cette année, le Grinch réalise qu’il n’a plus qu’une solution pour retrouver la paix et la tranquillité : il doit voler Noël…

 

Illumination Entertainment – Tous droits réservés

 

Le film

[4/5]

S’il est encore relativement peu connu en France, l’auteur pour enfants (1904-1991) constitue une véritable institution aux États-Unis, au point de voir régulièrement ses créations adaptées et réadaptées au cinéma et à la télévision. Après deux adaptations sous la forme de courts-métrages en 1966 et 1992, puis un long-métrage « live » avec Jim Carrey en 2000, Le Grinch revient donc à nouveau afin de gâcher Noël dans un film d’animation mis en boite par les équipes d’Illumination Entertainment. Mais que ceux qui craignaient que la boite se cachant derrière le succès des Minions rendent le personnage du Grinch un peu trop « jaune » se rassurent : les auteurs de chez Illumination ont certes retravaillé l’histoire d’origine en la modelant à leur propre fantaisie, en y ajoutant des éléments et des détails narratifs absents du bouquin original de Dr. Seuss, mais ils ont parfaitement respecté la tonalité et l’esprit du Grinch.

Tout d’abord décrit comme le grincheux typique n’aimant pas Noël, le Grinch sera par la suite dépeint comme un personnage globalement sympathique, développant un background solide, celui d’une créature portant de profondes cicatrices liée à une enfance privée de Noël. Et le film d’alterner les séquences d’humour loufoque (pour s’efforcer de détruire Noël, il lui faudra dresser des rennes, créer un costume de Père Noël…) et celles aux thématiques un peu plus sérieuses, la question étant de savoir si le Grinch parviendra à trouver la paix, la chaleur et peut-être même l’amour dans une vie jusqu’ici plutôt dévouée au mépris, voire même à la haine quand il s’agit des fêtes de fin d’année.

Bien sûr, vous vous doutez bien que l’évolution du personnage sera graduelle, et provoquera autant de rires que d’émotion. L’animation du film est tout simplement sublime, à la fois moderne et proche du trait si particulier du Dr. Seuss. Illumination a bien sûr apporté sa petite touche personnelle à l’histoire et au style du Grinch, mais le studio a clairement travaillé dur pour que les images, les textures et l’aspect visuel dans son ensemble soient fidèles à l’œuvre originale. Quelque part entre la fidélité à un récit quasi-traditionnel (le bouquin d’origine a déjà plus de 60 ans) et la modernité de l’animation contemporaine, Yarrow Cheney et Scott Mosier ont réussi leur pari : leur Grinch est sans conteste la meilleure adaptation à ce jour de ce petit récit décidément indémodable.

 

Illumination Entertainment – Tous droits réservés

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Pour son arrivée en Blu-ray sous les couleurs d’ France, Le Grinch rendra vraiment hommage au support Haute Définition et au travail visuel assez sublime effectué par les équipes d’Illumination Entertainment. L’éditeur nous livre un Blu-ray versant carrément dans l’excellence technique. La définition, le piqué et le niveau de détail sont au top niveau, les couleurs sont éclatantes et naturelles, bien saturées quand il le faut, les contrastes au taquet, les (nombreuses) séquences agitées n’accusent aucune baisse de définition et il n’y a pas le moindre souci de compression à l’horizon. Côté son, c’est également un festival avec deux pistes encodées Dolby Atmos (que les amplis non compatibles décoderont en Dolby TrueHD 7.1) aux rendus très similaires, permettant de se plonger dans le film de la plus immersive des manières. Les deux pistes son prennent toute leur ampleur dès les premières minutes du film, et ne laisseront quasiment aucun répit aux oreilles du spectateur : la spatialisation est intense, les basses se déchaînent, et l’ensemble permettra aux adultes comme aux enfants de passer un moment inoubliable.

Côté suppléments, la galette HD proposée par Universal nous propose tout d’abord trois courts-métrages inédits en provenance de chez Illumination Entertainment : le premier se situera dans l’univers du Grinch (Les chaudes journées d’hiver) tandis que les deux autres sont des aventures des Minions (Les lutins du Père Noël et Le jaune remplace le noir). Les trois dessins animés durent chacun environ quatre minutes, et s’accompagnent d’un making of d’environ six minutes. On continuera ensuite avec un making of d’un peu plus de vingt minutes, qui sera présenté sous la forme de plusieurs featurettes assez courtes, très orientées « promo » mais tout à fait informatives. On y reviendra pêle-mêle sur la genèse du film, les gadgets, l’animation des personnages, de même que sur la musique signée Danny Elfman. Le reste des suppléments sera un peu plus anecdotique : deux karaokés, une liste des bébés nés pendant la production du film, des tutoriels de dessin pour apprendre à dessiner le Grinch, Max et Fred… Il y en aura donc pour les petits et les grands !

 

Illumination Entertainment – Tous droits réservés

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles