Test Blu-ray : La 5ème vague

0
429

La 5ème vague

 
États-Unis : 2016
Titre original : The 5th wave
Réalisateur : J. Blakeson
Scénario : Susannah Grant, Akiva Goldsman, Jeff Pinkner
Acteurs : Chloë Grace Moretz, Nick Robinson, Alex Roe, Zackary Arthur
Éditeur : Sony Pictures
Durée : 1h52
Genre : Science-fiction
Date de sortie cinéma : 27 janvier 2016
Date de sortie DVD/BR : 1 juin 2016

 

 

Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance…

 

 

Le film

[3/5]

« Préparez-vous, la fin du monde est proche ! Au lieu de nous emmener vers des mondes merveilleux encore inexplorés, le cinéma de science-fiction se complaît à nous faire peur. Il y est presque toujours question d’une menace apocalyptique qui plane sur l’humanité, poussée dans ses derniers retranchements avant d’oser se confronter à un ennemi a priori invincible. Tout l’enjeu du genre réside alors dans la recherche de l’équilibre parfait entre le spectacle tonitruant et la psychose créée de façon sournoise chez le spectateur, d’emblée dubitatif face à ces fantaisies futuristes. La 5ème vague répond avec plus ou moins d’adresse à ces exigences récurrentes. Ce n’est nullement un film innovant, mais il réussit, surtout pendant sa première partie, à distiller un climat de panique tout à fait efficace. Dommage alors que tous les efforts consentis à sa longue introduction ne sont guère couronnés de succès, en raison du cœur de l’intrigue qui alterne sans conviction entre un manichéisme élémentaire et des sursauts romantiques qui ne le sont pas moins.

D’ores et déjà bien établie dans l’univers des super-héros, Chloë Grace Moretz n’avait pas vraiment besoin d’une série de films supplémentaire pour rivaliser avec des actrices contemporaines comme Jennifer Lawrence ou Shailene Woodley. Même si le soupçon ne nous a jamais quitté entièrement de n’assister qu’à une rampe de lancement déguisée pour un nouvel univers à explorer pendant des années, nous avons éprouvé un certain plaisir à suivre les aventures de Cassie, surtout tant que le manichéisme primaire et le jeu caricatural de Maria Bello et de Liev Schreiber ne prenaient pas le dessus. »

Extrait de la critique de Tobias Dusnchen. Découvrez-la en intégralité en cliquant sur ce lien.

 


 

Le Blu-ray

[5/5]

L’image proposée par Sony Pictures sur ce Blu-ray de La 5ème vague est, comme d’habitude avec l’éditeur, tout à fait surprenante. D’une belle précision, avec un piqué et une colorimétrie respectant à la lettre la photo d’Enrique Chediak (28 semaines plus tard, Le labyrinthe), la galette fait littéralement des merveilles, même dans les nombreux passages en basse lumière : c’est irréprochable, un nouveau sans faute à mettre à l’actif de Sony. Côté son, le Blu-ray permettra d’apprécier le film soit en VO, soit en VF, toutes deux encodées dans un spectaculaire et très immersif DTS-HD Master Audio 5.1.

Mais Sony n’a pas non plus délaissé sa section suppléments, car outre un commentaire audio signé J. Blakeson et Chloë Grace Moretz, on trouvera une poignée de featurettes nous proposant, mises bout à bout, à peu près une heure consacrée aux coulisses du tournage, aux personnages, décors, effets visuels, cascades… On terminera le tour de la section avec une douzaine de minutes de scènes coupées et un amusant bêtisier.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici