Test Blu-ray : Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais elle cause

0
297

, , ,

 
France : 1970
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Michel Audiard, ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h19
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 17 avril 1970
Date de sortie Blu-ray : 24 février 2016

 

 

Quand une femme de ménage se montre trop bavarde, cela entraîne une réaction en chaîne. À force d’écouter ses employeurs, Germaine récolte des secrets qu’elle s’empresse de transformer en ragots. Et ces ragots lui donnent des idées. Des idées de chantage, bien sûr…

 

 

Le film

[3,5/5]

Grand amateur de titres à rallonge, Michel Audiard signe avec Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause son troisième film en tant que réalisateur, qui deviendra également son plus gros succès public au printemps 1970. Se basant sur un scénario « prétexte » mélangeant l’humour et le policier, mais qui lui permettra surtout en réalité de se laisser aller à toutes les frivolités et à tous les jeux de mots, Audiard signe une œuvre légère aux dialogues taillés sur mesure pour une équipe de comédiens qu’il connait fort bien, parmi lesquels on retrouvera Annie Girardot, Bernard Blier ou encore Mireille Darc.

Autant dire que Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause roule comme sur des roulettes : si la mise en scène de Michel Audiard n’est certes guère transcendante (il n’y a pas de comparaison avec la maestria technique du Georges Lautner de la même période), le film demeure une comédie parfaitement réussie (peut-être la meilleure de son auteur dans ce registre précis), portée par des dialogues inspirés signés du plus grand dialoguiste du cinéma français. D’une durée un poil inférieure à 80 minutes, le film n’aurait de toutes façons pas le temps d’ennuyer le spectateur, dont les zygomatiques sont mis à l’épreuve par la musicalité absurde de certaines lignes de dialogues comptant parmi les plus époustouflantes des années 70, et qui plus est récitées par quelques-uns des meilleurs acteurs de la bande à Audiard, tous en très grande forme.

On ne résistera d’ailleurs pas à en retranscrire ici quelques-unes :

– « Si Monsieur Brimeux était un homme de cœur ? »
– « Il ne serait pas Président Directeur Général ! »
– « Évidemment… »

– « On est extrêmement surveillé, dès qu’on essaie de faire le bien… »
– « Ah bah je sais pas, j’ai jamais essayé ! »

– « Je crains déjà d’être importun, je ne voudrais pas être indélicat… »
– « Madame Mareuil est au courant, elle sait que vous êtes une ordure »
 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Disponible chez Gaumont au sein de la douzième vague de sa collection « Blu-ray Découverte », Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray, que l’éditeur propose au prix tout doux de 12,99€.

Aussi bien côté image que côté son, le master proposé par l’éditeur est de bonne tenue ; le film est proposé au format 1.66:1 respecté et encodé en 1080p. Le piqué est très supérieur à son équivalent DVD, les contrastes sont soignés même s’ils manquent un peu de tranchant, le grain cinéma est parfaitement préservé et même si certains plans affichent de légères baisses de définition (principalement les plans « à effets »), l’ensemble demeure absolument satisfaisant. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio mono d’origine, clair et sans souffle : c’est parfait !

Côté suppléments, Gaumont recycle l’intégralité des suppléments disponibles sur le DVD du film sorti en 2008 : on commencera donc avec une présentation du film par Jean-Marie Poiré et Michel Audiard lui-même, avec également des interventions d’Annie Girardot, Bernard Blier, Mireille Dard. Entretiens de 2008 et images d’archive dressent un portrait du film assez passionnant, entrecoupé d’extraits du film. On poursuit avec un entretien avec Annie Girardot tourné en 2002, un entretien avec Audiard en forme de leçon de cinéma, ainsi qu’avec deux featurettes ludiques et amusantes, basées sur les dialogues et la vision du mariage dans le cinéma de Michel Audiard. Un joli petit « plus » éditorial, surtout pour une édition à prix réduit !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici