DVD — 03 mars 2017
Test Blu-ray : Bon voyage

 
France : 2003
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Jean-Paul Rappeneau,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h54
Genre : Drame, Guerre, Comédie
Date de sortie cinéma : 16 avril 2003
Date de sortie DVD/BR : 1 mars 2017

 

 

En juin 1940, à l’hotel Splendide de Bordeaux sont réunis ministres, journalistes, grands bourgeois, demi-mondaines et espions de tous bords. Là, un jeune homme devra choisir entre une célèbre actrice et une étudiante passionnée, entre les politiques et les voyous, entre l’insouciance et l’âge adulte…

 

 

Le film

[4/5]

Très représentatif de la « méthode » Rappeneau, Bon voyage est un film techniquement bluffant, interprété avec brio et malice par des comédiens en phase avec le cinéma des années 40 (phrasé, mimiques…), proposant une narration et une mise en scène construites et mûries par le cinéaste pendant des mois et des mois de travail avant le tournage. Écrit avec le plus grand soin, découpé de la manière la plus maniaque qui soit pour éviter tout sentiment d’ennui au spectateur, mis en scène selon des cadrages pensés au millimètre et couchés sur papier sous forme de storyboards – la partition est là, et point de place pour la moindre improvisation sur le plateau.

Foisonnant de personnages et de destins croisés, Bon voyage surprend avant tout par sa limpidité, et l’aisance avec laquelle Jean-Paul Rappeneau jongle avec autant de personnages ; la galerie de portraits vaut clairement le détour, aucun d’entre eux n’est laissé de côté et même les plus secondaires « existent » réellement à l’écran : c’est vraiment bluffant. Côté technique, le film nous offre nombre de superbes plans, photographiés avec talent par Thierry Arbogast (qui a d’ailleurs obtenu un César pour ce film), et le spectateur se voit vraiment replongé dans le tumulte tragi-comique de l’époque – on rit volontiers, on s’émerveille des décors et de la reconstitution et du destin de ces personnages se croisant sans jamais parvenir à se retenir les uns les autres…

Excellent film n’ayant clairement pas mérité son semi-échec public (800.000 entrées qui ne parviendront pas, très loin de là, à rembourser un budget de 28 millions d’euros), Bon voyage est un modèle de construction narrative et de mise en scène. Comment expliquer, dés lors, qu’il ne soit réellement parvenu à trouver son public en France ? C’est et cela demeurera à jamais un mystère, peut-être pourra-t-on juste avancer qu’il manquait peut-être juste à cette « mécanique » trop bien huilée l’étincelle de folie, le petit supplément d’âme qui créent les véritables chefs d’œuvres.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Disponible en Blu-ray chez ARP Sélection depuis le 1er mars, Bon voyage s’offre un lifting Haute Définition assez inattendu. Du côté du master, et aussi bien côté image que côté son, l’éditeur nous propose une édition de très bonne tenue ; le film est issu d’un nouveau master 4K, est naturellement présenté dans son format d’origine Scope respecté, en 1080p. La tenue des contrastes varie un poil d’une séquence à l’autre, mais l’ensemble est tout à fait recommandable et préserve scrupuleusement la granulation d’origine, avec de belles couleurs respectant parfaitement la classe de la photo de Thierry Arbogast. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio 5.1, au rendu net et précis. Les effets d’ambiance sont nombreux, le caisson de basses gronde avec une belle réguarité : c’est du beau travail, même si on constatera dés les premières minutes un mixage assez bas : n’hésitez pas à tourner la molette de volume quelques crans au-dessus du volume habituel pour profiter de façon optimale de l’immersion au cœur du film.

Côté suppléments, la galette Blu-ray de Bon voyage reprend, en définition standard, l’intégralité de la section interactivité déjà présente sur le double DVD sorti en 2003 : outre un intéressant commentaire audio de Jean-Paul Rappeneau, on aura également droit à un making of revenant sur les méthodes de travail du cinéaste pendant la longue phase de préparation du film (huit ans dans le cas de celui-ci, certes interrompus par des problèmes de production), à un court module sur les effets spéciaux numériques du film, commentés par Jean-Paul Rappeneau, et un peu plus de vingt minutes d’entretiens avec les acteurs (Isabelle Adjani, Gérard Depardieu, Virginie Ledoyen, Yvan Attal, Peter Coyote, Grégori Dérangère et Aurore Clément). On terminera avec les teasers et la bande-annonce du film.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles