Accueil Tags Gérard Depardieu

Tag: Gérard Depardieu

Revu sur OCS : Green Card

0
Comment se fait-il que nous n'avons pratiquement pas revisité cette comédie romantique exquise depuis sa sortie au début des années 1990 ? C'est désormais chose faite, grâce au replay d'OCS sur lequel Green Card sera encore disponible pendant une quinzaine de jours.

Vu sur OCS : Fort Saganne

0
On n'insistera jamais assez sur les conditions de visionnage qui peuvent influer, en bien ou en mal, sur notre appréciation d'un film. Ainsi, on avait vu Fort Saganne une première fois il y a de nombreuses années, sur une VHS fatiguée à la Bibliothèque du Film, qui se trouvait encore à ce moment-là du côté de la rue du Faubourg Saint-Antoine.

Test DVD : Fahim

0
En mai 2012 à la radio, le premier ministre François Fillon est interrogé pour savoir s’il trouve normal qu’un enfant soit interdit de championnat de France car il est sans papiers. Fahim nous raconte son histoire…

Test DVD : Convoi exceptionnel

0
Depuis une trentaine d'années, et alors que les films de Bertrand Blier s'espacent de plus en plus dans le temps (rien de moins que neuf ans séparent Le bruit des glaçons de Convoi exceptionnel), il semble qu'un certain consensus critique se soit créé autour de chacun des nouveaux films du papa des Valseuses. Un consensus mou bien sûr, qui consiste à déclarer que le dernier film de Blier en date n'est pas « le meilleur de son auteur ». A vrai dire, il semble bien difficile de se prononcer sur ce point précis, tant l’œuvre de Bertrand Blier est unique et personnelle au sein du cinéma français : son écriture, ses obsessions formelles et thématiques, cette conception du cinéma indissociable de la personnalité de Blier semble se prolonger de film en film, chaque nouvelle œuvre se greffant aux précédentes, formant une nouvelle excroissance sur un « tout » où chaque film semble plus que jamais indissociable de tous les autres.

Test Blu-ray : Le placard – Réédition 2019

0
Trois ans après l’immense succès du Dîner de cons, Francis Veber remettait le couvert avec Le placard, une nouvelle comédie mettant en scène le personnage – récurrent dans sa filmographie – de François Pignon, cette fois incarné par Daniel Auteuil. Malgré une affiche atrocement laide, le bouche à oreille fut excellent et le succès fut à nouveau au rendez-vous, le film ayant réuni plus de cinq millions de français dans les salles françaises en 2001.

Test Blu-ray : Claude Berri réalisateur – Intégrale 21 films

0
Derrière ses surnoms de « Dernier nabab », de « Parrain », de « Baron » ou de « Pacha » du cinéma français, on comprend bien que la figure de Claude Berri était plutôt quasi-systématiquement assimilée à sa casquette de producteur de films à succès (Tess, L'ours, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Bienvenue chez les Ch'tis...). De fait, on en oublie souvent qu'il était un immense amateur d'Art moderne et contemporain, qu'il fut président de la Cinémathèque Française entre 2003 et 2007... Mais aussi qu'il a réalisé 21 films (20 si l'on considère tout comme lui Jean de Florette et Manon des sources comme un seul film en deux épisodes) entre 1967 et 2009. 21 films qui ont cumulé 47 millions d'entrées en France en l’espace d'un peu plus de quarante ans, treize d'entre eux ayant dépassé le million de spectateurs dans les salles obscures.

Intégrale Claude Berri #14 : Germinal (1993)

0
Il est presque impossible de ne pas aborder le sujet d’entrée de jeu : avec son budget titanesque 165 millions de francs en 1993 (qui équivaudraient, si l’on en croit l’INSEE, à environ 33 millions d’euros aujourd’hui), Germinal était, à l’époque de sa sortie, le film le plus cher de l’histoire du cinéma français. Ce budget pharaonique a d’ailleurs énormément contribué à donner à Claude Berri cette image de « dernier Nabab » du cinéma hexagonal, qu’il a trimballé jusqu’à la fin de sa vie. Alors que le film fête cette année ses vingt-cinq ans, que reste-t-il de Germinal aujourd’hui ?

Intégrale Claude Berri #13 : Uranus (1990)

0
Quel est donc le meilleur film de Claude Berri en tant que réalisateur ? Si beaucoup lui ont reproché, tout au long de sa carrière, son inclinaison à pratiquer le cinéma de façon un poil trop académique, on a aussi tendance à penser que le déploiement manifeste d'une époustouflante maestria technique n'aurait peut-être pas été du meilleur goût dans le cas de la plupart des sujets qu'il choisissait d'aborder sur grand écran. Uranus est de ceux-ci : un film littéralement extraordinaire servi par la réserve, la simplicité et l'académisme dont fait preuve Berri à l'écran afin de dépeindre les relations croisées d'une brochette de personnages au lendemain de la guerre 39-45.

Intégrale Claude Berri #12 : Jean de Florette / Manon des...

0
Jean de Florette et Manon des sources sont un film en deux parties de Claude Berri sortis tous deux en 1986. Il s'agit d'une adaptation des romans éponymes de Marcel Pagnol mettant en scène une histoire qui repose sur le mensonge, la vengeance et les conséquences des actes. Un casting brillant ponctue ce chef d’œuvre aux nombreuses récompenses : Daniel Auteuil, Yves Montand, Gérard Depardieu et, dans le second film, Emmanuelle Béart, se donnent la réplique.

Intégrale Claude Berri #09 : Je vous aime (1980)

0
Alors que Claude Berri s’était, durant les dix premières années de sa carrière au cinéma, plutôt spécialisé dans l’exercice de l’autobiographie ou de « l’autofiction » (un terme qui n’existait d’ailleurs pas encore à l’époque de ses premiers films !), le cinéaste opère un virage à 180 degrés avec Je vous aime en 1980, dont l’intrigue est fortement inspirée de la vie sentimentale de son actrice principale, Catherine Deneuve.

Test Blu-ray : Les compères + Les fugitifs

0
Avec plus de sept millions d’entrées en France, le succès de La chèvre en 1981 a ouvert au trio gagnant composé de Francis Veber (scénariste / réalisateur), Gérard Depardieu et Pierre Richard (acteurs) une route littéralement pavée d’or dans le petit monde du cinéma français des années 80. Ce sont donc à deux reprises dans les années qui suivraient que les trois personnalités se retrouveraient sur une seule et même affiche : une première fois en 1983 pour Les compères, et une deuxième –et dernière– fois en 1986 pour Les fugitifs.

Festival Lumière 2018 : les premières infos

0
10 ans déjà ! 2018, les 123 ans du Cinématographe Lumière et de son premier film La Sortie d’usine. Les 36 ans de l’Institut Lumière. Les...