Accueil Tags James Cameron

Tag: James Cameron

Test Blu-ray 4K Ultra HD : Alita – Battle angel

0
Après avoir réuni plus de deux millions de français dans les salles obscures (et généré des recettes de plus de 400 millions de dollars au Box-office international), Alita : Battle angel, l’adaptation du manga Gunnm de Yukito Kishiro (1990-1995) débarque en 4K Ultra HD Blu Ray, Blu-ray 3D, Blu Ray et DVD, sous les couleurs de 20th Century Fox.

Alita : Battle Angel en Blu-ray 4K et SteelBook

0
Au vingt-sixième siècle, un scientifique sauve Alita, une jeune cyborg inerte abandonnée dans une décharge. Ramenée à la vie, elle doit découvrir le mystère de ses origines et le monde complexe dans lequel elle se trouve, afin de protéger ses nouveaux amis contre les forces sombres lancées à sa poursuite

Critique : Alita Battle Angel

1
Deux hommes-orchestres au style cinématographique distinct se sont repartis les tâches sur un film, qui ne ressemble finalement à l'univers ni de l'un, ni de l'autre. Et on aurait envie de dire tant mieux, puisque Alita Battle Angel bénéficie grandement de cette synergie créative afin de gommer les complaisances, voire les défauts qui ont pu rendre les filmographies de Robert Rodriguez et de James Cameron assez inégales dans le passé.

Classement saga Alien – où se situe Alien Covenant ?

1
Sorti ce mercredi, Alien Covenant ne fait pas l'unanimité. La dernière oeuvre de Ridley Scott, revenu à ses premières amours, recèle quelques moments horrifiques savoureux,...

Critique : Alien: Covenant

2
C’est avec une impatience non feinte, une certaine appréhension également, que l’on attendait ce nouvel opus de la saga Alien, suite de Prometheus. Pour rappel, ce dernier est une préquelle narrant les événements se déroulant avant le film original, sorti en 1979. L’on se souvient de cette image étrange du Space-Jockey, l’œil rivé à un télescope géant, l’estomac éventré, objet de spéculations les plus diverses parmi les fans et l’une des raisons pour laquelle Ridley Scott décida de revenir aux sources de l’histoire. Sorti en 2012, Prometheus divisa les fans, reprochant à Scott la création d’un gloubi-boulga métaphysique trop éloigné de l’univers anxiogène du premier volet. Prenant acte de ces critiques, Scott a la ferme intention de renouer avec l’ambiance du film original, tout en poursuivant la mutation de son univers initié par Prometheus

Un Terminator 6 par le réalisateur de Deadpool ?

0
James Cameron serait en négociations avec Tim Miller, réalisateur de Deadpool, pour que ce dernier dirige le prochain volet de Terminator, annoncé comme un...

Comic Con 2016 : James Cameron évoque les suites d’Avatar

2
« Get away from her, you Bitch »…Nostalgie quand tu nous tiens ! Et si le plus grand événement du Comic Con était un film sorti il y...

Programme télé du jeudi 2 juin

1
La Ligne Verte Réalisé par Franck DARABONT  Avec Tom Hanks, Michael Clarke Duncan, David Morse, James Cromwell, Sam Rockwell Fantastique, drame / USA / 2000 / 3h09  20h50...

News de la planète ciné (24 avril 2016, semaines 15-16)

3
Quelques brèves de l'actualité cinéma de ces deux dernières semaines autour de Avatar, Han Solo, Galaxy Quest, Lucas Belvaux et quenlques autres petites brèves...

Avatar 2 sortira pour Noël 2017

3
  James Cameron vient de rassurer les fans d'Avatar en annonçant enfin une date de sortie, Avatar 2 sortira pour Noël 2017.  Rappelons qu'Avatar 2 a...

Test Blu-ray : Terminator Genisys [ Blu-ray 3D ]

0
Chaque nouveau film de la franchise Terminator apporte son lot de petites nouveautés, ses petites libertés (ou trahisons, tout dépend du point de vue) à l’œuvre matrice de James Cameron, qu’il s’agisse de nouveaux personnages ou robots ou de modification plus ou moins subtile de la chronologie de la saga, certains épisodes en occultant volontairement d’autres, la série TV ayant achevé de rendre ce gloubi-boulga spatio-temporel le plus incompréhensible possible

Critique : Terminator Genisys

0
Selon la science nullement exacte et hautement subjective des bandes-annonces, les meilleures d’entre elles donnent souvent de mauvais films et inversement. Et puis, il y a le cas encore plus fâcheux de celles qui révèlent l’essentiel du film qu’elles sont censées promouvoir, non pas grâce à une petite astuce formelle comme dans la bande-annonce en accéléré de Femme fatale de Brian De Palma, mais en exposant platement tous les enjeux et points essentiels de ce qui devrait rester un mystère intriguant jusqu’à l’extinction des lumières dans la salle de cinéma.