Accueil Tags Ingmar Bergman

Tag: Ingmar Bergman

Cannes 70 : Kill Bille !

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Cannes 70 : les habitués de la croisette

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Cannes 70 : la Palme d’or maudite

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Hommage au cinéaste Abbas Kiarostami

2
Le cinéma iranien existait-il avant Abbas Kiarostami ? Au risque d'être prise pour radicale, la question est plutôt légitime, son œuvre ayant permis de découvrir une cinématographie méconnue à défaut d'être inexistante. Comme vient de le déclarer La dessinatrice et réalisatrice Marjane Satrapi à l'AFP : «Sans lui, je n'aurais jamais pu faire Persepolis. En Europe, on avait vu ses films, donc on ne voyait plus les Iraniens comme un peuple de terroristes, mais comme des êtres humains. Il a ouvert la voie à toute une génération d'artistes iraniens. Nous lui sommes tous redevables». Akira Kurosawa, disparu en 1998, l'avait déjà adoubé avec enthousiasme à l'occasion d'une rencontre en septembre 1993 (compte-rendu à retrouver sur le site Cinephilia & Beyond en anglais) : «Quand Satyajit Ray est décédé, j’ai été très déprimé. Mais après avoir vu les films de Kiarostami, j’ai remercié Dieu de nous avoir donné exactement la bonne personne pour prendre sa place».

Cycle Ingrid Bergman à la Cinémathèque Française

0
Tout comme Orson Welles, l'actrice Ingrid Bergman aurait eu cent ans cette année, ce qui au passage, permet de rappeler que tous deux étaient...

Cannes 2015 : Agnès Varda, Le Bonheur d’être Palmée

0
  La réalisatrice Agnès Varda, née le 30 mai 1928, recevra une Palme d'or honorifique lors de la soirée de clôture de la 68ème édition...

Critique : Amour 65

0
Après Le Quartier du corbeau qui mettait en scène la figure enflammée d'un ouvrier-écrivain, Bo Widerberg campe pour son quatrième film un autre double de lui-même, Keve, metteur en scène. Avec Amour 65, Widerberg, en héritier de la Nouvelle Vague, voulait donner l'impression d'un « pique-nique artistique improvisé », de telle sorte qu'il fit improviser certains des dialogues, ne faisant parvenir les autres à ses comédiens qu'au dernier moment avant le tournage. Le tout aboutit à un film déroutant voire labyrinthique, auquel on reprocha l'absence de scénario. Le cheminement imprévisible et sinueux d'Amour 65 n'y est cependant que la forme qui exprime une certaine idée de la liberté au cinéma.

3 films de Bo Widerberg

0
Vous n'avez certainement jamais (ou rarement) entendu parler de Bo Widerberg, ce cinéaste suédois des années 1960 dont le nom et l’œuvre ont été éclipsés par ceux du grand Ingmar Bergman. Critique de cinéma pour le journal Expressen à Stokholm, mais aussi romancier, Bo Widerberg entre en cinéma par l'écriture.

Critique : Mademoiselle Julie

0
L'actrice Liv Ullman, longtemps la muse du cinéaste mythique Ingmar Bergman en tant qu'actrice, adapte l'un des plus grands textes du répertoire scandinave et signe une œuvre à la hauteur du texte d'origine.

Test DVD : Mademoiselle Julie

0
M6 Vidéo permet donc aujourd’hui aux retardataires de découvrir le film sur support DVD, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’éditeur nous propose un rendu absolument superbe, composant de façon adroite avec les limites intrinsèques d’un encodage en définition standard

Star Wars 7 : on connaît la distribution

0
Le tournage le plus attendu de ces dernières années commence bientôt et la distribution a été officiellement annoncée ce lundi 28 avril. Tout le...

Cinémathèque Française : Toute la mémoire du monde

0
Après une première édition l'an dernier qui avait permis de donner un coup de projecteur sur les restaurations récentes et autres images d'archives, la deuxième s'annonce aussi riche en bonheurs de cinéma, même si l'on peut s'interroger sur la pertinence du nom de cette manifestation : comment peut-on si facilement lui donner cette appellation de Toute la mémoire du monde alors que l'amnésie semble être au goût du jour ?