Accueil Tags Bong Joon-ho

Tag: Bong Joon-ho

Oscars 2020 : le palmarès

0
Chaque année, on se trouve face au même dilemme par rapport à la soirée des Oscars. Cela vaut-il la peine de faire nuit blanche, avec tout ce que cela implique en termes de décalage du rythme de sommeil pour nos vieux os, afin de regarder une cérémonie à l'issue prévisible et au mode opératoire répétitif à la fin d'une longue saison de prix ?

Oscars 2020 : les nominations

0
Les nominations pour les 92èmes Oscars ont été annoncées avant-hier. Le dispositif de l'annonce était globalement identique à celui de l'année passée, à savoir un couple de présentateurs, cette fois-ci l'acteur John Cho et l'actrice Issa Rae, qui ont lu l'ensemble des nominations, en deux blocs distincts diffusés en direct sur Youtube.

Directors Guild Awards 2020 : les nominations

0
Également mardi dernier, le 7 janvier, les nominations pour les Directors Guild Awards ont été annoncées par Thomas Schlamme, le président du très influent syndicat des réalisateurs américains. La 72ème cérémonie aura lieu le samedi 25 janvier à l'hôtel Ritz-Carlton de Los Angeles.

Bilan : nos films préférés en 2019

0
  Voilà le temps des bilans annuels et critique-film ne déroge pas à cette sacro-sainte règle avec des listes de 10 à 20 titres selon...

Golden Globes 2020 : les nominations cinéma

0
Les nominations pour la 77ème édition des Golden Globes, attribués par la presse étrangère de Hollywood, ont été annoncées avant-hier, le lundi 9 décembre, à l'hôtel Beverly Hilton par les acteurs Dakota Fanning, Susan Kelechi Watson et Tim Allen. La cérémonie aura lieu le dimanche 5 janvier 2020 à la salle de bal internationale de l'hôtel Beverly Hilton.

Los Angeles Film Critics 2020 : le palmarès

0
L'une des semaines traditionnellement les plus chargées de l'année en termes de prix de cinéma s'est terminée hier avec l'annonce de ceux de la Los Angeles Film Critics Association. La 45ème cérémonie des prix des critiques de la métropole de la côte ouest des États-Unis aura lieu le samedi 11 janvier 2020 à l'hôtel InterContinental à Century City.

Cannes 2019 : Le bilan de Jean-Jacques

0
Les gros coups de cœur : "For Sama", un documentaire bouleversant de Waad al-Kateab et Edward Watts, tourné à Alep pendant les bombardements et "The Halt", un film de 4 h 39 du philippin Lav Diaz, très fort et très beau.

Cannes 2019 : la Palme pour Bong Joon-ho

0
Première Palme d'or pour la Corée du sud avec Parasite, le septième long-métrage de Bong Joon-ho et deuxième en compétition après Okja en 2017....

Cannes 2019 : Parasite (compétition)

0
Parasite est avant tout une histoire de famille(s) : celle des protagonistes, qui doivent vivre dans un entre-sol et celle des Park, socialement à l'opposé des précédents. Comme d'habitude chez Bong Joon-ho, quelques plans suffisent pour nous faire ressentir une empathie immense envers les personnages. Ici, tous sont attachants, même (et surtout) lorsque les évènements prennent un tournant inattendu. Car s'il y a une chose dont le cinéaste semble s'être fait la spécialité, c'est le changement de ton.

Test Blu-ray : Memories of murder – « Édition Ultime »

0
En 2003, lorsque Joon-Ho Bong se lance dans la réalisation de Memories of murder, il n'a que 34 ans et il n'a réalisé jusqu'alors qu'un seul long métrage, Barking dog. Quant à la connaissance que l'on peut avoir dans nos contrées de la production cinématographique coréenne, elle est encore très balbutiante et ce sont des films comme Memories of murder qui vont grandement contribuer à classer la Corée du sud parmi les pays importants en matière de cinéma. C'est dans un fait divers s'étant déroulé en Corée dans la région de Hwaseong que Joon-Ho Bong est allé chercher son inspiration : l'histoire d'un tueur en série, le premier de l'histoire du pays, qui, de 1986 à 1991, viola et assassina 10 femmes dont l'âge allait de 13 à 71 ans. Un tueur en série tellement habile et méthodique qu'il passa au travers des mailles du filet tendu pour l'appréhender : un nombre impressionnant de suspects fut interrogé mais, malgré un dispositif policier très important, personne ne fut jamais inculpé !

Cannes 2017 : Le bilan de Jean-Jacques

0
Impression générale : un Festival très moyen, de nombreux films qui auraient beaucoup gagné à être raccourcis, remarque qui vaut d'ailleurs, malgré toutes leurs qualités, à la Palme d'Or, au Grand Prix du Jury et, surtout, au Prix du Jury.

Cannes 2017 : Okja

0
Les films coréens, ou du moins beaucoup de ceux qui sont distribués en France, nous ont habitué à mettre en scène des satires sociales, surtout concernant la société coréenne elle-même. Pour rester chez Bong Joon-ho, on peut ainsi se rappeler des policiers violents de Memories of murder ou du gouvernement réprimant les manifestations à la fin de The Host ; plus récemment, Tunnel de Kim Seong-hoon (blockbuster de l'été 2016 au pays du matin calme) nous montrait à quel point la (sur)vie d'un homme pouvait se retrouver liée à l'image que voulait se donner un gouvernement et aux intérêts d'entreprises privées.