Los Angeles Film Critics 2020 : le palmarès

0
21
Diane © Alystyre Julian / IFC Films Tous droits réservés

L’une des semaines traditionnellement les plus chargées de l’année en termes de prix de cinéma s’est terminée hier avec l’annonce de ceux de la . La 45ème cérémonie des prix des critiques de la métropole de la côte ouest des États-Unis aura lieu le samedi 11 janvier 2020 à l’hôtel InterContinental à Century City. Comme à leur habitude, les critiques californiens ont communiqué progressivement sur leur compte Twitter à la fois leurs lauréats et leurs dauphins, les Runner up, qui correspondent aux candidats arrivés en deuxième position lors des délibérations.

© Manolo Pavon / El Deseo / Pathé Films Tous droits réservés

Meilleur Film : de

Runner up : The Irishman de Martin Scorsese, sans date de sortie cinéma en France

Meilleur réalisateur : Bong Joon-ho pour Parasite

Runner-up : Martin Scorsese pour The Irishman, sans date de sortie cinéma en France

Meilleure actrice : dans Diane, sans date de sortie en France

Runner up : Lupita Nyong’o dans Us

Meilleur acteur : dans Douleur et gloire

Runner up : Adam Driver dans Marriage Story, sans date de sortie cinéma en France

Queens © Barbara Nitke / STX Films / Metropolitan Filmexport Tous droits réservés

Meilleure actrice dans un second rôle : dans Queens

Runner up : Zhao Shuzhen dans L’Adieu The Farewell, sortie française le 8 janvier 2020

Meilleur acteur dans un second rôle : dans Parasite

Runner up : Joe Pesci dans The Irishman, sans date de sortie cinéma en France

Meilleur scénario : Marriage Story par Noah Baumbach, sans date de sortie cinéma en France

Runner up : Parasite par Bong Joon-ho et Jin Won-han

Marriage Story © Wilson Webb / Netflix Tous droits réservés

Meilleur Film étranger : Douleur et gloire (Espagne) de Perdo Almodovar

Runner-up : (France) de Céline Sciamma

Meilleur Documentaire : American Factory Un milliardaire chinois en Ohio de Steven Bognar et Julia Reichert, sans date de sortie cinéma en France

Runner up : de Todd Douglas Miller

Meilleur Film d’animation : J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin

Runner up : Toy Story 4 de Josh Cooley

American Factory Un milliardaire chinois en Ohio © Ian Cook / Netflix Tous droits réservés

Meilleure photo : Portrait de la jeune fille en feu & – Claire Mathon

Runner up : 1917, sortie française le 15 janvier 2020 – Roger Deakins

Meilleur montage : Apollo 11 – Todd Douglas Miller

Runner up : Uncut Gems, sans date de sortie cinéma en France – Benny Safdie et Ronald Bronstein

Meilleure musique : J’ai perdu mon corps – Dan Levy

Runner up : 1917, sortie française le 15 janvier 2020 – Thomas Newman

Meilleurs décors : – Barbara Ling

Runner up : Parasite – Lee Ha-jun

The Last Black Man in San Francisco © Longshot Features / Plan B Entertainment / A24
Tous droits réservés

Prix New Generation : The Last Black Man in San Francisco – Joe Talbot, Jimmie Fails et Jonathan Majors

Prix Douglas Edwards Cinéma indépendant, expérimental & vidéo : The Giverny Document de Ja’tovia Gary

Comme déjà annoncé le 31 octobre dernier, la réalisatrice, scénariste et actrice américaine (*1932 / Un nouveau départ, Le Ciel peut attendre, Ishtar, The Birdcage, Primary Colors, Escrocs mais pas trop) recevra le prix honorifique de l’association des critiques de Los Angeles.

Après le coup double de The Irishman de Martin Scorsese plus tôt cette semaine au National Board of Review et chez les critiques de New York, ceux de Los Angeles ont préféré récompenser la Palme d’Or du dernier Festival de Cannes, Parasite de Bong Joon-ho. Il s’agit du cinquième film non-anglophone à gagner leur prix principal, un an après Roma de Alfonso Cuaron et les lauréats précédents Tigre et dragon de Ang Lee, Lettres d’Iwo Jima de Clint Eastwood et Amour de Michael Haneke. Parasite est de même le quatrième film à avoir rencontré à la fois les faveurs des critiques de Los Angeles et du jury cannois, après Amour, Secrets et mensonges de Mike Leigh et Pulp Fiction de Quentin Tarantino. Son réalisateur Bong Joon-ho est le premier cinéaste d’origine asiatique récompensé pour un film non-anglophone, Ang Lee ayant gagné en 2005 pour la production américaine Le Secret de Brokeback Mountain. Antonio Banderas est le premier acteur victorieux dans un film non-anglophone, tandis que la catégorie du Meilleur acteur dans un second rôle a vu une représentation étrangère plus régulière depuis Vlad Ivanov dans 4 mois 3 semaines 2 jours de Cristian Mungiu en 2007, en passant par Niels Arestrup dans Un prophète de Jacques Audiard et Steven Yeun dans Burning de Lee Chang-dong, jusqu’à Song Kang-ho dans Parasite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici