Accueil Tags ARP Sélection

Tag: ARP Sélection

Test Blu-ray : Nos années folles

0
Avec Nos années folles, André Téchiné s’attaque à l’adaptation d’une histoire vraie : celle d’un déserteur de la Grande Guerre finissant, au début des années 20, par se travestir, puis par la suite par se prostituer. Au cœur de son œuvre depuis de nombreuses années, les réflexions sur le « genre » (ou l’identité personnelle et sexuelle) se retrouvent donc à nouveau au centre du nouveau film du cinéaste français, aujourd’hui âgé de 75 ans, et dont la modernité a toujours de quoi surprendre.

Test DVD : Sans pitié

0
Le mélange, parfois hétéroclite, parfois percutant, est le maître-mot de Sans pitié, le troisième long-métrage du jeune réalisateur Byun Sung-hyun. S’y croisent et s’entrechoquent des références allant de Johnnie To jusqu’à Quentin Tarantino, indubitablement le pape stylistique de cette génération émergente de cinéastes. Les codes du film de gangster y trouvent alors une nouvelle jeunesse, certes, mais au prix d’un mécanisme de la manipulation dont les rouages se voient un peu trop souvent. De par sa structure dramatique profondément morcelée, avec un va-et-vient constant sur l’axe temporel à la fois propice à la perte des repères et à l’orchestration savante d’un suspense redoutable, le récit s’emploie simultanément à nous en mettre plein les yeux et les méninges, à force d’obliger le spectateur à rassembler différemment les pièces du puzzle, et à courir le risque réel de n’être qu’un simple exercice de style. L’exploit formel de la mise en scène, d’agencer sans le moindre temps mort l’intrigue de haut vol, a un peu trop tendance à attirer l’attention à lui, plutôt que de laisser se développer d’une façon tant soit peu organique la tension inhérente à l’univers carcéral dans un premier temps, puis à celui des grandes manœuvres clandestines pour déplacer la drogue à l’international et duper la police par la même occasion

Test Blu-ray : La jeune fille et son aigle

0
Malheureusement encore assez peu présent dans la section Blu-ray / DVD de critique-film.fr, le genre documentaire nous permet parfois de sacrément belles découvertes. Distribué en salles au mois d'avril sur 90 copies, La jeune fille et son aigle a attiré un peu plus de 66.000 français dans les salles obscures. Conscient du potentiel et de la beauté de ce doc en provenance de Mongolie, ARP Sélection lui offre néanmoins aujourd'hui une sortie vidéo, à la fois en DVD et en Blu-ray grâce à une édition « Combo » tout simplement indispensable.

Test Blu-ray : La colère d’un homme patient

0
Le « revenge movie », également appelé film de vengeance, est un sous-genre cinématographique qui, à l’image de son cousin germain le « vigilante » (ou film d’auto-défense), met le doigt sur certaines questions sensibles, et prônant la plupart du temps le règlement immédiat de certains problèmes sociétaux par les citoyens eux-mêmes, usant de méthodes pour le moins directes à l’écart de la police et de la justice. Difficulté de faire le deuil d’un proche, inertie ou incapacité d’agir de la part des autorités, peine de mort et loi du talion, sentiment d’injustice, préméditation sans pitié… Ces thèmes délicats à aborder sont au centre d’un genre souvent considéré comme réactionnaire, voire même d’extrême-droite. Mais les différents changements de la société et la métamorphose de l’environnement urbain à travers le monde entier nous ont offert des exemples de « revenge movies » en provenance de très nombreux pays depuis les années 70.

Test DVD : Le teckel

0
Cinéaste majeur de la fin des années 90, dont le regard noir et cynique a livré quelques monuments de cinéma indépendant américain glauque et volontiers un peu dégueu, développant un humour vraiment très spécial (on se souvient des sanglots père/fils à la fin de Happiness, quand le fils demande pourquoi son père refuse de le violer alors qu'il a violé deux autres jeunes garçons), Todd Solondz n'avait pas livré de nouveau film depuis Dark horse en 2011.

Test Blu-ray : Bon voyage

0
Très représentatif de la « méthode » Rappeneau, Bon voyage est un film techniquement bluffant, interprété avec brio et malice par des comédiens en phase avec le cinéma des années 40 (phrasé, mimiques...), proposant une narration et une mise en scène construites et mûries par le cinéaste pendant des mois et des mois de travail avant le tournage. Écrit avec le plus grand soin, découpé de la manière la plus maniaque qui soit pour éviter tout sentiment d'ennui au spectateur, mis en scène selon des cadrages pensés au millimètre et couchés sur papier sous forme de storyboards – la partition est là, et point de place pour la moindre improvisation sur le plateau.

Test DVD : Aventure d’un soir

0
Si New York tient une place importante au cœur du film, Aventure d’un soir prend cependant le parti du quasi-huis clos confrontant deux fortes personnalités qui finiront –naturellement– par tomber sous le charme l’une de l’autre. Comme dans beaucoup de comédies romantiques actuelles, les personnages couchent ensemble avant même de connaitre leurs prénoms, s’engueulent (un peu) et parlent de cul (beaucoup). Dans la peau de ces amants contraints à la cohabitation par de fortes chutes de neige, on découvrira Analeigh Tipton (vue dans la série Manhattan love story) et Miles Teller (Projet X, Whiplash), qui promène son habituelle tête de chien battu qui fait craquer les

Test Blu-ray : Infiltrator

0
Récit d’infiltration extrêmement classique, d’autant plus qu’il s’inspire de faits réels décrits dans le livre autobiographique de Robert Mazur, Infiltrator permet à Brad Furman de signer un nouveau polar, quelques années après La défense Lincoln, qui avait fait exploser sa carrière dans le genre, et de retrouver la côte Est des Etats-Unis, à laquelle il semble décidément très attaché.

Test Blu-ray : Dernier train pour Busan

0
C’est ainsi que nous aimons, non, que nous adorons le cinéma de genre coréen : techniquement sans faille et de surcroît subtilement chargé d’un message sur l’ambiguïté de la nature humaine ! Dernier train pour Busan prouve que les productions américaines ont perdu depuis longtemps le monopole des films d’horreur passionnants et qu’elles sont même en train de se faire voler la vedette par l’Asie, au moins aussi ingénieuse que les États-Unis en termes de spectacles tonitruants, avec quelques particularités locales en plus

Critique : Le Disciple

0
"Le disciple" est un exemple de plus de ces films qui débarquent à Cannes au mois de mai, réalisés par des cinéastes dont on ne sait rien et qui prennent les spectateurs à la gorge dès la première image pour ne plus les lâcher jusqu'à la fin.

Critique : Béliers

0
Avec "Béliers", Grímur Hákonarson nous propose un film dans lequel on ne s'ennuie jamais sur un monde qui est en train de disparaître et qui est étranger à la plupart d'entre nous. Son histoire, il la raconte en utilisant souvent, de façon très intelligente, des plans séquence qui ont toujours la bonne durée, l'action se mettant à rebondir au moment précis où on pense qu'il ne va plus rien se passer.

Critique : Ixcanul

0
Pour son premier long métrage, Jayro Bustamante, lui-même métis, a choisi de s'intéresser et de nous intéresser à une communauté maya dont la plupart des membres ne parlent pas l'espagnol et vivent dans des conditions difficiles au pied d'un volcan qui ne demande qu'à se réveiller. Un réalisateur prometteur dont on retient surtout la sincérité et la façon d'obtenir le meilleur de comédiens amateurs.