News — 09 janvier 2016
Ridley Scott réaliserait une adaptation du Prisonnier

ridley scott seul sur mars

Auréolé de son triomphe récent avec Seul sur Mars qui en fait l’un des favoris pour l’Oscar du meilleur réalisateur après trois citations infructueuses (, , ), Ridley Scott serait sur les rangs, selon le site Deadline, pour signer l’adaptation longtemps repoussée, souvent crainte, de la série culte Le Prisonnier créée par Patrick McGoohan qui était cet espion enfermé dans un étrange village dont il était impossible de s’enfuir. Chef d’oeuvre de la télévision, Le Prisonnier se révélait plus une expérience métaphysique et philosophique d’une subtilité et d’une richesse littéraire et symbolique fascinantes qu’une série d’espionnage classique.

le prisonnier patrick mc goohan

, qui l’avait dirigé dans Braveheart, a longtemps été lié à ce projet dont la pertinence ne peut être que discutée. avait été évoqué voici quelques années, a travaillé sur plusieurs moutures du script et la plus récente version été écrite par (Les Infiltrés). Ridley Scott se déclarerait donc «captivé» par le projet qui serait produit par Universal détenteur des droits de la série culte qu’il n’est pas interdit de laisser reposer en paix, car pourquoi refaire quelque chose de parfait ? Comme l’a prouvée la version oubliée en 2009 avec Jim Caviezel et Ian McKellen, toute relecture semble vouée à l’échec artistique et commercial.

Ridley Scott n’a jamais été un cinéaste rare depuis qu’il a fait ses débuts en 1977 avec Duellistes à presque quarante ans après une abondante carrière dans la publicité dont la cultissime réclame pour le Mac de Steve Jobs – voir le film de Danny Boyle – un hommage au 1984 de Gerige Orwell. Mais son actualité, alors qu’il est tout de même âgé de quarante ans, a de quoi rendre jaloux les quelques stackhanovistes plus âgés que lui, , 80 ans et , 85 ans, en tête. Depuis quelques années, il enchaîne les tournages comme réalisateur et/ou producteur et ne semble pas prêt d’arrêter ou même de ralentir la cadence. Interrogé d’ailleurs sur sa carrière prolifique que rien ne semble pouvoir arrêter, il se dit incapable de prendre sa retraite comme il le disait encore à Screen Daily . «Et je ferais quoi à la place ? Promener mes chiens ? Je les adore, mes chiens, attention… mais ça va cinq minutes…»

Il produira ainsi bientôt la nouvelle adaptation par Kenneth Branagh du Crime de l’Orient-Express et surtout de Denis Villeneuve, avec Harrison Ford et Ryan Gosling qu’il regrette de ne pouvoir également diriger, débordé par la préparation de Alien Covenant dont il démarre bientôt le tournage en Australie. Il précisait encore à Screen la raison de son retrait à la tête de ce projet : «Nous voulions tourner cette suite rapidement. Et une fois que sur le papier, c’est bon, il vaut mieux ne pas laisser traîner les choses. J’ai donc du laisser la place à un autre, ce qui fait un peu chier, mais nous n’avions pas trop le choix».

Covenant, nouvel opus de la saga spatialo-monstresque, sera la suite de , située dix ans après le premier volet, toujours avec les rescapés et mais aussi Alicia Vikander et serait le premier volet d’une trilogie qui mènerait chronologiquement vers le tout premier Alien, bouclant ainsi la boucle d’une franchise entamée voici près de quarante ans déjà.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles