News — 06 novembre 2019
Prix Louis-Delluc 2019 : les nominations
L’Angle mort © Doc and Film International / Rouge Distribution Tous droits réservés

Les nominations pour le , le « Goncourt du cinéma » créé en 1937, ont été annoncées la semaine dernière, le mercredi 30 octobre. L’annonce du palmarès aura, quant à elle, lieu le lundi 9 décembre au Fouquet’s à Paris. Les successeurs potentiels de l’édition 2018, Plaire aimer et courir vite de Christophe Honoré pour le Louis-Delluc du Meilleur Film et Les Garçons sauvages de Bertrand Mandico et Jusqu’à la garde de Xavier Legrand en ex æquo pour celui du Meilleur premier film, ont été sélectionnés par un comité d’une vingtaine de journalistes, choisis à vie, sous la présidence de l’ancien délégué général du Festival de Cannes Gilles Jacob.

Prix Louis-Delluc du Meilleur Film

© Caméra One / Pathé Tous droits réservés

L’Adieu à la nuit de André Téchiné (critique)

L’Angle mort de Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic

Être vivant et le savoir de Alain Cavalier

de François Ozon (critique)

© Guy Ferrandis / SBS Films Tous droits réservés

de Bruno Dumont

de Arnaud Desplechin

Synonymes de Nadav Lapid (critique)

de Rebecca Zlotowski


Prix Louis-Delluc du Meilleur premier film

J’ai perdu mon corps © Rezo Films Tous droits réservés

de Mati Diop

Tout ce qu’il me reste de la révolution de Judith Davis (critique)

J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin

de Frank Beauvais

de Stéphane Batut

Belle Épine © Shelby Duncan / Pyramide Distribution Tous droits réservés

A noter qu’aucun des films en lice pour représenter la France aux prochains Oscars n’a été retenu ici, ni les deux candidats malheureux Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma et Proxima de Alice Winocour, ni Les Misérables de Ladj Ly, le lauréat temporaire en attendant les nominations le 13 janvier 2020. Toutefois, trois anciens lauréats du Prix Louis-Delluc font leur retour en sélection cette année : Alain Cavalier, déjà récompensé en 1980 pour Un étrange voyage, André Téchiné élu en 1994 pour Les Roseaux sauvages, ainsi que Arnaud Desplechin primé en 2004 pour Rois et reine. La réalisatrice Rebecca Zlotowski est la seule représentante parmi les anciens du Prix Louis-Delluc du Meilleur premier film, grâce à Belle Épine en 2010.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles