News — 26 septembre 2016
Oscars 2017 : Elle de Paul Verhoeven représente la France

elle-oscar-2017

L’annonce était très attendue : , le seizième long-métrage de a été désigné ce matin pour représenter la France aux prochains Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Le cinéaste hollandais a déjà été nommé pour son pays pour en 1974, «battu» par un film français, La Nuit américaine de François Truffaut. Détail étonnant, l’air de rien, le réalisateur des Quatre Cent Coups n’a tourné ce premier long que quelques mois avant le premier court de Verhoeven, , histoire de rappeler que la carrière de ce grand nom du cinéma a débuté voici déjà fort longtemps et qu’il mérite cet honneur autant pour l’ensemble de son œuvre particulièrement iconoclaste que pour la singularité de ce long-métrage satirique, drôle et cruel. Le film est produit et distribué en France par SBS moins chanceux avec Aquarius, qui n’a pas été choisi pour représenter le Brésil (voir news). Les deux films avaient été révélés lors de la dernière édition du Festival de Cannes et, même s’ils n’ont pas été primés, ont su séduire un large nombre de festivaliers. Elle a réuni entre 500 000 et 600 000 spectateurs en France.

Paul Verhoeven et Isabelle Hupert pour le photocall de Elle lors du Festival de Cannes 2016 (© Mathilde Petit / FDC)

Paul Verhoeven et Isabelle Hupert pour le photocall de Elle lors du Festival de Cannes 2016 (© Mathilde Petit / FDC)

Paul Verhoeven n’est pas le premier cinéaste d’origine non francophone à représenter la France. Avant lui, remporte l’Oscar en 1973 pour , tout comme avec en 1978. Née en Turquie, a été nommée l’an dernier pour . Le dernier lauréat français est de Régis Wargnier en 1993, les derniers films nommés avant Mustang étant Les Choristes de Christophe Barratier (2005), de Christian Carion (2006), de Laurent Cantet (2009) et Un prophète de Jacques Audiard (2010).

Les chances pour être au minimum nommé sont très élevées, la réception outre-Atlantique étant très largement positive. La qualité de la performance d’Isabelle Huppert est par ailleurs particulièrement soulignée par les différents «experts» des Oscars la voyant comme une candidate sérieuse cette année pour rejoindre le quintet des actrices nommées aux côtés des principales «suspectes» : Emma Stone (La La Land), Viola Davis (Fences), Ruth Negga (Lovin), Natalie Portman (Jackie) et Meryl Streep (Florence Foster Jenkins) pour ne citer que les plus probables. Donc, ce n’est pas gagné pour elle, mais croisons les doigts.

La commission chargée de la sélection était formée de Thierry Frémaux (en tant que délégué général du Festival de Cannes), Alain Terzian (Président de l’Académie des César), Jean-Paul Salomé (président d’Unifrance films), Teresa Cremisi (Présidente de la commission d’avance sur recettes) et trois personnalités qualifiées désignées par la ministre de la culture et de la communication (Audrey Azoulay) : les actrices Sandrine Bonnaire et Léa Seydoux et le réalisateur Eric Tolédano. Trois autres films étaient en lice : Cézanne et moi de Danièle Thompson, Frantz de François Ozon et Les Innocentes d’Anne Fontaine.

La date limite pour les candidatures est fixée au 3 octobre. Une présélection de neuf titres sera annoncée le 17 janvier 2017. Les cinq films nommés seront annoncés le 24 janvier en même temps que l’ensemble des nominations. La 89ème cérémonie des Oscars aura lieu le 26 février 2017.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles