Les Oscars d’honneur 2018

0
229

Le communiqué précédent de l’Académie, le 8 août dernier, avait en effet soulevé un certain tollé dans la profession et parmi les cinéphiles du monde entier. Il y était question de l’avancement de la date de la cérémonie des 2020 au 9 février. Les deux pierres d’achoppement étaient cependant la décision de donner certains prix pendant les pauses publicitaires lors de la 91ème cérémonie en 2019, afin de rendre celle-ci plus courte, de préférence pas plus longue que trois heures, et surtout la création d’une nouvelle catégorie, récompensant les Meilleurs Films populaires. A ce sujet, on attend d’ailleurs toujours les précisions sur comment ce nouveau prix sera déterminé.


L’agent publicitaire Marvin Levy avait commencé sa carrière dans les bureaux de la MGM à New York. Au milieu des années 1970, il avait déménagé à Hollywood pour la Columbia, pour laquelle il supervisait les campagnes publicitaires de films tels que Les Grands fonds de Peter Yates et Kramer contre Kramer de Robert Benton – Oscar du Meilleur Film en 1980. A peu près à la même époque, il avait fait la connaissance du réalisateur Steven Spielberg, lors de la sortie de son épopée de science-fiction Rencontres du troisième type. Dès lors et donc depuis près de quarante ans, Levy est responsable de la publicité de la plupart des films de Spielberg, dont E.T. L’Extra-terrestre, La Liste de Schindler, Il faut sauver le soldat Ryan et Lincoln, ainsi que des films produits par ses studios successifs Amblin Entertainment et DreamWorks, comme Retour vers le futur et Qui veut la peau de Roger Rabbit ? de Robert Zemeckis, Americain Beauty de Sam Mendes et Gladiator de Ridley Scott, Oscar du Meilleur Film respectivement en 2000 et 2001. Alors qu’une section des relations publiques fait partie de l’Académie depuis des années et que la directrice du marketing Cheryl Boone Isaacs était la présidente précédente de l’institution, Marvin Levy est le premier agent publicitaire à recevoir un Oscar d’honneur. D’autres corps de métier généralement peu mis en avant ont eu le même privilège récemment, à travers le directeur de casting Lynn Stalmaster en 2016 et le cascadeur Hal Needham en 2012.



Tout le monde connaît le thème de la série « Mission : impossible », invariablement repris dans les films avec Tom Cruise. On le doit au compositeur argentin (* 1932), qui avait fait carrière à Hollywood dès le milieu des années 1960. Il a été nommé à six reprises à l’Oscar, pour la Meilleure musique originale de Luke la main froide, Le Voyage des damnés et Amityville La Maison du diable de Stuart Rosenberg et Le Renard de Mark Rydell, la Meilleure chanson de Le Concours de Joel Oliansky et la Meilleure musique adaptée de L’Arnaque 2 de Jeremy Kagan. Pour le cinéma, nous lui devons également les bandes originales mythiques de Les Félins de René Clément, Le Kid de Cincinnati de Norman Jewison, Un shérif à New York, Les Proies, L’Inspecteur Harry, Tuez Charley Varrick et Un espion de trop de Don Siegel, Bullitt de Peter Yates, Duel dans le Pacifique de John Boorman, De l’or pour les braves de Brian G. Hutton, THX 1138 de George Lucas, Joe Kidd et L’Aigle s’est envolé de John Sturges, Opération Dragon et Le Chinois de Robert Clouse, Magnum Force de Ted Post, On l’appelait Milady de Richard Lester, Monsieur Saint-Ives de J. Lee Thompson, Le Tobbogan de la mort et Le Jour de la fin du monde de James Goldstone, Bons baisers d’Athènes de George Pan Cosmatos, Airport 80 Concorde de David Lowell Rich, Brubaker de Stuart Rosenberg, La Peau de Liliana Cavani, Buddy buddy de Billy Wilder, Amityville II Le Possédé de Damiano Damiani, Osterman Weekend de Sam Peckinpah, Sudden impact Le Retour de l’inspecteur Harry de Clint Eastwood, La Dernière cible de Buddy Van Horn, Retour de la rivière Kwaï de Andrew V. McLaglen, Argent comptant, Rush Hour et ses suites ainsi que Coup d’éclat de Brett Ratner, Tango de Carlos Saura et Bronx à Bel Air de Adam Shankman. n’est que le troisième compositeur à obtenir un Oscar d’honneur, après Alex North en 1985 et Ennio Morricone en 2006. Il est de même le premier lauréat d’origine latino-américaine.



L’actrice américaine (* 1924) est de même une candidate assez atypique pour la récompense suprême de l’Académie. Elle est ainsi la première actrice afro-américaine honorée de la sorte, après avoir été seulement la deuxième actrice afro-américaine nommée à l’Oscar de la Meilleure actrice en 1972 pour Sounder de Martin Ritt. Son choix s’inscrit par contre dans la volonté des responsables de l’Académie de reconnaître davantage les représentants de la diversité à Hollywood, manifestée ces dernières années par les d’honneur pour l’acteur James Earl Jones en 2011 et les réalisateurs Spike Lee en 2015 et Charles Burnett l’année passée. Du côté féminin, fait également partie d’un club plutôt exclusif, puisque seulement onze actrices ont reçu un Oscar d’honneur avant elle : Greta Garbo, Lillian Gish, Mary Pickford, Barbara Stanwyck, Sophia Loren, Myrna Loy, Deborah Kerr, Lauren Bacall, Angela Lansbury, Maureen O’Hara et Gena Rowlands. A bientôt 94 ans, elle se classe enfin quatrième des honorés les plus âgés, derrière le chef décorateur Robert Boyle et les acteurs Eli Wallach et Maureen O’Hara. Une actrice célèbre pour son travail à la télévision et au théâtre et jusqu’à ce jour une personnalité reconnue, comme le montre son apparition à l’enterrement de la chanteuse Aretha Franklin la semaine dernière, avait dû batailler pour s’imposer au cinéma dans les années 1960. Elle a ainsi tenu des rôles plus ou moins mémorables dans des films tels que Les Comédiens de Peter Glenville, Le Cœur est un chasseur solitaire de Robert Ellis Miller, L’Oiseau bleu de George Cukor, Airport 80 Concorde de David Lowell Rich, Beignets de tomates vertes de Jon Avnet, ainsi que plus récemment dans Madea Grand-mère justicière de Darren Grant, Affaire de femmes et Pourquoi je me suis marié aussi ? de Tyler Perry, La Couleur des sentiments de Tate Taylor, Alex Cross de Rob Cohen et Last Flag Flying de Richard Linklater. Dans les années ’80, elle était mariée au musicien légendaire Miles Davis.



Le prix Irving G. Thalberg, réservé aux meilleurs producteurs du monde du cinéma, n’avait plus été attribué depuis 2010. C’est un couple de producteurs d’ores et déjà mythique qui le recevra en novembre prochain : (* 1953) et son mari depuis plus de trente ans (* 1946). Kennedy est la première femme à recevoir ce prix honorifique et ce n’est que la deuxième fois qu’un tandem de producteurs est récompensé, après David Brown et Richard D. Zanuck en 1990. Associés depuis 1991 au sein de la société de production Kennedy / Marshall et auparavant les co-fondateurs avec Steven Spielberg, encore lui, de la société Amblin Entertainment, encore elle, les deux heureux élus totalisent pas moins de treize nominations à l’Oscar du Meilleur Film : en parfaite équité pour La Couleur pourpre de Steven Spielberg, Sixième sens de M. Night Shyamalan, Pur sang La Légende de Seabiscuit de Gary Ross et L’Étrange histoire de Benjamin Button de David Fincher, ainsi qu’en solo pour E.T. L’Extra-terrestre, Munich, Cheval de guerre et Lincoln pour Kennedy et Les Aventuriers de l’arche perdue de Spielberg pour Marshall. Dans des filmographies abondantes qui comprennent respectivement au moins une centaine de titres, ne citons que leurs productions les plus récentes, à savoir tout ce qui touche à l’univers Star Wars pour la présidente de Lucas Films depuis 2012 (Star Wars Episode 7 Le Réveil de la force de J.J. Abrams, Rogue One A Star Wars Story de Gareth Edwards, Star Wars Episode 8 Les Derniers Jedi de Rian Johnson et Solo A Star Wars Story de Ron Howard) et des univers un peu plus variés pour son mari avec Jurassic World de Colin Trevorrow et sa suite Jurassic World Fallen Kingdom de Juan Antonio Bayona, Sully de Clint Eastwood, Assassin’s Creed de Justin Kurzel et le film testament de Orson Welles De l’autre côté du vent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici