News — 12 septembre 2019
Le box-office de la semaine du 4 septembre 2019
© SND Tous droits réservés

Le cinéma français a enfin repris les commandes du box-office national en cette semaine 36, allant du 4 au 10 septembre. Grâce à l’arrivée de trois nouveautés locales et à la bonne tenue de quelques films nullement chauvins, la part de marché se réveille ainsi de sa torpeur estivale pour afficher d’aussi excellents qu’improbables 54 % ! La moitié des places du classement de tête est en effet occupée par des productions françaises, un plébiscite qui devrait clôturer définitivement cette fâcheuse parenthèse estivale, consacrée exclusivement aux films hollywoodiens. Le cumul hebdomadaire est certes en légère baisse par rapport à la semaine dernière. Mais ces près de 2 200 000 spectateurs, environ 600 000 de moins que la semaine précédente, se situent dans la moyenne pour cette période de l’année, où les salles obscures doivent traditionnellement rivaliser avec toutes sortes d’autres loisirs de la rentrée. A l’étranger, le cinéma français trouve également son public, comme le démontre le champion français assez inattendu de l’année 2019 en Chine : le film d’animation Minuscule 2 Les Mandibules du bout du monde de Thomas Szabo et Hélène Giraud, qui avait eu moins d’impact dans son pays d’origine à la suite de sa sortie fin janvier.

de Grand Corps Malade et Mehdi Idir conserve la première place du Top 10 français pour la deuxième semaine de suite. Cette phrase a l’air toute anodine comme ça, mais elle cache hélas une pénurie préoccupante de locomotives nationales dans les salles de cinéma françaises cette année. Car pour rester dans la continuité de nos lamentations dans cette même chronique la semaine dernière, signalons qu’il s’agit seulement du deuxième film français à se maintenir de la sorte en 2019, après le règne phénoménal sur cinq semaines de Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu ? de Philippe De Chauveron au mois de février. L’avance de La Vie scolaire sur Inséparables de Varante Soudjian est de surcroît assez mince, d’à peine dix mille entrées. Elle confirme néanmoins la bonne santé du cinéma français en cette rentrée-ci, prouvée aussi par les deux autres nouveautés, en toute logique de la même origine, quoique pas tellement prédestinées à devenir des succès populaires sans équivoque dans le cas du film d’animation au sujet sérieux de Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec. Tout naturellement, les distributeurs français sont de la fête, avec deux films chacun pour SND et pour Le Pacte, dont de Arnaud Desplechin fait très joliment de la résistance en bas du classement.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 4 et le mardi 10 septembre 2019 :

  1. La Vie scolaire – distribué par Gaumont – 2ème semaine / – 34 % – 322 197 entrées / 807 583 cumul – 15 % part de marché
  2. Inséparables – distribué par SND – Nouveauté – 311 918 entrées cumulées – 14 % part de marché
  3. – distribué par Sony Pictures Releasing France – 4ème semaine / – 32 % – 260 342 entrées / 2 309 501 cumul – 12 % part de marché
  4. – distribué par Le Pacte – Nouveauté – 153 691 entrées cumulées – 7 % part de marché
  5. – distribué par Walt Disney Studios France – 8ème semaine / – 49 % – 138 307 entrées / 9 409 975 cumul – 6 % part de marché

6. – distribué par 20th Century Fox France – 2ème semaine / – 49 % – 119 394 entrées / 352 636 cumul – 5 % part de marché

7. Les Hirondelles de Kaboul – distribué par Memento Films – Nouveauté – 95 918 entrées cumulées – 4 % part de marché

8. – distribué par SND – 2ème semaine / – 49 % – 95 775 entrées / 284 627 cumul – 4 % part de marché

9. – distribué par Universal Pictures France – 5ème semaine / – 54 % – 89 969 entrées / 2 343 943 cumul – 4 % part de marché

10. Roubaix une lumière – distribué par Le Pacte – 3ème semaine / – 20 % – 75 139 entrées / 284 120 cumul – 3 % part de marché


© 2019 Brooke Palmer / Warner Bros. France Tous droits réservés

Comme c’est souvent le cas, les sorties américaines ont pris une légère avance sur celles en France. La suite de l’événement du cinéma d’horreur d’il y a deux ans, Ça de Andres Muschietti, s’est ainsi empressée d’effrayer une semaine plus tôt les spectateurs d’outre-Atlantique avec ses clowns souterrains diablement malveillants. Un démarrage très correct pour Ça Chapitre 2 du même réalisateur, qui monopolise les deux tiers de la recette hebdomadaire. Or, en comparaison avec le remake original – cherchez l’erreur … –, ce premier week-end s’apparenterait presque à une déception. Une baisse de 25 % pour une suite tant attendue est en effet plutôt atypique dans le marché actuel, où un démarrage record chasse l’autre, alors que peu de films réussissent à se maintenir en tête sur la durée. A titre d’exemple, seuls deux films ont été champions du box-office aux États-Unis pendant trois semaines cette année, Glass de M. Night Shyamalan et Avengers Endgame des frères Russo, contre trois en plus de l’anomalie de la famille Verneuil en France. Cependant, Ça Chapitre 2 accomplit sans se forcer le deuxième meilleur démarrage pour un mois de septembre sur le marché américain, aussi loin derrière son prédécesseur que devant les 53 millions de dollars de La Nonne de Corin Hardy l’année dernière.

Puisque aucune autre nouveauté a trouvé son chemin jusque dans le Top 15, attardons-nous un instant sur le sort de de Gene Stupnitsky. La comédie pré-pubère marche sensiblement mieux chez elle, où pareils enfantillages reflètent visiblement l’humour américain, qu’à l’étranger, comme le prouvent ses bons chiffres domestiques, plus de 65 millions de dollars au compteur après un mois à l’affiche, comparés à ses résultats plus en demi-teinte à l’étranger, où le film a rapporté quatre fois moins, un peu plus de 15 millions de dollars.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 8 septembre 2019 :

  1. Ça Chapitre 2 – distribué par Warner Bros. – Nouveauté – 91 062 152 $ cumulés
  2. La Chute du président – distribué par Lionsgate – 3ème semaine / – 49 % – 5 990 157 $ / 53 450 658 $ cumul
  3. Good boys – distribué par Universal – 4ème semaine / – 42 % – 5 479 460 $ / 66 939 160 $ cumul
  4. Le Roi lion – distribué par Buena Vista – 8ème semaine / – 37 % – 4 324 341 $ / 529 237 780 $ cumul
  5. Fast & Furious Hobbs & Shaw – distribué par Universal – 6ème semaine / – 41 % – 3 807 905 $ / 164 340 050 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles