DVD — 13 septembre 2019
Test Blu-ray : Mon bébé

 
France, Belgique : 2019
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Lisa Azuelos, ,
Acteurs : , Thaïs Alessandrin,
Éditeur :
Durée : 1h27
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 13 mars 2019
Date de sortie DVD/BR : 17 juillet 2019

 

Héloïse est mère de trois enfants. Jade, sa « petite dernière », vient d’avoir dix-huit ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada. Au fur et à mesure que le couperet du baccalauréat et du départ de Jade se rapproche, et dans le stress que cela représente, Héloïse se remémore leurs souvenirs partagés, ceux d’une tendre et fusionnelle relation mère-fille, et anticipe ce départ en jouant les apprenties cinéastes avec son iPhone, de peur que certains souvenirs ne lui échappent… Elle veut tellement profiter de ces derniers moments ensemble, qu’elle en oublierait presque de vivre le présent, dans la joie et la complicité qu’elle a toujours su créer avec sa fille, « son bébé »…

 


 

Le film

[3,5/5]

Avec Lol en 2009, Lisa Azuelos s’était imposée comme une fine observatrice des mœurs adolescentes avec une comédie explorant le thème décidément inusable des relations parents / enfants, à l’ère des textos, d’Internet et des mères célibataires. Une dizaine d’années plus tard, elle propose avec Mon bébé une variation sur la même thématique, en mettant en scène les difficultés d’une mère à voir son enfant quitter le nid douillet du domicile familial.

L’aspect « autobiographique » du film et de ce portrait de femme(s) semble d’autant plus évident que la scénariste / réalisatrice Lisa Azuelos confie dans Mon bébé le rôle du fameux « bébé » non pas à B.B (beaucoup trop vieille pour le rôle) mais à son propre bébé, son bébé dans la vie, sa fille Thaïs Alessandrin, qui s’avère forcément tout à fait convaincante dans ce rôle de non-composition. Et pour incarner à l’écran son rôle, ou peut-être celui qu’elle aimerait être, son alter-égo de cinéma, elle passe de Sophie Marceau dans Lol à Sandrine Kiberlain dans Mon bébé : l’actrice de 51 ans s’avère absolument parfaite dans la peau de la maman-poule dépassée par les événements conservant tout de même toujours un humour cinglant et un côté « destroy » de mère dénaturée.

Et au final, malgré de petites carences rythmiques (les flash-backs alourdissent le récit et feront parfois trouver le temps un peu long au spectateur), Mon bébé a le mérite de sonner « juste » dans la description tendre du cocon familial et des relations mère / fille. En revanche – mais c’est dans l’air du temps – Lisa Azuelos fait preuve d’un peu moins de rigueur dans la description des personnages masculins, apparaissant en majorité comme très négatifs. Qu’à cela ne tienne, Mon bébé reste un film attachant et sympathique.

On notera par ailleurs que Mon bébé a obtenu le grand prix lors de la 22ème édition du Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez ; le prix d’interprétation féminine a également été décerné à Sandrine Kiberlain. En revanche, avec seulement 603.000 entrées en France, cette nouvelle comédie estampillée Lisa Azuelos n’a pas renouvelé les exploits au box-office de Lol, qui avait réuni 3,6 millions de français dans les salles en 2009. On imagine que la promotion du film par les équipes de Pathé aurait du d’avantage être axée sur une idée de « suite » de Lol, la scénariste / réalisatrice le définissant de toute façon de cette manière.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Même si le film ne fait certes pas dans la démonstration formelle, le Blu-ray de Mon bébé édité par Pathé est vraiment superbe. Définition sans faille, piqué précis, couleurs éclatantes et respectant à la lettre la photo chaude du film, belle profondeur de champ… Du tout bon. Côté son, l’éditeur nous offre comme à son habitude une piste solide encodée en DTS-HD Master Audio 5.1 ; la scène arrière est très bien utilisée, la spatialisation fine et précise, et le caisson de basse occasionnellement présent. En deux mots, l’immersion est totale pour le spectateur. Il faut également noter que le film est également proposé en DTS-HD Master Audio 2.0, l’éditeur ayant eu une pensée pour les mères célibataires qui regardent les films en stéréo sur leur TV histoire de ne pas réveiller les enfants qui dorment tôt pour aller à l’école le lendemain.

Dans la section suppléments, on trouvera un making of (24 minutes) très complet et agréable à suivre, s’attachant beaucoup à montrer le côté sincère et autobiographique du projet, avec notamment de belles interventions de Lisa Azuelos et de sa fille Thaïs Alessandrin. Un bon moment !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles