News — 03 juillet 2019
Le box-office de la semaine du 26 juin 2019
© Mars Films Tous droits réservés

Un petit coup de baguette magique dû à la Fête du cinéma et la fréquentation des salles de cinéma françaises repart à la hausse en cette semaine 26, allant du 26 juin au 2 juillet. Par rapport à la semaine dernière, mauvaise de chez mauvaise, le cumul hebdomadaire fait plus que doubler et gagne donc près de deux millions de spectateurs, pour atteindre les 3 675 000 entrées. Un chiffre tout à fait dans la moyenne pour cette période de l’année, porté par le bon démarrage de l’opération promotionnelle de la Fédération Nationale des Cinémas Français à 970 000 spectateurs rien que pour le premier dimanche de cette braderie pré-estivale sur quatre jours, qui se terminera ce soir. Ce qui représente tout de même le plus haut niveau depuis cinq ans pour ce coup d’envoi de la 35ème édition de la Fête du cinéma. Et surtout un changement de tendance plutôt rassurant par rapport à l’édition 2018, qui s’était distinguée en mal par son recul de 16 % et ses 2 700 000 entrées cumulées. On ne pourra tirer le bilan définitif de cette Fête-ci que la semaine prochaine, mais le démarrage vigoureux aujourd’hui de Spider-man Far from Home de Jon Watts, le deuxième meilleur de l’année, est de bonne augure. Enfin, puisque la saison estivale rime avec domination hollywoodienne du classement, la part de marché du cinéma français se contracte à seulement 18 %.

Sans surprise, c’est de Josh Cooley, qui domine le classement français. Il fait légèrement moins bien que le Pixar de l’été dernier, Les Indestructibles 2 de Brad Bird, sorti une semaine plus tard, en fin de Fête, ce qui lui avait tout de même permis d’attirer trois-cents mille fans d’animation familiale supplémentaires et d’écraser encore un peu plus la concurrence avec une part de marché avoisinant les 50 %. Les quatrièmes aventures de Buzz et Woody font donc moins bien, mais elles devraient largement se rattraper sur la durée. Quoique pas forcément en tant que champion incontesté, contrairement à la famille de super-héros, qui était restée en tête pendant trois semaines, avant de quitter le Top 10 français à la fin de l’été avec près de cinq millions et demi d’entrées au compteur ! A voir si Toy Story 4 fera preuve de la même longévité impressionnante … Sans oublier la concurrence interne de la part de Disney, Le Roi lion de Jon Favreau, qui sortira déjà dans deux semaines ! Quant aux autres nouveautés, la comédie Made in China de Julien Abraham et le film d’horreur Brightburn L’Enfant du mal de David Yarovesky, elles risquent de disparaître infiniment plus vite de l’affiche, une fois que la fenêtre promotionnelle sera refermée. Parmi les films en continuation, il y en a cinq qui gagnent quelques entrées – ce qui est après tout logique à la suite d’une semaine catastrophique – et deux qui n’ont visiblement pas trouvé leur public, malgré une incitation à la curiosité au prix de quatre euros la séance.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 26 juin et le mardi 2 juillet 2019 :

  1. Toy Story 4 – distribué par Walt Disney Studios France – Nouveauté – 1 505 679 entrées cumulées – 41 % part de marché
  2. – distribué par Sony Pictures Releasing France – 3ème semaine / + 27 % – 247 026 entrées / 778 790 cumul – 7 % part de marché
  3. – distribué par The Jokers / Les Bookmakers – 4ème semaine / + 17 % – 198 452 entrées / 975 984 cumul – 5 % part de marché
  4. – distribué par UGC – 2ème semaine / + 14 % – 190 798 entrées / 357 534 cumul – 5 % part de marché
  5. – distribué par Walt Disney Studios France – 6ème semaine / + 39 % – 182 201 entrées / 2 154 476 cumul – 5 % part de marché

6. – distribué par 20th Century Fox France – 4ème semaine / + 20 % – 180 576 entrées / 1 289 057 cumul – 5 % part de marché

7. Made in China – distribué par Mars Films – Nouveauté – 173 283 entrées cumulées – 5 % part de marché

8. Brightburn L’Enfant du mal – distribué par Sony Pictures Releasing France – Nouveauté – 105 229 entrées cumulées – 3 % part de marché

9. Child’s Play La Poupée du mal – distribué par Paramount Pictures France – 2ème semaine / – 13 % – 75 847 entrées / 162 877 cumul – 2 % part de marché

10. – distribué par Diaphana Distribution – 2ème semaine / – 30 % – 66 476 entrées / 160 936 cumul – 2 % part de marché


© Warner Bros. France Tous droits réservés

Aux États-Unis, l’un des plus grands marchés de cinéma, il n’existe à notre connaissance pas de Fête du cinéma. Et même le système des cartes d’abonnement y rencontre d’innombrables obstacles commerciaux que la carte UGC Illimité avait su adroitement contourner lors de son lancement il y a bientôt vingt ans, au printemps de l’an 2000. Bref, le box-office américain est resté plutôt calme, en attendant le week-end prochain de la fête nationale et la sortie anticipée, depuis hier dans les salles outre-Atlantique, de Spider-man Far from Home. En attendant que Peter Parker tisse sa toile sous licence chez Sony, Disney a entrepris une ressortie vaguement opportuniste de Avengers Endgame ou plus précisément une augmentation du simple au double du nombre de copies du film, à l’affiche depuis fin avril, enrichie d’une version très légèrement modifiée. Tout cela pour permettre éventuellement aux super-héros Marvel de détrôner Avatar de James Cameron de son record du plus grand succès planétaire à 2 788 millions de dollars. Une somme astronomique de laquelle les Avengers ne sont plus si loin, puisqu’il ne leur manque qu’une vingtaine de millions de dollars pour la dépasser. Malgré ses six millions de dollars supplémentaires rapportés ce week-end, le but restera difficile à atteindre pour le film des frères Russo.

Les poupées maléfiques se suivent et se ressemblent du côté de l’horreur ces temps-ci. Au moins, les distributeurs américains ne mettent pas le mal à toutes les sauces comme c’est le cas pour les titres français. Toujours est-il que Annabelle La Maison du mal de Gary Dauberman démarre sans fanfare à la deuxième place du classement. Juste derrière, sur un millier d’écrans en moins mais avec une moyenne de copie légèrement supérieure, de Danny Boyle se montre déjà plus convaincant. Sur le territoire américain, il s’agit du meilleur démarrage pour le réalisateur anglais, juste devant The Beach en février 2000. Son plus grand succès américain à ce jour reste bien entendu Slumdog Millionaire, riche de 141 millions de dollars et d’une flopée d’Oscars fin 2008 / début 2009.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 30 juin 2019 :

  1. Toy Story 4 – distribué par Buena Vista – 2ème semaine / – 50 % – 59 700 331 $ / 238 690 140 $ cumul
  2. Annabelle La Maison du mal – distribué par Warner Bros. – Nouveauté – 20 269 723 $ / 31 104 182 $ cumul, sortie française le 10 juillet
  3. Yesterday – distribué par Universal – Nouveauté – 17 010 050 $ cumulés
  4. Aladdin – distribué par Buena Vista – 6ème semaine / – 23 % – 10 114 122 $ / 306 632 068 $ cumul
  5. – distribué par Universal – 4ème semaine / – 28 % – 7 320 435 $ / 131 432 435 $ cumul, sortie française le 31 juillet

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles