Sorties de la semaine — 03 juillet 2019
Les sorties du 3 juillet 2019
© Condor Films Tous droits réservés

Alors que l’édition 2019 de la Fête du cinéma vit ses dernières heures et que les vacances d’été commencent à pointer le bout de leur nez, on pourrait croire qu’on se trouve encore en pleine année scolaire, face à une offre de cinéma joliment riche et variée cette semaine ! Il y a certes aussi pas mal de films dispensables, notamment du côté des comédies françaises, mais dans l’ensemble, il y a de quoi amplement remplir votre emploi du temps de cinéma à partir de ce mercredi. A commencer par les plus de trois heures que dure la fresque familiale saisissante de Wang Xiaoshuai , présentée en compétition au dernier Festival de Berlin, d’où elle est repartie avec un double prix d’interprétation. Rojo de Benjamin Naishtat n’a été sélectionné qu’au Festival de San Sebastian, qui lui a remis les prix du meilleur réalisateur et du meilleur acteur. C’est a priori un gage de qualité, même si un léger effet de lassitude risque de s’installer chez nous, à cause du retour répétitif du cinéma argentin sur la parenthèse historique de la dictature militaire. Enfin, le cinéma commercial ne s’en sort pas non plus trop mal, avec les nouvelles aventures de Spider-man et une plaisante comédie sur une humanité, qui n’aurait jamais connu le génie musical des Beatles, dans de Danny Boyle.

© Docks 66 Tous droits réservés

Trois documentaires sont également au programme cette semaine, aux sujets et à la forme hautement complémentaires. Le plus engagé d’entre eux est sans aucun doute de François Armanet, un regard plein d’élan féministe et d’ouverture d’esprit sur l’Histoire du rock au féminin en France, de Edith Piaf à Lou Doillon. Dans trois jours, le Tour de France 2019 partira de Bruxelles. La Grand-messe de Méryl Fortunat-Rossi et Valéry Rosier s’intéresse de près non pas aux coureurs qui maltraitent leurs corps pendant trois semaines et des milliers de kilomètres, afin de pouvoir prétendre peut-être au Maillot jaune, mais aux innombrables fans anonymes, qui attendent patiemment en bord de route le passage du peloton. Puis, près d’un quart de siècle après le faux documentaire Forgotten Silver, le réalisateur Peter Jackson revient au genre avec le noble Pour les soldats tombés, un retour sur l’expérience des soldats britanniques pendant la Première Guerre mondiale aux dispositifs de mise à jour visuelle et sonore discutables.

Dead Man © 1995 12 Gauge Inc / Les Acacias Tous droits réservés

On y reviendra prochainement, mais le mois de juillet déborde criminellement de films incontournables à redécouvrir en salles ! Ce sont pas moins de trois rétrospectives en douze films qui pourraient aisément monopoliser vos envies de cinéma cette semaine. La plus ample et contemporaine est dédiée au réalisateur américain , un cinéaste qu’on aime beaucoup, mais qui peine quelque peu à se réinventer ces dernières années. Tant mieux alors que ses six premiers films s’offrent une formidable cure de jouvence, ce qui nous permettra de revoir ces chefs-d’œuvre du cinéma américain indépendant américain que sont Stranger than Paradise, Down by law et Dead man. Deux réalisateurs italiens de films de genre sont de même mis à l’honneur à partir de ce mercredi, le largement vénéré , de passage en France la semaine dernière au Festival de La Rochelle, et le plus confidentiel . Enfin, le cinéma est-européen n’est pas en reste avec l’un des films majeurs du réalisateur polonais Andrzej Wajda, , en attendant la ressortie de Kanal prévue fin octobre.


de Cosimo Gomez (Italie, Comédie, 1h27) avec Claudio Santamaria, Marco D’Amore et Sara Serraiocco

La Grand-messe de Méryl Fortunat-Rossi et Valéry Rosier (Belgique, Documentaire, 1h10)

Haut les filles de François Armanet (France, Documentaire, 1h20)

de Arnaud Lemort (France, Comédie de vacances, 1h27) avec Christian Clavier, Mathilde Seigner et Joey Starr

Manou à l’école des Goélands de Andrea Block et Christian Haas (Allemagne, Animation, 1h28)

de Claire Devers (France, Thriller, 1h53, distribué sur 22 copies) avec Grégory Gadebois, Monia Chokri et Mylène Mackay

Petite forêt de Yim Soon-rye (Corée du Sud, Comédie dramatique, 1h43, distribué sur 20 copies) avec Kim Tae-ri, Ryu Jun-yeol et Moon So-ri

Pour les soldats tombés de Peter Jackson (Royaume-Uni, Documentaire historique, 1h39, distribué sur 45 copies)

de Marilou Berry (France, Comédie, 1h23) avec Marilou Berry, Gérard Jugnot et Bérengère Krief

Rojo de Benjamin Naishtat (Argentine, Thriller, 1h49, distribué sur 70 copies) avec Dario Grandinetti, Alfredo Castro et Claudio Martinez Bel

So long my son de Wang Xiaoshuai (Chine, Drame familial, 3h05) avec Wang Jingchun, Mei Yong et Qi Xi

Spider-man Far from Home de Jon Watts (États-Unis, Fantastique, 2h10) avec Tom Hollander, Zendaya et Jake Gyllenhaal

Yesterday de Danny Boyle (Royaume-Uni, Comédie fantastique, 1h57) avec Himesh Patel, Lily James et Sophia Di Martino

Reprises

Cendres et diamants (1958) de Andrzej Wajda (Pologne, Drame, 1h43) avec Ewa Krzyzewska, Zbigniew Cybulski et Waclaw Zastrzezynski

Mario Bava Le Magicien des couleurs, rétrospective en trois films (1961-64) de Mario Bava : La Ruée des vikings, Les Trois visages de la peur et Six femmes pour l’assassin

Rétrospective Dario Argento Partie II Le Magicien de la peur (1971-82) de Dario Argento (Italie) : Quatre mouches de velours gris, Ténèbres, ainsi que le documentaire de Jean-Baptiste Thoret Dario Argento Soupirs dans un corridor lointain

Rétrospective Jim Jarmusch en six films (1980-1995) de Jim Jarmusch (États-Unis) : Permanent Vacation, Stranger than Paradise, Down by law, Mystery train, Night on earth et Dead man

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles