http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
News — 03 janvier 2019
Le box-office de la semaine du 26 décembre 2018
© 2018 Paramount Pictures France / Hasbro Tous droits réservés

C’est l’heure des bilans à l’occasion de l’analyse du box-office français de la semaine 52, allant du 26 décembre au 1er janvier, forcément la dernière de l’année 2018. Tandis que ce cycle hebdomadaire entièrement au cœur des vacances de Noël respecte les attentes placées en lui, avec un gain de plus de deux millions de spectateurs par rapport à la semaine précédente, pour cumuler bien au delà des six millions et demi de tickets vendus, les résultats annuels sont déjà moins réjouissants. Oui, les Français sont toujours aussi cinéphiles, puisque le CNC estime la fréquentation annuelle tout juste au dessus des deux-cents millions d’entrées. Et oui, les productions nationales se portent plutôt bien, grâce à une part de marché en légère hausse à 39 %. Mais après, le nombre de films millionnaires est en forte baisse, surtout du côté français où l’on ne compte que onze succès populaires contre dix-huit en 2017. Au niveau européen, la France fait fièrement exception avec un nombre élevé de spectateurs par rapport au Royaume-Uni – vingt-cinq millions en plus – et à l’Allemagne et l’Espagne qui ont attiré moitié moins de spectateurs dans leurs salles obscures.

Peu de nouveautés au potentiel économique porteur et la foule d’après les fêtes qui se rue dans les salles : c’est la recette parfaite pour des rebonds exceptionnels parmi les films à l’affiche depuis un certain moment. Aucun des huit films déjà présents auparavant dans le classement ne perd par conséquent des entrées, même si le degré de l’embellie reste fort variable. Ainsi, après des débuts difficiles, L’Empereur de Paris de Jean-François Richet peine à trouver son public – 12 % de hausse alors que d’autres en font quatre fois plus, autant dire que c’est fort médiocre. Le champion, de James Wan, ne progresse pas tellement plus, mais réussit à se maintenir en tête et à franchir la barre du million de spectateurs hebdomadaires, ratée de peu lors de sa première semaine d’exploitation. Les films destinés à un public familial remplissent sans surprise les salles, grâce à des hausses d’au moins 40 %, peu importe la date de péremption des univers sollicités une fois de plus par eux. Enfin, il y avait aussi deux nouveautés cette semaine, restées au coude-à-coude au fil des jours, Bumblebee de Travis Knight s’imposant lors des premières séances parisiennes, tandis que de Gilles De Maistre a régné sur le premier jour sur tout le territoire français. Ce sont finalement moins de 2200 entrées qui les séparent, au profit de la production hollywoodienne distribuée sur une vingtaine de copies en plus.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 26 décembre 2018 et le mardi 1er janvier 2019 :

  1. Aquaman – distribué par Warner Bros. France – 2ème semaine / + 10 % – 1 033 477 entrées / 1 973 480 cumul – 16 % part de marché
  2. – distribué par SND – 4ème semaine / + 44 % – 827 959 entrées / 2 930 716 cumul – 13 % part de marché
  3. Bumblebee – distribué par Paramount Pictures France – Nouveauté – 575 550 entrées cumulées – 9 % part de marché
  4. Mia et le lion blanc – distribué par Studiocanal – Nouveauté – 573 356 entrées cumulées – 9 % part de marché
  5. – distribué par Walt Disney Studios France – 2ème semaine / + 43 % – 558 552 entrées / 948 256 cumul – 8 % part de marché

6. – distribué par Universal Pictures France – 5ème semaine / + 20 % – 398 745 entrées / 2 034 657 cumul – 6 % part de marché

7. L’Empereur de Paris – distribué par Gaumont – 2ème semaine / + 12 % – 302 345 entrées / 571 204 cumul – 5 % part de marché

8. – distribué par Mars Films – 3ème semaine / + 41 % – 240 596 entrées / 650 643 cumul – 4 % part de marché

9. – distribué par Sony Pictures Releasing – 3ème semaine / + 29 % – 192 982 entrées / 560 751 cumul – 3 % part de marché

10. – distribué par Warner Bros. France – 7ème semaine / + 30 % – 180 793 entrées / 3 881 694 cumul – 3 % part de marché

Vice © 2018 Greig Fraser / Annapurna Pictures LLC Tous droits réservés

Aux États-Unis, le succès de l’année cinéma du point de vue du box-office se mesure en termes d’argent amassé par les films et non pas par rapport aux fluctuations de la fréquentation. Peu importe, 2018 a été excellente dans les salles américaines, avec la somme colossale de plus de onze milliards de dollars rapportée et une hausse de 4 % de tickets vendus. Le Top 5 actuel reste pourtant identique à celui de la semaine passée, les mêmes films générant le plus d’entrées pendant les fêtes, Aquaman et Le Retour de Mary Poppins de Rob Marshall en tête. Avec un nombre d’écrans identique à celui de la semaine de sa sortie, ce dernier gagne même 20 % d’entrées, une tendance qui n’est pas aussi uniforme outre-Atlantique qu’en France. Le grand saut de la fréquentation s’y était fait dès la semaine dernière, laissant la hausse du box-office global à de raisonnables 5 % cette semaine-ci.

Deux nouveautés restent juste au pied de la moitié supérieure du Top 10 américain, Vice de Adam McKay et Holmes & Watson de Etan Cohen effectuant un démarrage à peu près correct, avec des moyennes par copie d’environ trois mille dollars qui le sont un peu moins. John C. Reilly, le docteur Watson aux côtés de Will Ferrell en Sherlock Holmes, s’en sort sensiblement mieux avec son deuxième rôle de la semaine, dans la biographie filmique Stan et Ollie de Jon S. Baird, qui atteint une moyenne cinq fois supérieure, quoique sur seulement cinq copies. Deux autres films en quête de prix, une nomination à l’Oscar de préférence, font leur entrée tardive en cette dernière semaine de l’année : Une femme d’exception de Mimi Leder avec Felicity Jones obtient la meilleure moyenne du classement et Destroyer de Karyn Kusama avec Nicole Kidman qui fait presque aussi bien. Enfin, Si Beale Street pouvait parler de Barry Jenkins tient pour l’instant le cap de son expansion progressive, approchant d’un cumul de trois millions de dollars en trois semaines, Une affaire de famille de Hirokazu Kore-Eda a passé le cap du million de dollars après six semaines et, dans une autre dimension, A Star is Born de Bradley Cooper est en fin de carrière au delà des deux cents millions de dollars !

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 30 décembre 2018 :

  1. Aquaman – distribué par Warner Bros. – 2ème semaine / – 23 % – 52 114 571 $ / 189 048 186 $ cumul
  2. Le Retour de Mary Poppins – distribué par Buena Vista – 2ème semaine / + 20 % – 28 353 117 $ / 99 263 875 $ cumul
  3. Bumblebee – distribué par Paramount – 2ème semaine / – 3 % – 20 906 1467 $ / 67 184 166 $ cumul
  4. Spider-man New Generation – distribué par Sony – 3ème semaine / + 14 % – 18 794 532 $ / 104 123 262 $ cumul
  5. – distribué par Warner Bros. – 3ème semaine / + 28 % – 12 162 024 $ / 61 109 209 $ cumul, sortie française le 23 janvier

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles