http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
News — 24 décembre 2018
Le box-office de la semaine du 12 décembre 2018
© Universal Pictures International France Tous droits réservés

Le rebond d’avant les fêtes de fin d’année n’a pas eu lieu aux box-office français en cette semaine 50, allant du 12 au 18 décembre. En attendant que les choses s’améliorent, le cumul hebdomadaire reste donc quasiment au même niveau que celui des deux semaines précédentes, c’est-à-dire autour des trois millions et demi de spectateurs. C’est assez faible pour la saison et représente un sérieux recul de plus de 36 % par rapport à la même semaine en 2017, dopée alors par le dernier Star Wars. Puisque l’heure du bilan annuel de l’exploitation cinématographique en France approche, mieux vaut se résigner à ce que la barre des 200 millions de spectateurs soit ratée de loin cette année-ci, pour seulement la deuxième fois pendant les années 2010, après 2013. A voir si ce tassement sera le début d’une tendance plus ample à la baisse, qui nous ramènera à la moyenne autour de 185 millions de tickets vendus par an, observée au cours des années 2000 … Le seul véritable rayon de soleil reste la bonne santé du cinéma français, responsable encore une fois de près de la moitié des entrées, 45 % pour être précis !

Quatre nouveautés dans le Top 10 français cette semaine, mais une seule parmi elles surprend réellement par son classement. En effet, de Louis Clichy et Alexandre Astier reste à peu près solidement en tête en deuxième semaine, suivi par l’autre film d’animation plébiscité ces temps-ci par le public mondial, et sa baisse minime qui n’augure que du bon pour les fêtes. Les trois nouveautés qui complètent le Top 5 déçoivent à divers niveaux. de Christian Rivers limite plus ou moins la casse, après que les titres de la meilleure première séance parisienne et du meilleur premier jour France de la semaine lui ont échappé plus tôt. de Antoine Blossier risque de ne pas être le film préféré des fêtes pour un public provincial, plus préoccupé actuellement à maintenir en vie le mouvement des gilets jaunes sur les ronds-points. Et malgré des critiques globalement dithyrambiques, intègre assez mollement la partie supérieure du classement, de respectivement vingt-mille et quarante-mille entrées en dessous de sa concurrence directe. Non, le seul et unique petit effet waouh de la semaine est dû à la dernière Palme d’or du Festival de Cannes, de Kore-Eda Hirokazu, qui arrive à la septième place. Un exploit d’autant plus exceptionnel que les productions asiatiques sont généralement aux abonnés absents parmi les titres qui marchent le mieux en France et que le lauréat 2018 fait même mieux que son prédécesseur, The Square de Ruben Östlund, qui avait loupé le Top 10 la semaine de sa sortie en octobre 2017, avec ses 125 mille entrées !

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 12 et le mardi 18 décembre 2018 :

  1. Astérix Le Secret de la potion magique – distribué par SND – 2ème semaine / – 35 % – 600 589 entrées / 1 528 742 cumul – 17 % part de marché
  2. Le Grinch – distribué par Universal Pictures France – 3ème semaine / – 11 % – 339 377 entrées / 1 303 823 cumul – 10 % part de marché
  3. Mortal Engines – distribué par Universal Pictures France – Nouveauté – 258 165 entrées cumulées – 7 % part de marché
  4. Rémi sans famille – distribué par Mars Films – Nouveauté – 239 526 entrées cumulées – 7 % part de marché
  5. Spider-man New Generation – distribué par Sony Pictures Releasing – Nouveauté – 218 728 entrées cumulées – 6 % part de marché

6. – distribué par Warner Bros. France – 5ème semaine / – 37 % – 190 390 entrées / 3 562 001 cumul – 5 % part de marché

7. Une affaire de famille – distribué par Le Pacte – Nouveauté – 178 544 entrées cumulées – 5 % part de marché

8. – distribué par Studiocanal – 2ème semaine / – 34 % – 173 848 entrées / 437 372 cumul – 5 % part de marché

9. – distribué par Mars Films – 3ème semaine / – 28 % – 151 417 entrées / 700 399 cumul – 4 % part de marché

10. – distribué par 20th Century Fox France – 7ème semaine / – 33 % – 142 411 entrées / 3 416 783 cumul – 4 % part de marché

© Sony Pictures Releasing France Tous droits réservés

Le calendrier des sorties était pratiquement identique entre la France et les États-Unis en cette semaine de la mi-décembre, la seule différence étant en quelque sorte que la valeur sûre française Daniel Auteuil, dont la réputation tout à fait méritée ne dépasse guère nos frontières, y était remplacée par une valeur sûre à toute épreuve à travers la planète, malgré ses 88 ans. Le démarrage de est conforme à celui des autres films récents de Clint Eastwood sortis directement sur un parc large de salles, sans que l’on ne puisse d’ores et déjà y déceler une trajectoire d’exception, comme l’avaient été celles de Gran Torino en 2008 et de American Sniper six ans plus tard. Le sort de Mortal Engins et de Spider-man New Generation est complètement inversé par rapport à leurs résultats en demi-teinte dans les salles obscures françaises. Tandis que le premier fait un bide outre-Atlantique, le deuxième démarre vigoureusement en tête avec une moyenne par copie solide de près de dix mille dollars. Parmi les autres sorties, on peut citer la ressortie en version soft de Deadpool 2 de David Leitch, qui totalise tout de même deux millions et demi de dollars, l’excellent démarrage sur quatre écrans de Si Beale Street pouvait parler de Barry Jenkins avec une moyenne de 56 mille dollars, celui, moins glorieux, à la 38ème place de The House That Jack Built du réalisateur anti-américain par excellence Lars von Trier, ainsi que, encore plus anecdotique, celui de Guy de Alex Lutz, perdu au fin fond du classement à la place 76 et avec une médiocre moyenne par copie de 660 dollars. Certains des films potentiellement en course pour les Oscars rencontrent toujours leur public, tels que La Favorite de Yorgos Lanthimos, qui vient d’ajouter 350 écrans à sa plateforme d’exposition, tout en préservant une bonne moyenne par copie, et Mary Stuart Reine d’Écosse de Josie Rourke, qui obtient la meilleure moyenne par copie du Top 20, à l’exception de Beale Street.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 16 décembre 2018 :

  1. Spider-man New Generation – distribué par Sony – Nouveauté – 35 363 376 $ cumulés
  2. La Mule – distribué par Warner Bros. – Nouveauté – 17 509 431 $ cumulés, sortie française le 23 janvier 2019
  3. Le Grinch – distribué par Universal – 6ème semaine / – 21 % – 11 753 665 $ / 239 463 375 $ cumul
  4. – distribué par Buena Vista – 4ème semaine / – 42 % – 9 274 018 $ / 154 149 896 $ cumul, sortie française le 13 février 2019
  5. Mortal Engines – distribué par Universal – Nouveauté – 7 559 850 cumulés

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles