News — 18 juillet 2019
Le box-office de la semaine du 10 juillet 2019
© Justin Lubin / Warner Bros. France Tous droits réservés

La baisse du nombre d’entrées post-Fête du cinéma a été raisonnablement enrayée en cette semaine 28, allant du 10 au 16 juillet, grâce à une offre de nouveautés plutôt éclectique. Le box-office français perd certes près d’un million d’entrées par rapport à la semaine précédente, mais il réussit à se maintenir dans la moyenne pour cette période de l’année, au moment du grand départ vers les destinations de vacances nationales et à l’étranger, avec ses près de trois millions de tickets vendus. Par rapport à la même semaine l’année dernière, marquée par le maintien en tête du classement de Les Indestructibles 2 de Brad Bird pour la deuxième semaine consécutive, l’embellie est assez notable, avec une hausse de 23 % à la fois dans les salles parisiennes et sur tout le territoire français. Coïncidence pas sans charme, 23 %, c’est également la part de marché du cinéma français, plutôt solide pour la saison, quitte à ce qu’elle repose sur la contribution du film en anglais – avec quelques accents russes à couper au couteau – réalisé par Luc Besson, un habitué de ces statistiques un brin artificielles.

Pourtant, ce n’est pas le dix-huitième long-métrage du plus international des réalisateurs français qui a su s’imposer parmi les nouveautés. Les temps du Grand bleu et du Cinquième élément sont en effet bien loin, ces succès publics qui avaient caracolé en tête du box-office annuel respectivement en 1988 et 1997. a beau avoir démarré mollement en tête lors des premières séances en région parisienne, c’est finalement le film d’horreur Annabelle La Maison du mal de Gary Dauberman qui s’est imposé sur la durée. Le duo de tête reste inchangé. Il pourrait théoriquement voir une inversion entre de Jon Watts et de Josh Cooley la semaine prochaine, tellement la stabilité du film Pixar pourrait lui permettre de réclamer le trône qu’il avait dû quitter si abruptement la semaine dernière. Sauf que, entre-temps, la sortie tant attendue du remake du Roi lion, quant à lui champion des entrées en France il y a un quart de siècle, changera forcément la donne.

A notre regret, il est probablement temps de prendre congé de deux succès sur la durée, qui ont fait preuve d’une incroyable longévité ces deux derniers mois au sein d’un box-office généralement impitoyable. de Guy Ritchie aura finalement tenu au moins une semaine de plus que Dumbo de Tim Burton, qui avait quitté le Top 10 en mai dernier au bout de sept semaines et avec environ cent mille spectateurs en moins. Quant à de Bong Joon-ho, il appartient désormais au club assez exclusif des Palmes d’or millionnaires. Parmi les lauréats cannois récents, il se classe devant La Vie d’Adèle de Abdellatif Kechiche et son million à la rentrée 2013 et tout de même bien derrière Entre les murs de Laurent Cantet, Palme d’or 2008 avec plus de 1,6 millions d’élèves-spectateurs.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 10 et le mardi 16 juillet 2019 :

  1. Spider-man Far from Home – distribué par Sony Pictures Releasing France – 2ème semaine / – 54 % – 630 649 entrées / 2 000 827 cumul – 21 % part de marché
  2. Toy Story 4 – distribué par Walt Disney Studios France – 3ème semaine / – 35 % – 606 017 entrées / 3 038 187 cumul – 21 % part de marché
  3. Annabelle La Maison du mal – distribué par Warner Bros. France – Nouveauté – 384 702 entrées cumulées – 13 % part de marché
  4. Anna – distribué par Pathé – Nouveauté – 280 773 entrées cumulées – 10 % part de marché
  5. – distribué par Gaumont – 2ème semaine / – 55 % – 135 916 entrées / 436 840 cumul – 5 % part de marché

6. – distribué par UGC Distribution – Nouveauté – 132 706 entrées cumulées – 5 % part de marché

7. – distribué par Universal Pictures France – 2ème semaine / – 40 % – 129 371 entrées / 344 635 cumul – 4 % part de marché

8. Parasite – distribué par The Jokers / Les Bookmakers – 6ème semaine / – 32 % – 91 984 entrées / 1 202 510 cumul – 3 % part de marché

9. Aladdin – distribué par Walt Disney Studios France – 8ème semaine / – 37 % – 67 567 entrées / 2 328 807 cumul – 2 % part de marché

10. – distribué par Sony Pictures Releasing France – 5ème semaine / – 50 % – 51 687 entrées / 934 465 cumul – 2 % part de marché


© Paramount Pictures France Tous droits réservés

Aux États-Unis, la situation n’est pas fondamentalement différente : Spider-man y perd la moitié de ses spectateurs, Toy Story 4 résiste mieux, un film d’horreur fait son entrée timide à la troisième place et un genre qui a ses meilleurs jours derrière lui, en l’occurrence la comédie de potes dans l’univers policier, rendu jadis populaire par Eddie Murphy, le suit sans jamais vraiment l’inquiéter. Le réalisateur français Alexandre Aja a fait son entrée sur le marché américain en 2006 avec La Colline a des yeux, qui avait alors démarré à 15 millions de dollars pour terminer son parcours en salles au delà des 40 millions de dollars. Treize ans et cinq films plus tard, l’expatrié peine toujours à renouveler l’exploit, y compris avec Crawl qui sortira sur les écrans français la semaine prochaine.

Sur un parc de salles réduit, la comédie ethnique The Farewell de Lulu Wang atteint la meilleure moyenne par copie de l’année, ses 88 000 dollars déclassant même de peu celle de Avengers Endgame des frères Russo. Elle fait par contre sensiblement moins bien que le champion de l’année dernière, The Favorite de Yorgos Lanthimos, qui avait démarré avec une moyenne de plus de cent mille dollars par écran en novembre dernier, pour finir en bout de course avec plus de 34 millions de dollars. Un sort réservé seulement à une infime partie des sorties limitées, qui font sensation dans une poignée de salles avant de se mesurer à un public américain plus large. Le Top 5 des meilleures moyennes par copie lors du démarrage est trusté par des productions Disney avec le champion incontesté qui est – vous l’aurez deviné – Le Roi lion de 1994 et ses 793 000 dollars pour chacun de ses deux écrans. Enfin, Aladdin se porte toujours aussi bien outre-Atlantique où sa baisse de 17 % en huitième semaine est la plus faible du Top 15. Ce qui lui permet ces jours-ci de devancer Alice au pays des merveilles de Tim Burton pour devenir le troisième plus grand succès de la vague des remakes des classiques de l’animation Disney.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 14 juillet 2019 :

  1. Spider-man Far from Home – distribué par Sony – 2ème semaine / – 51 % – 45 353 359 $ / 274 582 664 $ cumul
  2. Toy Story 4 – distribué par Buena Vista – 4ème semaine / – 38 % – 20 945 639 $ / 346 650 213 $ cumul
  3. Crawl – distribué par Paramount – Nouveauté – 12 005 210 $ cumulés, sortie française le 24 juillet
  4. – distribué par 20th Century Fox – Nouveauté – 8 225 384 $ cumulés, sortie française prévue le 30 octobre
  5. Yesterday – distribué par Universal – 3ème semaine / – 33 % – 6 708 055 $ / 48 274 580 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles