Festival de Cannes 2013 : Bilan

0
463

bannière

L’heure est déjà au bilan alors que le 66e festival de Cannes s’apprête à rendre demain son verdict : quel film succédera à Amour pour la prestigieuse palme d’or ?

Le dernier samedi d’un grand festival comme Cannes est synonyme de morosité : après un rythme déchaîné pendant douze jours, le monde du cinéma s’apprête à rentrer chez lui. Fini le champagne gratuit, les soirées sur la plage, les montées de marches, les journalistes qui vous engueulent parce que vous avez la même couleur d’accréditation alors qu’ils pensent mériter plus…

26, c’est le nombre de films que nous avons pu visionner pendant ces 12 jours. La frustration : n’avoir pas pu rencontrer maîtres Spielberg et Lee, et avoir raté les projections de La Vie d’Adèle qui risque pourtant d’avoir une place de choix au palmarès de dimanche ! Sur cette page (qui sera mise à jour régulièrement) vous trouverez un résumé des films vus, notre pronostic du palmarès, et enfin nos prix fantasmés ! Le festival de Cannes est bientôt fini certes mais il permet d’apprécier quelques très bons films qui vont sortir plus tard cette année et il y a du lourd. Et maintenant nous allons pouvoir vous inonder de critiques ! À l’année prochaine !

Dernière mise à jour : 18/08/13

Compétition officielle :

Heli d’Amat Escalante (Le Journal de bord)

Le Passé d’Asghar Farhadi (La Critique)

A Touch of Sin de Jia Zhangke (Le Journal de bord)

Jimmy P. d’Arnaud Desplechin (La Critique)

Borgman d’Alex van Warmerdam (La Critique)

Inside Llewyn Davis des frères Coen (La Critique)

Shield of Straw de Takashi Miike

Ma Vie avec Liberace de Steven Soderbergh (La Critique)

La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino (La Critique)

Only God Forgives de Nicolas Winding Refn (La Critique)

Grigris de Mahamat-Saleh Haroun (La Critique)

Nebraska d’Alexander Payne

The Immigrant de James Gray

Michael Kohlhaas d’Arnaud des Pallières

La Vénus à la fourrure de Roman Polanski (La Critique)

Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch

Jeune & Jolie de François Ozon (La Critique)

le-66e-festival-de-cannes-sest-ouvert-avec-gatsby_trt-francais-8140

Hors Compétition :

Gatsby le Magnifique de Baz Luhrmann (La Critique)

Blood Ties de Guillaume Canet (La Critique)

All is Lost de J.C Chandor (La Critique)

Zulu de Jérôme Salle (La Critique)

the immigrant

Un Certain Regard :

The Bling Ring de Sofia Coppola (La Critique)

Fruitvale Station de Ryan Coogler (La Critique)

Grand Central de Rebecca Zlotowski (Le Journal de bord)

Bends de Flora Lau (Le Journal de bord)

L’inconnu du lac de Alain Guiraudie (La Critique)

Photo 22-05-13 13 46 07
(c) 2013 Nicolas Balazard, tous droits réservés

La Quinzaine des Réalisateurs :

Le Congrès d’Ari Folman (La Critique)

Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne

Photo 16-05-13 21 25 24
(c) 2013 Nicolas Balazard, tous droits réservés

Notre pronostic :

Palme d’or : Le Passé

Grand Prix : Inside Llewyn Davis

Prix de la mise en scène : La Vénus à la fourrure

Prix du scénario : Nebraska

Prix d’interprétation féminine :  ex-aequo Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos dans La Vie d’Adèle.

Prix d’interprétation masculine : Michael Douglas dans Ma Vie avec Liberace.

Prix du jury : Tel père tel fils

Mise à jour : le palmarès complet est à retrouver sur cette page.

thumb (1)

Critique-Film’s Awards : nos prix du festival !

Prix du film où on voit le plus de sexes masculins : L’inconnu du lac

Prix du film où on voit le plus de sexes féminin : La Vie d’Adèle

Prix du sommeil (aka coussin d’or) : A Touch of Sin

Prix du film qu’on imagine avoir un remake américain encore pire que l’original : Shield of Straw

Prix des vêtements les plus improbables : les dames qui montent le tapis rouge (non ce n’est pas un film)

Prix du vieil acteur qu’on recycle : Robert Redford dans All is Lost

Prix du film qui sera diffusé sur France 3 après des chiffres et des lettres : Nebraska

Prix « j’aime incarner des putes » : Marion Cotillard dans Blood Ties et The Immigrant (+ le reste de sa carrière)

Prix de la meilleure scène de torture : le zizi cramé dans Heli

Prix du film le plus surestimé (aka prix du troll) : Only God Forgives

Notre coup de cœur de Cannes 2013 : Inside Llewyn Davis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici