Festivals News — 15 février 2015
Festival de Berlin 2015: le palmarès

En attendant de se lancer dans une magnifique couverture du Festival de Berlin en direct et sur place un jour peut-être (et pourquoi pas l’an prochain?), voici en bref le palmarès de son édition 2015 qui a séduit les critiques qui étaient présents sur place et ont notamment salué la bonne santé du cinéma chilien en particulier, d’Amérique latine en générale. En remportant l’Ours d’or de la 65ème Berlinale pour , ajoute un trophée majeur du cinéma international à son CV après le Lion d’or pour Le Cercle en 2010, un doublé très rare. Il ne manque plus que la Palme d’or pour ce grand nom du cinéma qui n’a encore jamais été en compétition à Cannes. Il avait déjà été primé à Berlin à deux reprises, recevant l’Ours d’argent en 2006 pour Hors Jeu et le prix du scénario en 2013 pour Pardé, étrangement inédit en salles en France.

Hana Saedi, nièce de Jafar Panahi, qui représentait son oncle toujours bloqué en Iran  (photo : Michael Sohn/AP/SIPA)

Solmaz Panahi, fille de Jafar Panahi, qui représentait son père toujours bloqué en Iran
(photo : Michael Sohn/AP/SIPA)

Signalons pour mémoire qu’Ang Lee a fait plus fort avec deux Lions d’or (Le Secret de Brokeback Mountain et Lust, Caution) et deux ours d’or (Garçon d’honneur et Raison et sentiments). Pour John Cassavetes un Lion (Gloria) et un Ours (Love Streams), un ours (La Ligne Rouge) et une Palme (The Tree of life), les frères Taviani la Palme (Padre Padrone) et le Lion (César doit mourir), Zhang Yimou un Ours (Le Sorgho rouge) et deux Lions (Qiu Ju, une femme chinoise et Pas un de moins)… Robert Altman a reçu une Palme (MASH), un ours (Buffalo Bill et les Indiens) et un Lion (Short Cuts), Henri-Georges Clouzot et Michelangelo Antonioni ont réussi un même triplé.

Taxi de et avec Jafar Panahi

Taxi de et avec Jafar Panahi

Une belle initiative, trop rare, le prix du scénario revient cette année à un documentaire signé , une belle récompense qui devrait faire plaisir au cinéma La Clef qui a programmé sa Nostalgie de la lumière pendant des années et avait organisé une impressionnante rétrospective. Charlotte Rampling reçoit son premier prix d’interprétation (!) dans l’un des trois grands festivals mondiaux. Un bon signe pour recevoir sa première nomination aux Oscars l’an prochain ? Le jury était présidé par le réalisateur américain Darren Aronofsky, accompagné des réalisateurs coréen Bong Joon-ho et péruvienne Claudia Llosa (Fausta), de la productrice américaine Martha De Laurentiis, du scénariste, producteur et réalisateur américain Matthew Weiner (Mad Men) et des acteurs Daniel Brühl et Audrey Tautou.

Le palmarès complet

Compétition officielle

Solmaz Panahi, Darren Aronofsky, Audrey Tautou et Daniel Bruhl  (photo : Clemens Bilan/Getty Images Europe)

Solmaz Panahi, Darren Aronofsky, Audrey Tautou et Daniel Bruhl
(photo : Clemens Bilan/Getty Images Europe)

Ours d’or : Taxi de Jafar Panahi (Iran)

Pablo Larrain (photo :  Andreas Rentz/Getty Images Europe)

Pablo Larrain (photo : Andreas Rentz/Getty Images Europe)

Grand Prix : de Pablo Larrain (Chili)

Radu Jude (photo : Andreas Rentz/Getty Images Europe)  et Malgorzata Szumowska (photo : Andreas Rentz/Getty Images Europe)

Radu Jude (photo : Andreas Rentz/Getty Images Europe)
et Malgorzata Szumowska (photo : Andreas Rentz/Getty Images Europe)

Malgorzata Szumowska berlin 2015
Prix de la mise en scène : Radu Jude pour (Roumanie) ex-aequo avec Malgorzata Szumowska pour (Pologne)

Tom Courtenay et Charlotte Rampling (photo : Clemens Bilan/Getty Images Europe)

Tom Courtenay et Charlotte Rampling (photo : Clemens Bilan/Getty Images Europe)

Charlotte Rampling berlin 2015
Prix d’interprétation masculine et féminine : Tom Courtenay et Charlotte Rampling pour 45 Years d’Andrew Haigh (Grande-Bretagne)

Patricio Guzman (photo : Clemens Bilan/Getty Images Europe)

Patricio Guzman (photo : Clemens Bilan/Getty Images Europe)

Prix du scénario : Patricio Guzman pour son documentaire (Chili)

Jayro Bustamante  (photo : Clemens Bilan/Getty Images Europe)

Jayro Bustamante
(photo : Clemens Bilan/Getty Images Europe)

Prix Alfred Bauer, remis à un film qui ouvre de nouvelles perspectives dans l’art cinématographique ou offre une vision esthétique novatrice et singulière : de Jayro Bustamante (Guatemala)

Victoria

Victoria

Prix de la contribution technique : le directeur de la photographie Sturla Brandth Grøvlen pour Victoria de Sebastian Schipper (Allemagne) ex-aequo avec les directeurs de la photographie Sergey Mikhalchuk et Evgeniy Privin de Under Electric Clouds d’Alexei Guerman Jr (Russie)

Tim Roth dans 600 millas

Tim Roth dans 600 millas

Prix du premier film: 600 Millas de Gabriel Ripstein (Mexique)

Hosanna de Na Young-Kil

Hosanna de Na Young-Kil

Ours d’or du court-métrage : Hosanna de Na Young-Kil (Corée)

Ours d’argent du court-métrage : Bad at Dancing de Joanna Arnow (Etats-Unis)

Prix Audi Short du court-métrage : de Momoko Seto (France)

Parker Posey retrouve son rôle de Fay Grim dans Ned Rifle

Parker Posey retrouve son rôle de Fay Grim dans Ned Rifle

Prix Fipresci (film en compétition) : Taxi de Jafar Panahi

Prix du Jury œcuménique, film en compétition : El Boton de nacar de Patricio Guzman, Panorama : Ned Rifle de Hal Hartley (Etats-Unis), Forum : Histoire de Judas de Rabah Ameur-Zaimeche (France)

Prix du Public (Panorama) : Que Horas Ela Volta ? d’Anna Muylaert

Eisenstein_in_Guanajuato affiche
Les films de la compétition : 45 Years d’Andrew Haigh, Aferim! de Radu Jude, Als wir träumten d’Andreas Dresen (Allemagne), Big Father, Small Father and Other Stories de Di Phan Dang (Vietnam), Body de Małgorzata Szumowska, Eisenstein in Guanajuato de Peter Greenaway (Pays-Bas / Mexique Mexique), El botón de nácar de Patricio Guzmán, El Club de Pablo Larraín, Gone with the Bullets de Jiang Wen (Chine), Ixcanul de Jayro Bustamante, Le Journal d’une femme de chambre de Benoît Jacquot (France), de Terrence Malick (États-Unis), Personne n’attend la nuit d’Isabel Coixet (Espagne), de (États-Unis), Ten no Chasuke de Sabu (Japon), Taxi de Jafar Panahi, Under Electric Clouds d’Alexeï Guerman Jr, Vergine giurata de Laura Bispuri (Italie) et Victoria de Sebastian Schipper.

 
Teddy Awards

– fiction : Nasty Baby de Sebastian Silva (Chili)

– documentaire : Hombre nuevo de Aldo Garay (Uruguay), prix du jury : Stories of Our Lives de Jim Chuchu (Kenya)

 

Ours d’or pour l’ensemble de sa carrière : Wim Wenders

festival-international-du-film-de-berlin-berlinale-2015

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles