Castle Séries TV — 16 octobre 2013
Castle Saison 6 Episode 4 – Number One Fan

Premier chapitre en demi-teinte après une longue série de très bons épisodes, est la parfaite illustration de la bonne idée de départ qui finit par se perdre.

Une jeune femme accusée du meurtre de son petit ami se retranche dans un cabinet dentaire en prenant en otage les patients qui s’y trouvent. Elle refuse toute négociation avec la police et ne traitera qu’avec une seule personne, son idole : Richard .

Le scooby gang est de retour! Enfin presque…Certes a été renvoyée du FBI mais ce n’est pas pour autant qu’elle retrouve automatiquement sa place de détective. Et en début d’épisode c’est bien ce qui la perturbe. Kate existe pour perpétrer la justice. Sans ça elle n’est rien. Mais ne dit-on pas chassez le naturel…

Quand Castle est appelé par le Captain Gates (Penny Johnson Jerald) pour gérer la prise d’otage Kate est à ses côtés mais ne reste pas longtemps sur la touche. Avec un laxisme surprenant, Gates autorise l’ancienne détective à participer à l’enquête. Beckett ne sera pas restée longtemps inactive ! Et c’est bien dommage, on aurait aimé voir les scénaristes exploiter cette situation qui potentiellement regorgeait de ressorts comiques.

Richard Castle- Emma Briggs

Et c’est tout là le problème de Number One Fan, de bonnes prémices pour une exploitation décevante. La prise d’otage avec « la fan numéro un » de Castle (brillamment jouée par , The Client List) en est un autre exemple. Le synopsis mettait la prise d’otage sur le devant de la scène alors qu’elle ne tient finalement qu’un tiers de l’épisode. Dommage, la dynamique entre l’écrivain et sa fan est tour à tour drôle (le quiz sur la série des destiné à prouver que Castle est vraiment… Castle) émouvante (lorsque Emma se confie sur son enfance douloureuse) ou tendue (la prestation de Lagano, borderline, nous fait douter aussi rapidement de son innocence que de sa culpabilité).

Cette impression de gâchis est en outre alourdie par une résolution d’enquête si alambiquée qu’elle en perd toute crédibilité (même pour une série comme Castle !). La volonté des scénaristes de boucler rapidement l’affaire pour régler celles de Beckett est tellement flagrante qu’elle en frôle l’amateurisme. Un développement un peu plus poussé aurait permis à l’épisode de gagner en épaisseur. Alors qu’ici, sans grande surprise et à la suite d’un simple coup de téléphone l’ancienne détective retrouve son poste…

Des maladresses bénignes en somme mais qui dénote dans la suite d’excellentes histoires (depuis l’épisode 18 de la saison dernière !) que nous avait offert la série. Et puis Number One Fan a le mérite d’avoir remis au goût du jour une phrase, LA phrase culte de la série : « I Know who the Killer is » (Je sais qui est le meurtrier) qui a fait office de préliminaire (chaste !) au couple Beckett/Castle à l’époque où il était le chat et elle, la souris.

La semaine prochaine, Beckett sera donc de retour à New-York, pour un épisode intitulé avec Morgan () de la série Chuck !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=sgESB1CscUA&noredirect=1[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Marina

Cet article a été rédigé par Marina Leggiero, Responsable séries de Critique Film.