Castle Saison 5 Episode 1 – After the storm

0
470

Après le final prodigieux de la saison dernière, nous retrouvons Castle en très grande forme avec un épisode d’ouverture rythmé mêlant judicieusement comédie et drame. La transition du duo Beckett/Castle désormais en couple, tant attendu et redouté à la fois, est en outre parfaitement réussi. Un bon présage pour cette cinquième saison qui s’annonce sous d’excellents auspices.

Après sa démission, son aveu à Castle et la nuit qu’ils ont passé ensemble, Beckett n’a guère le temps de respirer et se doit d’agir contre Maddox (Tahmoh Penikett) qui veut toujours sa mort. Cette poursuite va la mener à faire une découverte essentielle sur le meurtre de sa mère et la forcer à réagir de manière inattendue pour protéger sa vie.

Un épisode avec autant d’attentes avait toutes les chances de décevoir. Et pourtant, After the Storm est une réussite totale. De la scène d’ouverture qui passe de la douceur à la comédie en un clin d’oeil – l’occasion de voir Stana Katic dans un registre comique d’habitude réservé à Nathan Fillion – au face-à-face intense entre Beckett et le meurtrier de sa mère, le sénateur William Bracken (Jack Coleman, Heroes), cet épisode, maîtrisé de bout en bout, est un parfait héritier du final magistral de la quatrième saison.

La plus grande appréhension de ce chapitre est, paradoxalement, la plus grande excitation. Beckett et Castle sont désormais ensemble et le pari qu’ils ne fonctionnaient pas en tant que couple était au moins aussi grand que son inverse. Mais, ici, l’alliage de l’écriture subtile de David Amann et l’alchimie hors norme des deux personnages principaux permet de relever le challenge haut-la-main et de faire du duo jusqu’ici infernal un couple que l’on a hâte de retrouver.

La réussite de cet épisode n’est guère terni que par la facilité avec laquelle Castle et Beckett semblent trouver les preuves qui conduira par la suite la détective à faire face au meurtrier de sa mère.  À ce propos, il serait injuste de ne pas saluer la performance dramatique de Stana Katic lors de cette scène où l’actrice parvient à mêler détermination, colère et force sans une seule fausse note. Nul doute, Castle est de retour et plus en forme que jamais. Pour notre plus grand bonheur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici