Biarritz 2019 : ça commence aujourd’hui

0
178
© Amérique Latine Tous droits réservés

La 28ème édition du Festival de Biarritz Amérique Latine s’ouvre ce soir dans la station balnéaire de la côte basque, qui avait rafraîchi sa notoriété internationale fin août, grâce au sommet du G7. Pendant une semaine, jusqu’au dimanche 6 octobre inclus, ce ne seront plus les chefs d’état qui se bousculeront du côté du Casino Barrière, mais les cinéphiles locaux, nationaux et étrangers, qui auront le privilège d’assister à ce rendez-vous incontournable du cinéma latino-américain en France. La sélection officielle se compose une fois de plus de trois compétitions d’envergure, longs-métrages de fiction, documentaires et courts-métrages, ainsi que de nombreux films en avant-première, d’un focus sur les films tournés en Patagonie et d’un hommage au réalisateur brésilien Julio Bressane. De quoi découvrir les multiples facettes de la production contemporaine du continent sud-américain, avant de se divertir plus chaudement, le soir, grâce aux animations musicales et de danse au Village.

Comme l’année dernière, le Festival de Biarritz dispose cette année de quatre jurys. Celui des longs-métrages de fiction est présidé par l’actrice française (Tout ce qu’il me reste de la révolution), accompagnée de la réalisatrice française Emilie Deleuze (Jamais contente), de la productrice française Didar Domehri (Les Filles du soleil), du réalisateur français Thomas Cailley (Les Combattants) et du dessinateur argentin José Muñoz (« Alack Sinner »). Le jury des courts-métrages est présidé par la conseillère de programmes au service court-métrage de France Télévisions Aurélie Chensé, entourée de la productrice Nidia Santiago (Sem seu sangue) et du réalisateur Morgan Simon (Compte tes blessures). La compétition des documentaires sera jugée par le président du jury, le réalisateur italien Stefano Savona (Samouni Road), ainsi que par la directrice française du FIDLab de Marseille Fabienne Moris – que l’on a le plaisir de croiser chaque année au Festival de La Roche-sur-Yon – et la réalisatrice française Stéphane Mercurio (Après l’ombre). Enfin, comme c’est le cas pour le Festival Cinélatino à Toulouse, le Syndicat Français de la Critique de Cinéma a son propre jury à Biarritz, auquel appartiennent cette année le programmateur de l’association Cinechilex Miquel Escudero Dieguez – notre co-juré à Toulouse en 2018 – , la chroniqueuse et enseignante à l’ESEC Perrine Quennesson – une de nos fidèles compagnes de festival aux Arcs et très récemment à Dinard – et la rédactrice du portail européen Cineuropa Bénédicte Prot.

La Compétition longs-métrages de fiction

© Sophie Dulac Distribution Tous droits réservés

1100 (Argentine) de Diego Castro, avec Santiago Ilunadin et Cecilia Patalano

Aleli (Uruguay) de Leticia Jorge Romero, avec Nestor Guzzini et Mirella Pascual

La Bronca (Pérou) de Daniel Vega et Diego Vega, avec Jorge Guerra et Rodrigo Palacios

La Buenas intenciones (Argentine) de Ana Garcia Blaya, avec Javier Drolas et Amanda Minujin (film d’ouverture)

Cancion sin nombre (Pérou) de Melina Leon, avec Pamela Mendoza et Tommy Parraga

© Ad Vitam Distribution Tous droits réservés

Ceniza negra (Costa Rica) de Sofia Quiros Ubeda, avec Smashleen Gutierrez et Humberto Samuels

La Fièvre (Brésil) de Maya Da-Rin, avec Regis Myrupu et Rosa Peixoto

La Llorna (Guatemala) de Jayro Bustamante, avec Maria Mercedes Coroy et Margarita Kenefic

Une mère incroyable (Colombie) de Franco Lolli, avec Carolina Sanin et Leticia Gomez, sortie française le 29 janvier 2019

La Vie invisible d’Euridice Gusmão (Brésil) de Karim Aïnouz, avec Carol Duarte et Julia Stockler, sortie française le 11 décembre


La Compétition des documentaires

La Busqueda © Intermedia Producciones Tous droits réservés

La Arrancada (Cuba) de Aldemar Matias

La Busqueda (Pérou) de Daniel Lagares et Mariano Agudo

Fait vivir (Colombie) de Oscar Ruiz Navia

Homo Botanicus (Colombie) de Guillermo Quintero

Lemebel (Chili) de Joanna Reposi Garibaldi

La Vida en comun © Dublin Films / Isoi Cine Tous droits réservés

Mirante (Brésil) de Rodrigo John

Titixe (Mexique) de Tania Hernandez Velasco

Vida a bordo (Uruguay) de Emiliano Mazza de Luca

La Vida en comun (Argentine) de Ezequiel Yanco

La Visita (Argentine) de Jorge Leandro Colas


Hors compétition

© Pyramide Films Tous droits réservés

Breve historia del planeta verde (Argentine) de Santiago Loza, avec Pablo Cura et Léo Kildare

La Cordillère des songes (Chili) de Patricio Guzman, sortie française le 30 octobre

Maternal (Argentine) de Maura Delpero, avec Lidiya Liberman et Renata Palminiello

(Guatemala) de César Diaz, avec Armando Espitia et Emma Dib, sortie française prévue le 8 avril 2020

Por el dinero (Argentine) de Alejo Moguillansky, avec Alejo Moguillansky et Gabriel Chwojnik

Sem seu sangue (Brésil) de Alice Furtado, avec Luiza Kosovski et Juan Paiva

Hommage à Julio Bressane (* 1946) en trois films (Brésil) : Educação sentimental, Beduino et Sedução da carne


Focus Patagonie

© Zeugma Films Tous droits réservés

(2015) de Patricio Guzman

Chubut libertad y tierra (2018) de Carlos Echeverria

Escribir desde el sur del mundo (2019) de Ignacio Masllorens

Los jovenes muertos (2009) de Leandro Listorti

Minga (2019) de Malala Lekander

(2016) de Emiliano Torres

(2017) de Niles Atallah (critique)

El viento sabe que vuelovo a casa (2016) de José Luis Torres Leiva

Zona franca (2016) de Georgi Lazarevski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici