DVD Séries TV — 06 juillet 2018
Test DVD : Fauda – Saison 2

– Saison 2

 
 
Israël : 2017
Titre original : –
Créateurs : ,
Acteurs : Lior Raz, Shadi Mar’i, Laëtitia Eïdo
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 9h environ
Genre : Série TV, Espionnage, Action
Date de sortie DVD : 4 juillet 2018

 

 

Plus que jamais sous tension… Doron et le reste de l’unité d’infiltrés israélienne pensent avoir droit à un temps mort, cependant l’arrivée d’Al-Maqdisi vient tout bouleverser. Tout droit venu de Syrie, il est de retour en Palestine pour venger la mort de son père, le Sheikh Awadalla. Alors que l’unité pleure ses morts, ils vont devoir se confronter à ce nouvel ennemi de taille prêt à tout pour s’imposer, quitte à trahir son propre clan… La tension n’a jamais été aussi forte entre les deux camps…

 

 

La saison

[4/5]

La grande force de la première saison de Fauda était de plonger le spectateur au cœur des tensions qui pèsent sur le Moyen-Orient : même s’il s’agissait d’un véritable festival d’action immersive, la série créée par Avi Issacharoff et Lior Raz conservait une portée puissamment « documentaire », permettant de rendre un peu plus concrètes les informations que nous pouvons lire ici ou là depuis de nombreuses années sur une zone au contexte géopolitique ultra-tendu. En tant que spectateur, on se trouvait donc littéralement parachuté auprès de personnages humains et attachants, qui donnaient en quelque sorte un « visage » aux luttes incessantes entre Israéliens et Palestiniens, ou encore à la rivalité sanglante entre Daech et le Hamas, avec au milieu le Mista’arvim, les forces spéciales de l’armée de défense d’Israël. Le tout était encore renforcé formellement par une patine visuelle très « roots » et granuleuse, renforçant encore l’aspect réel, quasi-documentaire, de l’ensemble.

Le premier élément marquant de cette deuxième saison de Fauda est donc sa thématique, qui se veut d’entrée plus ouvertement lyrique : cette année sera placée sous le signe de la vengeance, avec un nouveau méchant, Al-Maqdisi, qui fera tout pour venger la mort de son père, le Sheikh Awadalla. Ainsi, d’entrée de jeu, on notera que si la série est toujours dominée par un montage sec et des mouvements de caméra à l’épaule, l’image parait en revanche moins rugueuse, plus « pro », comme si celle-ci était moins ancrée dans la réalité géopolitique, se concentrant maintenant d’avantage sur des personnages que l’on connaît afin de faire monter la tension crescendo. L’action et la tension omniprésente représentent d’ailleurs le gros point fort de cette saison, qui imposera sans la moindre peine son rythme haletant au spectateur.

Ecrite avec une rigueur impressionnante, cette saison de Fauda se concentre sur l’essentiel, sans le moindre temps mort ni le moindre élément narratif superflu ou inutile, créant un véritable effet « boule de neige » emportant avec lui le spectateur jusqu’à un final littéralement époustouflant, exploitant plus que jamais cette ambiance délétère de guerre ouverte où tous les coups sont permis. Une vraie réussite !

 

 

Le coffret DVD

[4/5]

Niveau transfert, les trois DVD de Fauda – Saison 2 proposés par Wild Side Vidéo sont littéralement impeccables : beau piqué, encodage sans problème malgré beaucoup de séquences tournées de nuit… Les couleurs sont globalement très agréables, même si, bien sûr, les noirs ont par moments une légère tendance à tirer au vert, limites du support obligent. Des limites qui semblent cela dit avoir été habilement contournées en ce qui concerne la définition et le piqué, qui nous réservent de bien belles surprises par moments ; de même, les contrastes et la profondeur de champ s’avèrent tout simplement excellents. Côté son, si la VO bénéficie d’un traditionnel mixage Dolby Digital 2.0 probablement fidèle à son format de tournage, la VF s’offre quant à elle une impressionnante spatialisation en Dolby Digital 5.1, au rendu sonore efficace et bien bourrin durant les séquences d’action.

Côté suppléments, on trouvera une série deux featurettes pour une durée d’environ quinze minutes : la première est consacrée à la conception du show, et en particulier à son rapport à la réalité, tandis que la deuxième s’attarde sur les nouveaux personnages apparaissant durant cette saison.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles