Accueil Tags Wild Side Video

Tag: Wild Side Video

Test Blu-ray : Mortal

0
Construit en crescendo à la façon de nombreux films du même genre, Mortal gagne en intensité au fur et à mesure que les pouvoirs du personnage central s'affirment et se développent. Les scènes d'action évoluent en mode bigger and louder jusqu'à un final explosif

Test Blu-ray : La rumeur

0
Si vous tapez La rumeur sur votre moteur de recherche Internet, vous apprendrez immédiatement que le film de William Wyler appartient à la catégorie des « drames LGBT ». Pour autant, et aussi bien intentionné soit-il, le long-métrage pourrait de nos jours être considéré comme « comportant des attitudes, des discours et des représentations culturelles dépassées. »

L’appel des 50 : les éditeurs unis pour sauver la vidéo...

0
Le communiqué est tombé ce 3 juin, traduisant l'inquiétude d'un secteur économique tout entier : 50 éditeurs vidéo français indépendants (éditeurs de DVD, Blu-ray et UHD) viennent de s'unir afin de demander aux pouvoirs publics qu’une aide spécifique leur soit accordée. Sur critique-film.fr, la défense de la vidéo sur support physique est notre cheval de bataille. Vous trouverez donc ci-joint l'intégralité du communiqué, sobrement appelé « l'appel des 50 ».

Exclusivité VOD : VS.

0
Très développée en France depuis la fin des années 80, la culture hip-hop a largement mis en avant deux conceptions du rap, qui éclipseront totalement toutes les autres. La première bien sûr est américaine, qu'il s'agisse de East Coast ou de West Coast, le rap US donne le « La » de la production internationale. La seconde est française, et s'avère une des plus variées au monde en termes de musicalité et de « fond ».

Exclusivité VOD : Warning – Do not play

0
Réalisateur en 2007 d'un torture-porn particulièrement complaisant – pragmatiquement intitulé The butcher – le réalisateur Kim Jin-won s'était par la suite évanoui dans la nature : si l'on sait que son premier film avait été interdit de diffusion dans son pays d'origine (la Corée du Sud), il est en revanche impossible de notre côté de l'hémisphère d'en apprendre d'avantage sur ce qu'a fait le cinéaste pour subsister pendant les douze années qui séparent son premier et son deuxième long-métrage.

30 films inédits en salles à redécouvrir pendant le #confinement

0
Alors que l'on en a encore au minimum pour trois semaines de confinement, la devise est plus que jamais claire : #RestezChezVous – détendez-vous, faites l'amour, lisez, regardez des films. Pour ce qui nous concerne, regardez des films et lisez-nous, surtout. Depuis plus d'un mois maintenant, les cinémas sont fermés en France, alors c'est cinéma à la maison pour tout le monde.

Test DVD : Official secrets

0
Derrière chaque nouvelle « affaire », chaque nouveau scandale ou chaque nouvelle controverse, il y a un jour eu un « lanceur d'alerte » : une personne ou un groupe de personnes qui, ayant connaissance d'un danger, adresse un signal d'alarme afin d'enclencher un processus de régulation ou de mobilisation collective. Snowden, Seule contre tous, Erin Brockovich, The informant, Pentagon papers, La fille de Brest, Au nom des femmes.... Depuis le tournant de l'année 2000, la liste des films inspirés par le phénomène des lanceurs / lanceuses d'alerte ne cesse de s'allonger.

Disponible en VOD : U-235

0
Vu de notre côté de la frontière, il est bien difficile de dessiner les contours du cinéma belge : même si l'on met de côté les (nombreuses) coproductions franco-belges, le cinéma du plat pays, c'est à la fois des films tournés en français et d'autres tournés soit en flamand, soit en néerlandais. C'est là que les choses se compliquent : le terme « flamand » désigne en effet l'ensemble des dialectes néerlandais parlés en Belgique (brabançon, limbourgeois, flamand oriental / occidental), et peut même s'étendre au néerlandais tel qu'il est parlé en Flandre. Pour autant, et même si l'on serait bien incapable de différencier les films tournés en flamand de ceux tournés en néerlandais, ce que l'on connaît depuis quelques années du cinéma « belge » s'avère très intéressant, notamment dans le domaine du film de genre. De Left Bank (2008) à Gangsta (2018) en passant par Loft (2008), Soudain, le 22 mai (2010), Bullhead (2011), The beast (2014), Black (2015) ou encore Menace sur la maison blanche (2016) sont donc autant d'exemples d'un cinéma techniquement solide tourné vers le grand frisson populaire.

Test Blu-ray : Adults in the room

0
Vue de loin, à travers le prisme forcément réducteur des médias français et européens, qui ont tendance à s’emballer pour une actualité brûlante avant de la délaisser au profit de la prochaine attraction de la semaine, voire du jour, la crise financière et économique en Grèce a tout l’air d’être résolue. Après l’agitation autour de l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement d’extrême gauche il y a quelques années, le calme semble être revenu, grâce au retour aux affaires d’un parti politique qui s’évertue à appliquer sans broncher le statu quo, ainsi que les exigences des créanciers étrangers, conçues pour maintenir le pays dans l’étau d’une dette éternelle. Et pourtant, pour un bref instant, une parenthèse dans le temps que personne n’a finalement eu le courage de transformer en une opportunité en or, il aurait été possible de changer réellement les choses, les mentalités et même, peut-être, soyons fous, le cours de l’humanité ! C’est de cette occasion misérablement ratée que parle Adults in the room, dans lequel Costa-Gavras adopte – pour le pire et surtout pour le meilleur – un point de vue férocement partisan. Car le réalisateur, qui retourne enfin dans son pays natal afin d’y produire pour la première fois l’un de ses films en plus de cinquante ans de carrière, adopte de près le point de vue de Yanis Varoufakis, l’ancien ministre des finances grec, une star du rock éphémère, autant adulé que détesté par les médias, à travers le livre que celui-ci avait écrit sur ces quelques mois mouvementés. On pourrait cependant argumenter que le cœur du récit n’est guère le combat valeureux d’une nouvelle garde communiste contre un système profondément injuste, mais au contraire l’immobilisme de cet ordre du monde capitaliste, incapable de faire preuve d’une ouverture d’esprit inouï face au marasme financier grec.

Exclusivité VOD : Why don’t you just die !

0
Si on ne retient généralement du cinéma russe contemporain que les « grands noms » œuvrant dans le domaine de l’Art et Essai (Pavel Loungine, Alexandre Sokourov, Alekseï Outchitel...), dont les films s’exportent volontiers dans le monde entier, il faut tout de même souligner qu’il existe également en Russie un vrai cinéma populaire, à visée essentiellement « locale » et ne traversant finalement qu’assez rarement les frontières du pays. Comédies, mélos, films historiques ou de super-héros, polar, fantastique… Tous les genres sont représentés, et depuis quelques années, on peut régulièrement voir débarquer en France en vidéo une poignée de films de divertissement à gros budget en provenance de Russie.

Test DVD : Fahim

0
En mai 2012 à la radio, le premier ministre François Fillon est interrogé pour savoir s’il trouve normal qu’un enfant soit interdit de championnat de France car il est sans papiers. Fahim nous raconte son histoire…

Test Blu-ray : Elmer Gantry, le charlatan

0
Si le phénomène est quasi-inconnu de notre côté de l’Atlantique, les prédicateurs et autres évangélistes itinérants sillonnent les routes des Etats-Unis depuis de très nombreuses années, répandant la bonne parole du Christ à travers de grands « shows » populaires, spectaculaires et musicaux. Les sermons qui y sont souvent dispensés – le plus souvent devant des milliers de personnes – sont tellement éloignés de l’image que l’on peut se faire de ce pieux exercice qu’on pourrait affirmer qu’ils sont au traditionnel sermon d’église ce que le catch est à la boxe…