wildwins office 2016 key Office 2016 Product Key Office Professional Plus 2016 Key validkeyshop cheap-windows-10-product-key
DVD — 25 septembre 2017
Test Blu-ray : Il gaucho

 
Italie, Argentine : 1964
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : , , , Dino Risi
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h46
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 18 juin 1965
Date de sortie DVD/BR : 26 septembre 2017

 

 

Marco Ravicchio conduit une misérable délégation de cinéastes italiens à un festival à Buenos Aires. Un italien expatrié, qui a fait sa fortune en Argentine, organise une réception somptueuse pour impressionner cette délégation. Entre mesquinerie et provincialisme, les Italiens découvrent en Argentine un monde qu’ils ne connaissent pas…

 

 

Le film

[4,5/5]

A la fois irrésistiblement drôle et très mélancolique, Il gaucho est construit comme une flânerie de deux heures, suivant les pérégrinations d’un groupe de personnages pendant un séjour en Argentine qui représente pour chacun d’entre eux quelque-chose de fort différent. Pour autant, le récit est plus particulièrement articulé autour du personnage de Marco, interprété par un Vittorio Gassman plus bavard et cabot que jamais, déversant quasiment sans interruption une logorrhée verbale émaillée de bons mots qui sonnent pour le spectateur comme autant d’appels à l’aide de la part d’un personnage au bord du gouffre. Composant un goujat imbu de sa personne dont l’hypocrisie n’a d’égal que le cynisme, il porte sur ses épaules le rythme indolent du film, qui enchaîne les séquences « chorales » de restaurants, night-clubs, fêtes, balades et tentatives désespérées de « se refaire », de retrouver une stabilité financière qui tient du mirage absolu, le scénario d’Ettore Scola et sa clique ne lui laissant au final et malheureusement aucune lueur d’espoir.

On en veut pour preuve les multiples « signes » de mort et de déchéance que laissent les auteurs d’Il gaucho sur la route de notre personnage : la visite déprimante d’un abattoir géant où les bœufs meurent par milliers chaque jour, la découverte sur la plage d’un pingouin mort, les retrouvailles avec un ami exilé, sur lequel reposaient tous les espoirs et qui se révélera une nouvelle impasse… Marco est un poissard, et au fil du film, Vittorio Gassman lui confère une humanité de plus en plus bouleversante. Le ton du film est au tragi-comique, le duo de losers qu’il forme avec Nino Manfredi est littéralement sublime, et la tendresse développée par Dino Risi pour ses personnages de perdants ne manquant pas de panache font d’Il gaucho, qui demeure un film encore relativement méconnu de nos jours, un véritable petit chef d’œuvre du cinéma populaire italien des années 60.

Par ailleurs, la découverte (ou la redécouverte) du film de nos jours créera des passerelles très claires dans l’esprit du cinéphile contemporain entre le film de Dino Risi et le cinéma d’Édouard Baer qui, de La Bostella au récent Ouvert la nuit, a toujours développé au cœur de ses films ce même ton bavard et désabusé, cette même ambiance douce-amère et un attachement tout particulier à des personnages de losers magnifiques.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Avant d’aborder la qualité du Blu-ray à proprement parler, saluons ici la remarquable initiative d’ESC Éditions, qui avec la collection «  », nous propose rien de moins que douze comédies italiennes des années 60/70, toutes inédites en vidéo en France : l’occasion pour les cinéphiles de découvrir que le cinéma populaire rital de l’époque proposait un spectre finalement beaucoup plus large que celui auquel on le réduit souvent, avec d’un côté les « auteurs » reconnus (Fellini, Visconti, Pasolini, Antonioni…) et de l’autre le « bis » ou cinéma d’exploitation (western spaghetti, giallo, poliziottesco…). Les douze films de la collection «  » se situent pile entre ces deux tendances, et ont souvent rencontré de beaux succès dans les salles obscures. Il gaucho fait partie de la troisième vague de la collection, et s’offre pour l’occasion un joli lifting Haute-Définition.

Il gaucho débarque donc cette semaine sur support Blu-ray, et malgré un encodage en 1080i, le master devrait satisfaire les plus pointilleux des cinéphiles. On regrettera bien sûr quelques petites taches par ci par là, mais dans l’ensemble, c’est du tout bon, le noir et blanc est admirablement géré, le grain est scrupuleusement respecté, les noirs sont denses et jamais bouchés, et si le rendu global manque peut-être légèrement de piqué, le petit chef d’œuvre de Dino Risi s’offre une présentation très satisfaisante, mais malheureusement encodée à 25 images par secondes, ce qui dénature légèrement le rendu cinéma et fait passer le film d’1h51 en salles à 1h46 en vidéo. Côté son, c’est du bon boulot avec la VO, claire et efficace, encodée en Dolby Digital 2.0 (mono d’origine), et des sous-titres impeccables, même s’ils peinent parfois à traduire l’intégralité des propos tenus par le casting.

Côté suppléments, ESC Éditions nous propose, outre l’habituelle bande-annonce de la collection, une riche présentation du film par Stéphane Roux, qui revient sur le tournage pas comme les autres d’Il gaucho, que Dino Risi tournait au fur et à mesure qu’Ettore Scola l’écrivait, enfermé dans sa chambre d’hôtel argentine. Une présentation amusante et fort vivante !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles