Accueil Tags Ettore Scola

Tag: Ettore Scola

Vu sur le Vidéo Club Carlotta : L’Homme aux cent visages

0
Comme on dit dans le milieu des acteurs, rien n'est plus difficile que la comédie. Et quel exploit plus ardu encore que d'interpréter un mauvais comique ! C'est pourtant dans cet exercice hautement acrobatique que Vittorio Gassman excelle dans L'Homme aux cent visages.

Test DVD : Belfagor le magnifique

0
"Belfagor le magnifique" n'entre pas dans la liste des chefs d'œuvre du cinéma réalisés par Ettore Scola. Faut-il pour autant traiter ce film avec dédain ? Sûrement pas, car dans cette farce médiévale, les bons moments sont nombreux.

Test Blu-ray : Il gaucho

0
A la fois irrésistiblement drôle et très mélancolique, Il gaucho est construit comme une flânerie de deux heures suivant les pérégrinations d'un groupe de personnages pendant un séjour en Argentine qui représente pour chacun d'entre eux quelque-chose de fort différent. Le récit est plus particulièrement articulé autour du personnage de Marco, interprété par un Vittorio Gassman plus bavard et cabot que jamais, déversant quasiment sans interruption une logorrhée verbale émaillée de bons mots qui sonnent comme autant d'appels à l'aide. Composant un personnage de goujat imbu de sa personne dont l'hypocrisie n'a d'égal que le cynisme, il porte sur ses épaules le rythme indolent du film, qui enchaîne les séquences « chorales » de restaurants, night-clubs, fêtes, balades et tentatives désespérées de « se refaire », de retrouver une stabilité financière qui tient du mirage absolu, le scénario d'Ettore Scola et sa clique ne lui laissant finalement aucune lueur d'espoir.

Cannes 70 : trois petites notes de festival par le compositeur...

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Cannes 70 : Kill Bille !

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Cannes 70 : la Palme d’or maudite

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Test Blu-ray : Le prophète

0
Tourné en 1968, période de grandes remises en question sociales à travers toute l’Europe, Le prophète a remporté un franc succès en Italie (3,6 millions d’entrées). Pile dans l’air du temps, le film surfait avec malice sur les bouleversements de la société italienne de l’époque : libération des mœurs, féminisme, explosion de la télévision…

Test DVD : Le prophète

0
Une comédie qui s'avère fort plaisante du début jusqu'à la fin et qui, contrairement à pas mal d'autres comédies sorties à la même époque, a très bien résisté à l'usure du temps

Rencontres et événements parisiens de la semaine (31mars)

1
Une nouvelle semaine riche en projections et débats, rétrospectives et festivals franciliens... Paris est vraiment la ville du cinéma... On commence dès ce jeudi...

Festival de l’Alpe d’Huez 2016 : bilan au sommet (1/3)

2
Oyé Oyé!!! Voici le bilan sur la sélection officielle de la 19ème édition du festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez (longs métrages...

Décès du réalisateur Ettore Scola

1
L’Italie a perdu l’un de ses chroniqueurs filmiques les plus inspirés. Le réalisateur et scénariste Ettore Scola est décédé hier à Rome, après être tombé dans le coma deux jours plus tôt. Il était âgé de 84 ans.

Test Blu-ray : Qu’il est étrange de s’appeler Federico

0
A la fois narrateur et acteur de ce biopic un peu fou, Scola nous offre par moments quelques passages purement informatifs, avec des extraits de films, d’entretiens avec Fellini, tout en reconstituant l'histoire à sa façon, le tout nous donnant à voir des séquences qui apparaissent comme autant de rêves ou de fantasmes éveillés, liés à la façon dont tout un chacun évoque [et déforme] ses propres souvenirs...