The Vampire Diaries Saison 4 Episode 14 – Down the Rabbit Hole

Un épisode à la fois intéressant, mais ennuyeux a été diffusé jeudi soir aux States. Le scénario prend une tournure bien dramatique, mais les auteurs ont fait un travail quelque peu brouillon. Un sentiment donc bien partagé, pour un épisode qui paraissait plus prometteur. Et en ce jour de la St Valentin, il n’est nullement question de romantisme.

Les clans sont donc séparés mais tentent tous d’atteindre le même but. À la base, seul dit connaitre l’endroit où repose , mais tous vont réussir à atteindre l’entrée. Cela n’avait donc pas l’air aussi compliqué qu’il n’y paraissait. On joue sur la facilité.  Shane conduit donc Jeremy et dans la grotte, un éboulement le laisse coincé sur place, et quel éboulement ! Ils ne se sont pas foulés en effets spéciaux sur ce coup. Le réalisme de cette scène est déplorable. On a déjà vu mieux. Et comme il ne sert plus à rien pour la suite des événements, autant le laisser pleurnicher là.
Damon est tenu captif par un des 5 chasseurs, qui n’a finalement aucune utilité dans ce chapitre. Il n’apporte rien de concret. C’est un piètre prisonnier, ces scènes manquent d’actions, de violence. C’est bien trop mou. On se passerait de lui dans les passages où il apparait en adaptant aisément les scènes.
Apprenant par Caroline et Klaus qu’il n’y aura qu’une seule dose d’antidote, Rebekha a une raison légitime de se rebeller contre Stefan, qui la priverait de sa chance au profit d’Elena. Mais sa fuite après lui avoir brisé le cou ne lui fera pas prendre beaucoup d’avance. Elle sera malgré tout devancée. Mise à l’écart quelque temps par le nouveau chasseur.

De leur coté, Tyler Caroline et Klaus tournent toujours en rond. Tyler revient aisément avec l’épée retrouvée chez l’originel. Faut dire que les personnages ne connaissent pas trop les difficultés dans cet épisode. Ils ne galèrent pas plus que ça à décoder l’énigme qu’elle cache. Et Bien que Klaus soit toujours parqué au milieu du salon Gilbert, c’est encore lui qui mène la danse de par ses connaissances. Et puis l’heure de la séparation est venue… Mais les filles, pas la peine d’aller chercher vos mouchoirs ! Caroline a beau sangloter, et Tyler lui faire les yeux doux, l’émotion est minime.

Revenons-en pour finir au sanctuaire de Sillas. On aurait pu s’attendre à une tombe cachée, protégée par de nombreux pièges façon Indiana Jones, mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Il suffit de suivre le petit couloir de pierre et nous y voilà. (Décidément).
Faut reconnaitre le seul point positif dans ce dénouement, un point intelligent, alors que Bonnie suit la vision de sa chère grand-mère, Jeremy lui faire remarquer que si c’était bien son fantôme, il la verrait, mais il n’en est rien. Bravo, je félicite celui qui a pondu cette idée. Car dans ce monde où l’on côtoie toute sorte d’être surnaturel, esprits et autres, on aurait pu réellement penser que la femme de Shane était bel et bien intervenue. Ainsi, on éclaircit définitivement la situation en tant qu’hallucination.

TVD Saison 4 episode 14
Car pour la suite, c’est à nouveau un grand n’importe quoi ! Attention mesdames et messieurs, sortie de nulle part, et pour vous ce soir, veuillez accueillir Katherine ! Qu’est ce qu’elle fait là ? Pour une surprise, c’est une surprise, mais qui soulève beaucoup de question. Qu’est elle devenue depuis sa dernière apparition ? Comment a-t-elle su pour le remède ? Et comment est-elle arrivée là avant les autres ? Mais bon, pourquoi pas ! Attendons la suite pour comprendre et se prononcer d’avantage.
Toujours est-il que le final est bien plus intense que le reste de l’épisode. (À déplorer le fait que l’ambiance visuelle est assez sombre, surtout comparée aux beaux paysages vus un peu plus tôt), on nous livre un combat qui dynamise le tout, blessant sérieusement Bonnie au passage, qui aura pour effet de libérer prématurément Klaus de sa prison, réveillant Sillas telle la belle au bois dormant (une grosse dose de sang est aussi efficace qu’un baiser d’amour), et en supprimant le petit frère d’Elena. Là à la limite, on peut prendre un mouchoir ! Mais pour ceux qui seraient triste par la fin tragique de Jérémy, personnage très attachant, et surtout pour ceux qui l’auraient oublié, Jérémy porte toujours son anneau magique régénératif. (Histoire de nous en rassurer, on le voit bien à son doigt lorsque Katherine lui taillade le poignet pour nourrir Sillas) ou alors c’est à n’y rien comprendre de la part des scénaristes.

Ces dernières minutes relancent une fois de plus l’engouement à vouloir voir absolument le prochain épisode. On n’aura jamais été aussi prêt de toucher au but. Voyons voir ce que recèle cette petite boite entre les mains de Sillas, et s’il est du genre plutôt grognon au réveil !

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Stephanie T

Cet article a été rédigé par Stéphanie Tosetti-Helck, chroniqueuse séries TV de Critique Film.fr