DVD Séries TV — 28 avril 2016
Test DVD : Une nuit en enfer – Saison 2

– Saison 2

 
 
États-Unis : 2015
Titre original : – The series
Créateur :
Acteurs : , ,
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 7h30 environ
Genre : Série TV, Fantastique
Date de sortie DVD/BR : 27 avril 2016

 

 

Seth et sont finalement parvenus à sortir vivants du maudit , repaire d’une armée de vampires. Mais leur duo a fait long feu : Seth est en fuite avec Kate et arpente les routes du côté mexicain de la frontière à la recherche de son frère Richie. Ce dernier s’est allié à la terrible Santanico Pandemonium, qui cherche à prendre le contrôle de l’Empire, une société secrète de vampires… Toujours traqués par la police, la route des deux frères risque bien cette fois de les mener tout droit en Enfer…

 

 

La saison

[3,5/5]

Après une première saison s’arrêtant au même point que le film dont elle est tirée, la série Une nuit en enfer était forcément attendue… Attendue au tournant pour les « haters » qui de toutes façons descendent en flamme tous les films de Robert Rodriguez, mais également attendue avec une certaine appréhension par les autres, y compris ceux qui avaient apprécié les qualités de la première saison. Car à redémarrer une intrigue en prenant pour point de départ la fin du premier film, Rodriguez et sa team s’approprient complètement le contexte et les personnages d’Une nuit en enfer, dont ils font absolument ce qu’ils veulent. Plus moyen pour eux comme pour le spectateur de se rattraper aux branches du script écrit par Tarantino et en 1996, maintenant, c’est sans filet…

Cette deuxième saison d’Une nuit en enfer prendra donc le parti, dans un premier temps, de séparer les deux frères Gecko : d’un côté, Richie et Santanico Pandemonium cherchent à se venger en prenant le contrôle des culebras, la société secrète de vampires dirigée par Malvado, à laquelle ils viennent pourtant d’échapper. De l’autre, Seth est au Mexique avec Kate, où ils vivent de petits larcins en prétendant rechercher Richie. La cohérence n’est certes pas la première qualité de la série de Robert Rodriguez, dont l’intrigue confine au brouillon approximatif, au point qu’il puisse même arriver au spectateur de se demander s’il n’a pas loupé un épisode ou un rebondissement (comment et pourquoi ce personnage est-il arrivé là ?). MAIS il nous faudra cependant reconnaître que les acteurs et équipes techniques déploient une belle énergie afin de nous divertir, et le rythme des épisodes est assez trépidant. Si bien que l’on embraye d’un épisode à un autre sans réel déplaisir. Sans [SPOILER] outre mesure, tout le monde se doute bien que les frères Gecko se retrouveront à mi-parcours, unis sous une bannière commune. Bien sûr, quelques célébrités et autres amis de Rodriguez feront une apparition plus ou moins remarquée durant la saison : bien sûr (que l’on était déjà surpris de ne pas avoir croisé dans la première !), mais également , Gary Busey ou encore Demi Lovato.

Peu importe ensuite si par certains aspects, la série est un peu agaçante (les constantes références à la culture pop et notamment au cinéma, qui voudraient sonner comme du Tarantino mais n’en ont jamais la classe et l’acuité). Peu importe si les impératifs liés à une diffusion TV amènent la Rodriguez family à mettre le frein sur le gore, le sexe et la violence et rendent au final une série tout public, qui n’écoperait probablement en France que du pictogramme (-10). Peu importe si beaucoup d’effets spéciaux sont, comme dans la première saison, assez approximatifs, on se rattrapera avec quelques autres, qui sont quant à eux vraiment réussis. Peu importe tout cela, car dans l’ensemble, il se dégage de tout ce joyeux nawak une bonne humeur qui fait finalement plutôt plaisir à voir.

 

 

Le coffret DVD

[4,5/5]

Comme l’année dernière, c’est tout naturellement Wild Side qui nous propose aujourd’hui de découvrir ou redécouvrir Une nuit en enfer – Saison 2 en DVD et Blu-ray. L’éditeur n’ayant malheureusement pu cette année nous fournir de Blu-ray, ce test portera sur la version de la saison encodée en définition standard. Le master est impeccable, l’image est belle et lumineuse, couleurs et contrastes sont d’extrêmement bonne tenue ; rodé depuis de nombreuses années à l’encodage sur support DVD (et à ses limitations techniques), l’éditeur connait son affaire, et nous livre une galette irréprochable. Côté son, VF et VO sont proposées en Dolby Digital 5.1 et les bandes-sons s’avèrent dynamiques, immersives, et particulièrement explosives sur les scènes d’action. Les deux mixages se montrent parfaitement clairs, et offrent un bon équilibrage dialogues / effets sonores / musique. Aucun défaut n’est donc à déplorer, c’est du travail soigné.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous a réservé quelques surprises. Outre un commentaire audio de Robert Rodriguez et sa team sur le premier et le dernier épisode de la saison (malheureusement non sous-titré), on se régalera des nombreuses featurettes, reliées soit à un épisode en particulier (Au-delà du crépuscule) soit consacrées à un acteur ou un aspect particulier du show (Sur le tournage). On terminera avec le panel du New York Comic Con 2015 (d’une durée d’environ 45 minutes), à l’occasion duquel une grande partie des membres de l’équipe ont pu exprimer leur ressenti sur cette deuxième saison.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles