DVD — 16 octobre 2019
Test DVD : Rampant

 
Corée du Sud : 2018
Titre original :
Réalisation :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur : Program Store
Durée : 1h56
Genre : Horreur
Date de sortie DVD/BR : 2 octobre 2019

 

Le Prince Ganglim, l’un des fils du roi au pouvoir réputé pour sa maîtrise des arts martiaux, revient au royaume de Joseon après de nombreuses années passées en captivité dans les geôles des Mandchous de la dynastie Qing. Des luttes pour obtenir le pouvoir, entretenues par le ministre de la guerre, apparaissent bientôt au sein du palais royal alors qu’une épidémie transforme les humains en morts-vivants errants à la nuit tombée…

 


 

Le film

[3,5/5]

Malgré ce qu’on pourrait croire à priori, et en dépit des éléments promotionnels du film, qui décrivent régulièrement Rampant comme le premier film de sabre mettant en scène des zombies, l’introduction d’éléments fantastiques ou horrifiques au cœur du cinéma d’action asiatique n’est pas une nouveauté. Ainsi, vampires, ghoules et autres morts-vivants ont par exemple longuement fait les beaux jours du wu xia pian en provenance de Hong Kong dans les années 70/80 ; même son de cloche concernant le Japon, puisque des créatures surnaturelles ou issues du bestiaire fantastique ont fait leur apparition au cœur du chanbara depuis de très nombreuses années.

Rien de bien original sous le soleil de Corée donc, d’autant qu’on a vu débarquer en janvier 2019 sur Netflix la série coréenne Kingdom, qui développe une histoire très similaire à celle de Rampant. Néanmoins, il faudra rendre à César ce qui lui appartient : le film de Kim Seong-hoon est quant à lui sorti sur les écrans en Corée du Sud au mois d’octobre 2018 ; on suppose donc que les deux projets auront été développés et tournés en même temps. On va donc tâcher d’éviter l’inévitable, à savoir la comparaison entre ces deux histoires de zombies en costumes.

Techniquement parlant, Rampant s’avère une petite bombe, proposant une photo superbe et des combats à l’épée très spectaculaires. Si ces derniers n’affichent certes peut-être pas l’ampleur ni les chorégraphies époustouflantes des plus grands films de sabre made in Hong Kong, l’effort est cependant réellement notable, qu’il s’agisse du rythme, du montage ou de la mise en place des personnages, les scènes de combat s’avèrent remarquablement efficace, ce qui est d’autant plus rare et appréciable qu’elles mettent généralement en scène un grand nombre de personnages. L’ensemble est par ailleurs dynamisé par la rapidité et la hargne des morts-vivants, qui s’imposent comme le gros point fort du film. Les maquillages et effets spéciaux sont épatants, le film ne lésine pas sur les effets sanglantes, bref, il s’agit là d’un film d’horreur très carré et visuellement soigné.

C’est en revanche du côté des personnages et du déroulement de l‘intrigue que le bât blesse un peu : il est difficile en effet de s’attacher aux différents protagonistes de Rampant tant ceux-ci s’avèrent caricaturaux et prévisibles. L’histoire en elle-même ne réservera quasiment aucune surprise, et malgré quelques ruptures de ton typiques du cinéma Sud-Coréen, on avance finalement toujours plus ou moins en terrain connu avec le film de Kim Seong-hoon. Le premier quart d’heure était pourtant des plus prometteurs, mais l’ensemble se délite passé le premier affrontement du prince (Hyun Bin) contre les zomblards. Pour autant, l’ensemble sera toujours suffisamment tendu et bien tenu pour maintenir l’intérêt du spectateur en éveil jusqu’au dénouement du film. Au final, Rampant s’impose donc comme une bonne petite série B, même si on aurait aimé être d’avantage surpris par le déroulement des événements, qui ne sortent malheureusement jamais de leur trajectoire extrêmement balisée.

 

 

Le DVD

[4/5]

Vous commencez à nous connaître : il n’est pas dans nos habitudes de chroniquer un film en définition standard quand ce dernier est également proposé en Haute-Définition par l’éditeur. Or, si nous n’avons reçu qu’une version DVD de Rampant ce mois-ci, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes : nous avons en effet tardé à nous adresser à l’éditeur, qui n’avait plus de stock Blu-ray sous la main et n’a finalement pu nous fournir qu’une version DVD du film. Qu’à cela ne tienne : le DVD de Rampant édité par Program Store fait parfaitement le boulot : le film de Kim Seong-hoon s’offre en effet un transfert DVD optimal, à la définition toujours impeccable, aux contrastes soignés (quoique manquant un peu de mordant) et aux couleurs naturelles. Rôdé au support DVD depuis de nombreuses années, l’éditeur compose habilement avec les limites techniques d’un encodage en définition standard, et côté son, on a droit à deux mixages en Dolby Digital 5.1 (VF/VO), l’un comme l’autre se révélant plutôt bien spatialisés, dynamiques et parfaitement immersifs. On notera également la présence de ces deux mixages en version stéréo et Dolby Digital 2.0 : vu la spatialisation effrénée de certaines séquences, il parait plus cohérent d’opter pour cette version si vous ne visionnez pas vos films à l’aide d’un Home Cinema.

Côté suppléments, outre la traditionnelle bande-annonce du film, l’éditeur nous propose un mini making of qui nous propose de découvrir une minute et trente-et-une secondes d’images du tournage et de la préparation des acteurs, avec en voix off quelques propos du réalisateur… sous-titrés en anglais.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles