Test DVD : Marguerite et Julien

1
228

 
France : 2015
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 1h39
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 2 décembre 2015
Date de sortie DVD : 6 avril 2016

 

 

Julien et Marguerite de Ravalet, fils et fille du seigneur de Tourlaville, s’aiment d’un amour tendre depuis leur enfance. Mais en grandissant, leur tendresse se mue en passion dévorante. Leur aventure scandalise la société qui les pourchasse. Incapables de résister à leurs sentiments, ils doivent fuir…

 

 

Le film

[3,5/5]

Après avoir réussi à remuer les tripes de tout le monde avec la première moitié de La guerre est déclarée en 2011, qui avait rencontré un étonnant succès public (6,4 millions d’entrées), était retournée aux ombres du cinéma français indépendant avec Main dans la main (2012, 300.000 entrées) puis Que d’amour !, téléfilm produit par et pour Arte.

Présenté en compétition lors du festival de Cannes 2015, est finalement sorti dans les salles françaises en décembre, attirant un peu plus de 26.000 curieux malgré un sujet difficile à base de relation passionnée et incestueuse entre un frère et une sœur. prend place dans un univers étrange, un sorte d’uchronie semblant ancrée dans le XIXe siècle, mais où calèches et mousquets côtoient des éléments nettement plus modernes, tels que cet hélicoptère survolant le couple au début du métrage. L’aspect « conte de fées » est très appuyé, on ne sait d’ailleurs jamais clairement si l’histoire de n’est pas semi-fantasmée, puisque des pauses dans le récit nous donnent à voir un pensionnat de jeunes filles se narrant ladite histoire, se « passant le relai » et se coupant même la parole à l’occasion (oui, un peu comme dans Princess Bride ou Les nouvelles aventures d’Aladin).

Néanmoins, le fait est que réussit son pari, en transportant sans difficulté le spectateur au cœur de cette romance contrariée, portée par l’interprétation habitée d’ et . Intense, beau, fébrile et émouvant, retrouve par instants la magie à fleur de peau de La guerre est déclarée, même si les deux films sont fort différents. Une belle réussite qui efface avec intelligence toute la gêne liée à l’ambiguïté de son sujet, et que le public se devra de rattraper en masse en vidéo, puisque les français sont plus ou moins soixante millions à l’avoir loupé en salles.

 

 

Le DVD

[4,5/5]

C’est à Wild Side Vidéo que l’on doit aujourd’hui l’opportunité et le plaisir de découvrir sur support DVD. L’éditeur a d’ailleurs plutôt soigné sa copie, et nous offre un beau master, au format Scope 2.35 respecté, avec une image superbe, bien définie, et des couleurs très agréables. Seules les séquences en basse lumière accusent un poil trop le poids d’un encodage en MPEG-2, forcément un poil limité (granulation un peu excessive). Côté enceintes, rien à redire : la version française est proposée soit en Dolby Digital 2.0 soit en DTS 5.1, et le mixage multi-canal est dynamique et pour le moins immersif.

Dans la section suppléments, outre la traditionnelle bande-annonce et une galerie photos, on trouvera un passionnant entretien avec , scénariste pour la Nouvelle Vague et tout particulièrement pour Truffaut, puisque et ont en fait remanié un scénario que avait écrit pour François Truffaut. Le regretté scénariste nous explique que les anachronismes du scénario étaient au départ involontaires de la part de , et, sans langue de bois, déclare que celle-ci ne « sait pas très bien finir ses films ».

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici