Test DVD : Basta Capital

0
717


France : 2019
Titre original : –
Réalisation :
Interprètes : , ,
Éditeur :
Durée : 1h37
Genre : Drame, comédie
Date de sortie en VOD : 26 novembre 2020
Date de sortie DVD : 3 mars 2021

En 2020, dans un contexte social plus tendu que jamais, une communauté d’activistes perd l’un des leurs lors d’une manifestation, sous les coups des forces de l’ordre. Suite à ce drame, ils vont enlever des patrons du CAC 40 pour forcer Emmanuel Macron à appliquer une réelle politique anti-capitaliste.

 

[4/5]

Comme beaucoup d’autres films, n’a pas vraiment eu sa chance : une sortie en salles sans cesse reportée, se transformant finalement en une sortie en VOD le 26 novembre. Heureusement, la sortie en DVD peut permettre, doit permettre, à ce film roboratif d’augmenter considérablement son audience, d’autant plus que cette pandémie qui a nui à sa « carrière » a au moins eu le mérite de bien mettre à nu une grande partie des tares du système économique que nous connaissons et que le film dénonce. Lors de la sortie du film en VOD, nous avions conclu par : « Lorsqu’un film parle du futur, on est dans l’anticipation. A priori, sortant début 2020 devait être un film d’anticipation utopiste.  Sa sortie en novembre 2020 en fait un film racontant une histoire qui n’a pas eu lieu. Qu’importe : les messages sociaux, économiques et politiques ont toujours la même force et les côtés comiques générés par la situation ont gardé toute leur saveur« . En fait, les messages sociaux, économiques et politiques n’ont ils pas encore plus de force aujourd’hui ? A vous de voir !

Et pour découvrir cette critique dans son intégralité, c’est ici !

 Le DVD

[4.5/5]

Rien à redire:   a fait du beau boulot et nous présente un DVD d’excellente qualité tant pour l’image que pour le son. Malgré le budget limité, le film a une belle photo, avec une belle lumière, des qualités que l’on est heureux de retrouver sur le DVD. Concernant le son, on a le choix entre une stéréo 2.0 et le Dolby Digital 5.1. Un sous-titrage en anglais est disponible, ce qui permettra à nos amis britanniques, qu’ils soient ou non brexiteurs, de vérifier que l’esprit révolutionnaire de notre pays n’est pas mort. Autre sous-titrage disponible, celui destiné aux sourds et malentendants.

Une grande richesse dans les suppléments accompagne cette qualité technique. Tout d’abord, un supplément de 34 mn, consacré à un making-of de ce film tourné à Cransac, dans l’Aveyron. L’occasion d’entendre l’accent chantant de cette région, de nombreux habitants de cet ancien bassin minier de Decazeville ayant apporté leur concours au film à titre bénévole. Ensuite, les 20 meilleures minutes d’un débat Zoom avec l’équipe du film et des invités tels que, entre autres, Philippe Poutou (Est-il nécessaire de le présenter ?), , députée LFI, Bernard Friot, sociologue et économiste, Hervé Kempf, journaliste et écrivain, , chroniqueuse, et , le réalisateur. Un débat qui tourne autour de ce qui se passe ou pourrait se passer dans la vraie vie, versus ce que le film nous propose. Quant au 3ème supplément, certainement le plus passionnant, il s’agit en quelque sorte d’une prolongation du film : la version intégrale de l’émission TV « Agora », dont le film donne un extrait de 8 minutes, un débat de 19 mn censé se dérouler peu de temps avant le référendum annoncé et qui met en scène la présentatrice de l’émission, interprétée par , Alita Galardeau, la nouvelle ministre de l’économie, interprétée par , Norma Diallo, députée du Nouveau Parti Insoumis, interprétée par , et Dominique Tusse, ditorialiste au journal « les échos », interprété par . Dans ce dernier personnage, on reconnaitra facilement Dominique Seux. Franchement ? C’est tellement bien joué qu’on y croit !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici