Test Blu-ray : Vinyl – Saison 1

0
95

– Saison 1

 
 
États-Unis : 2016
Titre original : –
Créateurs : , , ,
Acteurs : , , P.J. Byrne
Éditeur : / .
Durée : 10h environ
Genre : Série TV, Musical
Date de sortie DVD/BR : 17 août 2016

 

 

L’histoire de quarante ans de musique à travers les yeux de , un producteur de disques qui tente dans les années 70 de faire renaître de ses cendres son label en trouvant de nouveaux sons et de nouveaux talents alors qu’il traverse sa crise de la quarantaine. Drogue, sexe, punk et disco deviennent son quotidien…

 

 

La série

[4/5]

On attendait une nouvelle grande saga télévisuelle de l’ampleur d’un Boardwalk Empire situé dans le monde la musique des 70’s, mais finalement, Vinyl ne connaitra qu’une seule et unique saison : en effet, après l’avoir annoncée, HBO a finalement décidé d’annuler la production de la deuxième saison du show. Nous n’aurons donc point la chance de découvrir la suite de cette série créée, entre autres, par Martin Scorsese (Les affranchis, Casino), Terence Winter (Boardwalk Empire) et Mick Jagger.

Qu’à cela ne tienne : la première saison de Vinyl est disponible depuis cet été en coffrets DVD et Blu-ray, ce qui permettra aux fans de se replonger dans les dix épisodes de cette série mort-née. Nous plongeant dans un tourbillon 70’s de sexe, de drogue et de rock n’roll sur un mode narratif effervescent et puissant évoquant énormément le Boogie nights de Paul Thomas Anderson, la série nous propose un retour à une ère « mythique » dans le monde de la musique, où rock n’roll rimait souvent avec alcool, drogue et liberté sexuelle totale. Etant donné que ce vieux cochon de Martin Scorsese est aux commandes de la série (dont il est le créateur / producteur et réalisateur sur un épisode), il est également impossible de ne pas penser aux débordements formels du Loup de Wall Street, le personnage interprété par Bobby Cannavale passant une grande partie des épisodes à honorer sexuellement le casting féminin du film tout en étant défoncé ou alcoolisé (voire les deux en même temps).

Mais on aurait tort de ne limiter Vinyl qu’à ses dérives « sex n’drugs n’rock n’roll » : si l’intrigue prend son temps pour avancer, elle n’en est pas moins tout à fait passionnante, voire même carrément addictive une fois arrivé au terme de trois ou quatre épisodes. Dommage que les exécutifs d’HBO aient décidé de la couper dans son élan…

 

 

Le coffret Blu-ray

[4,5/5]

Vinyl en Blu-ray, c’est du lourd niveau haute définition. Les dix épisodes de la saison s’imposent d’eux-mêmes avec un rendu argentique de toute beauté et un joli grain, ce qui n’empêche en rien à la définition de briller par sa précision et son piqué. Les couleurs sont naturelles, et lors des nombreuses et indispensables séquences nocturnes, les noirs affichent une densité et une profondeur abyssale. Côté son, et vu son côté carrément décomplexé, la série propose une spatialisation très dynamique et démonstrative en matière de mixage multicanal. La scène arrière est omniprésente, distillant des ambiances en tous genres, et les frontales se déchaîneront littéralement lors des passages les plus spectaculaires. On privilégiera cela dit plutôt la VO, encodée en DTS-HD Master Audio 5.1, à sa petite sœur la VF, mixée dans un « simple » DTS 5.1 pourtant déjà bien burné.

Les différents épisodes sont disponibles avec une introduction (bande-annonce), beaucoup d’épisodes sont accompagnés d’un commentaire audio non sous-titré et/ou d’un mini making-of (sous-titré), et on terminera avec une featurette sur la (re)création de l’ambiance 70’s de la série.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici