DVD Séries TV The Walking Dead — 15 janvier 2019
Test Blu-ray : The walking dead – Saison 8

– Saison 8

 
 
États-Unis : 2018
Titre original : –
Créateurs : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 12h30 environ
Genre : Série TV, Horreur
Date de sortie DVD/BR : 24 octobre 2018

 

Rick déclare une « guerre totale » contre Negan et ses forces. Jusqu’à ce jour, l’objectif de Rick et du groupe était de survivre, mais cela ne suffit plus. Ils doivent désormais se battre pour retrouver leur liberté afin de rester en vie, et ainsi pouvoir reconstruire. Comme dans toutes batailles, il y aura des pertes. Des morts…

 


 

La saison

[3,5/5]

Huit saisons, huit ans de nos vies de téléspectateurs, huit ans à côtoyer les survivants de The et leurs démêlés avec un monde infesté de zombies, mais dont le danger principal depuis quelques années n’est plus à craindre du côté des morts vivants, mais bel et bien des survivants eux-mêmes, dont la folie furieuse ne cesse de décimer les personnages du show, saison après saison. Huit ans aussi à lire sur le Net des déferlements de bile de la part de téléspectateurs déçus, chaque nouvel épisode étant systématiquement qualifié de « pire épisode de la série » par des téléspectateurs en rogne.

Depuis ses débuts, la série télévisée et les comics imaginés par Robert Kirkman ont régulièrement pris des chemins différents, tout en suivant une même « ligne rouge ». Cette huitième saison est une nouvelle fois l’occasion pour les auteurs de la série TV de se démarquer de la bande dessinée, puisqu’ils ont en effet pris la décision, un an après la disparition brutale de [Attention Spoilers saison 7] Glenn et Abraham sous les coups de batte de Negan [fin des Spoilers], d’opérer une modification majeure et radicale à la dynamique narrative du show en faisant également mourir un des personnages les plus importants de la série, l’un de ceux composant le « noyau dur » des survivants présents depuis la première saison. Rassurez-vous, on ne vous révélera pas de qui il s’agit.

Bien sûr, cette décision a été le motif d’une nouvelle grogne de la part des internautes. Et celui qui quelques semaines auparavant était régulièrement considéré comme le personnage le plus nul, le plus mal écrit, le plus passif, insupportable, tête à claques, inutile, etc, etc, de la série est subitement devenu, au moment de sa mort, le personnage le plus intéressant, le plus prometteur, bref, celui à qui il ne fallait surtout pas toucher. Le tollé a été tel que Robert Kirkman lui-même a dû monter au créneau afin de défendre la décision des auteurs du show.

Cet élément mis à part, force est de constater que cette saison, qui suit tout du long le « plan » de Rick afin de renverser Negan et les « Sauveurs », comporte tout de même quelques longueurs. Comme durant la majorité des saisons précédentes, certains épisodes se focalisent sur un personnage en particulier (Eugene sur l’épisode 7, Carl sur l’épisode 9…), l’intrigue alterne les flash-backs et les flash-forwards, et les zombies sont globalement réduits à la fonction de simples éléments de « décor », même si on ressent parfois une volonté des auteurs de les replacer au centre des menaces (lors du retour d’Ezekiel vers le Royaume notamment, ou durant le trajet des habitants d’Alexandria vers la colline). Le résultat, sur les seize épisodes que dure la saison, est en dents de scie, même si les rebondissements et les bons passages continuent de donner au téléspectateur l’envie de continuer.

De plus, en plus de mettre un terme à un arc narratif qui durait depuis plusieurs années déjà, cette huitième saison proposera tout de même quelques évolutions notables, notamment du côté des personnages les plus « borderline » : on pense à Rick, Negan ou Morgan, qui faisaient indéniablement partie des personnages semblant avoir perdu tout sens commun, mais dont le spectateur comprendra un peu mieux les motivations ainsi que la psychologie. La « folie » se déplace. Au final, la dynamique change : après la rage vient l’espoir et les derniers épisodes laissent supposer que la neuvième saison commencera sur des bases très différentes des précédentes.

 

 

Le coffret Blu-ray

[4,5/5]

C’est donc sous les couleurs de E1 Entertainment que débarque Walking dead – Saison 8 sur format Blu-ray, et le tout est propose version intégrale et non censurée sur support Haute Définition. Les couleurs sont naturelles (très légèrement désaturées), le piqué est précis, et la définition ne nous prend jamais en défaut : les noirs sont superbement gérés et les nombreuses scènes de nuit ne présentent aucun souci. 16mm oblige, le grain est toujours très présent, et plus ou moins envahissant selon les séquences, Côté son, la spatialisation des pistes audio, VF et VO sont proposées dans des mixages DTS-HD Master Audio 5.1 à la spatialisation globalement discrète mais sachant se révéler bougrement efficace, dynamique et extraordinairement immersive durant les séquences d’action.

Côté suppléments, on commencera avec trois commentaires audio du showrunner Scott Gimple , qui sera accompagné, selon les épisodes par la scénariste Angela Kang, le scénariste Matt Negrete ou du réalisateur Dan Liu. Le sixième Blu-ray du coffret est exclusivement réservé aux suppléments ; on y trouvera tout d’abord deux modules de making of, pour une durée d’1h40 environ – l’occasion parfaite pour revenir sur chaque épisode en explorant les défis techniques ainsi que les personnages, le déroulement de l’histoire et les diverses implications narratives. Le reste des bonus est composé de trois featurettes : les deux premières, « Laisser un héritage » et « In memoriam », abordent de façon frontale les disparus de la saison : retour sur les personnages clés qui ont perdu la vie tout au long de la saison et sur la manière dont les acteurs et les personnages ont réagi à ces pertes. Le troisième sujet, intitulé « Le prix de la guerre », explorera en une dizaine de minutes l’histoire et les différentes thématiques de la saison.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles