Test Blu-ray : Kingsman – Services secrets

0
87

– Services secrets


Royaume-Uni : 2014
Titre original : Kingsman : The Secret Service
Réalisateur :
Scénario : , Matthew Vaughn
Acteurs : , ,
Distribution :
Durée : 2h09
Genre : ,
Date de sortie cinéma : 18 février 2015
Date de sortie DVD/BR : 8 juillet 2015

 

 

La vie d’Eggsy, jeune délinquant insolent, bascule le jour où Harry Hart, espion au flegme britannique, lui propose d’intégrer au péril de sa vie le programme de recrutement de l’agence de renseignements ultraconfidentielle KINGSMAN. Ensemble, parviendront-ils à contrer le complot machiavélique orchestré par Richmond Valentine, milliardaire excentrique et génie de la technologie ?

 

 

Le film

[4/5]

Le duo Matthew Vaughn / Mark Millar, déjà responsable de l’étonnant Kick-ass il y a quelques années, s’attaque aujourd’hui avec Kingsman – Services secrets au film d’espionnage old school, avec gadgets à gogo et méchant mégalomane. L’occasion pour les deux lascars de nous livrer un délirant film d’action tirant sur le pastiche et slalomant, comme le reste de la filmo de Vaughn, entre le « smart cool » à la Tarantino et le politiquement incorrect, le tout livré avec une mise en scène à couper le souffle.

Et si la punkette du scénar US Jane Goldman (collaboratrice de longue date de Matthew Vaughn) a finalement par moments adouci les outrances du comic book signé Millar et Dave Gibbons, Kingsman – Services secrets n’en demeure pas moins un hilarant doigt d’honneur tendu aux conventions du genre, étonnant et rompant nettement avec le reste de la production internationale en matière d’actioners, même les plus bourrins. Les acteurs (Colin Firth, Taron Egerton, Samuel L. Jackson ou encore le toujours impeccable Mark Strong) ajoutent encore au plaisir jubilatoire pris devant le film, dont on retiendra à coups sûrs longtemps certains moments de bravoure, tels que le formellement époustouflant massacre dans l’église.

Une réussite inattendue, dépassant de loin ce que l’on pouvait en attendre sur le papier, sur laquelle s’attardait notre chroniqueur Mayeul Permezel à l’occasion de la sortie du film en salles en février dernier. Lisez, c’est de la bonne !

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Conscient du potentiel de sa bombe, l’éditeur 20th Century Fox a mis le paquet avec le Blu-ray de Kingsman – Services secrets : définition / piqué de malade, couleurs éclatantes (et le mot est faible !), niveau de détail irréprochable… Une superbe galette Haute-Définition, assurément. Côté son, ça déchire tout autant : la spatialisation est ultra-dynamique et efficace, la version originale est proposée dans un mixage DTS-HD Master Audio 7.1 littéralement tonitruant et qui fait des merveilles, surtout lors des endiablés passages d’action. En comparaison, la piste française mixée en DTS 5.1 se montre forcément moins riche et généreuse, bien qu’elle ait également de solides atouts dans sa manche. Bref, rien à redire niveau image et son, comme à son habitude, 20th Century Fox a fait le boulot.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose un long making of, d’une richesse vraiment remarquable (que l’on peut également choisir de visionner sous la forme de plusieurs modules séparés). On suivra donc avec attention la genèse du film racontée par ses auteurs, au coeur duquel Matthew Vaughn et Jane Goldman évoquent par exemple les faiblesses du comic-book de Millar, et pourquoi et comment ils ont décidé de le modifier. Vaughn évoque par exemple le fait que dans la bande dessinée, le jeune Eggsy était en fait le neveu du personnage de l’espion, ce qui, selon lui, fonctionnait moins bien d’un point de vue narratif ; de la même façon, on apprend que dans le comic, la tuerie de l’église n’était pas un massacre de bigots aliénés, mais prenait place lors d’un mariage. Convaincu que le public n’accepterait pas que toutes ces personnes « sympathiques » se voient tués de la façon la plus brutale qui soit, il a décidé d’en faire des intégristes catholiques, racistes, homophobes, et donc pas du tout sympathiques, pour le coup. Bien mené, informatif et sans temps mort, ce making of reviendra donc en détail sur le casting du film (et notamment sur les nouveaux venus), les costumes, les armes et autres gadgets, la mise en chantier des scènes d’action, et s’achèvera sur les principales différences entre le film et le comic-book d’origine. Une galerie de photos et la séculaire bande-annonce ferment le bal ; il est à noter que si la jaquette du Blu-ray annonce un commentaire audio de Matthew Vaughn, nous ne l’avons pas trouvé sur la galette.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici