DVD — 10 avril 2017
Test Blu-ray : Forsaken – Retour à Fowler City

 
Canada, France, États-Unis : 2015
Titre original : Forsaken
Réalisation :
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h30
Genre :
Date de sortie DVD/BR : 1 avril 2017

 

 

En 1872, John Henry Clayton, ancien tireur d’élite, retourne dans sa ville natale de Fowler, dans le Wyoming, pour tenter de renouer les liens avec son père, le révérend Clayton. Mais un bouleversement majeur est en cours, l’arrivée d’une voie de chemin de fer dans cette petite ville tranquille. Un gang terrorise, alors, les fermiers qui refusent de vendre leurs terres. John Henry est le seul à pouvoir les arrêter, mais son père ne veut pas que son fils replonge dans une vie de violence…

 

 

Le film

[3,5/5]

Formellement soigné, interprété avec conviction et proposant un récit limpide et sans surprise pour tout amateur du genre qui se respecte, Forsaken – Retour à Fowler City tente de renouer avec une certaine tradition du western classique : pas forcément celle du « grand » western épique à la John Ford, mais plutôt celle des dizaines de séries B fières et appliquées ayant inondé les écrans durant les années 40 à 60, et dont on retrouverait régulièrement des traces durant les décennies suivantes, notamment dans le cinéma de Walter Hill.

Forsaken – Retour à Fowler City transpire donc le respect et la déférence vis-à-vis d’un genre majeur, mais sait rester à sa place : celle de la démarcation modeste, de la série B efficace ne cherchant jamais l’originalité et sans volonté de « revisiter » le genre. Ainsi, ce western sans prétention aucune, réalisé par Jon Cassar (un pilier de la série 24 heures chrono) rappellera à beaucoup de spectateurs les bandes-dessinées d’aventures éditées par Lug (Rodéo, Yuma, Miki le ranger…) qu’ils feuilletaient enfants, à l’ombre sur le balcon, un verre de Tang posé à côté des Big Jim. En effet, avec son récit se déroulant de façon linéaire les lieux et motifs obligés du western et son Scope flamboyant, Forsaken – Retour à Fowler City emportera à coup sûr avec lui l’amateur du genre, d’autant qu’il impose un duo d’acteurs composé de Kiefer et Donald Sutherland, réunis pour la toute première fois à l’écran, incarnant naturellement un père et son fils.

Au final, Forsaken – Retour à Fowler City s’imposera sans peine comme un excellent DTV, destiné aux amoureux du western de série B étant capables d’apprécier sans se formaliser un récit dont la qualité principale est d’enchainer poncifs et autres passages obligés du western, sans volonté aucune de révolutionner le genre.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, Forsaken – Retour à Fowler City s’offre un master assez remarquable : les couleurs sont superbes, les contrastes denses, les noirs d’une belle profondeur. La définition est irréprochable et le piqué souvent très précis. Coté enceintes, comme (presque) toujours avec Universal Pictures, seule la version originale est encodée en DTS-HD Master Audio 5.1, dans un mixage immersif et dynamique. Très légèrement en retrait, la version française uniquement mixée en DTS 5.1 s’avère également très spectaculaire durant les scènes d’action, et parviendra à étonner le spectateur par la finesse de ses effets, dont l’impact est rehaussé par un caisson de basses toujours aux aguets.

Du côté des suppléments, le Blu-ray édité par Universal Pictures nous propose un court making of promotionnel essentiellement centré sur le rapport père/fils au cœur du film, évidemment souligné par la présence au casting de Kiefer et Donald Sutherland.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles