DVD — 09 juillet 2016
Test Blu-ray : Blue-jean cop

 
États-Unis : 1988
Titre original : Shakedown
Réalisateur :
Scénario : James Glickenhaus
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h36
Genre : Action, Thriller
Date de sortie cinéma : 20 juillet 1988
Date de sortie DVD/BR : 6 juillet 2016

 

 

L’avocat Roland Dalton est chargé de défendre un dealer accusé du meurtre d’un policier. Celui-ci affirme avoir agi en état de légitime défense face à cet officier en civil qui cherchait à le racketter. Dalton fait appel à Richie Marks, un policier marginal peu apprécié des siens, pour mener l’enquête. Ils découvrent bientôt l’existence d’un réseau de corruption au sein des forces de l’ordre…

 

 

Le film

[4,5/5]

A en croire les deux premiers films de la vague « Midnight movies » lancée par Carlotta Films début juillet, la police n’était pas des mieux perçues en 1988 à New York. Sortis à quelques jours d’intervalle aux États-Unis, Maniac cop et Blue-jean cop dressaient en effet un portrait bien peu flatteur des forces de l’ordre…

« To serve and protect » ? Mon cul, ouais ! L’affiche de Maniac cop prévenait le spectateur d’un laconique « You have the right to remain silent… Forever ! », tandis que celle de Blue-jean cop avertissait le public : « whatever you do… Don’t call the cops ! ». Probablement très énervés de s’être mangé quelques prunes pour stationnement illicite, James Glickenhaus, Larry Cohen et William Lustig nous livraient avec ces deux petits classiques des vidéo-clubs du début des années 90 des portraits hargneux de flics vraiment ripoux.

Les flics de Blue-jean cop ne reculent en effet devant rien pour s’en mettre plein les poches : racket, intimidation, descentes musclées, meurtres… Ils feraient passer ceux de Magnum force pour des enfants de cœur. Dans une ambiance très influencée par L’arme fatale de Richard Donner sorti l’année précédente, James Glickenhaus met en scène un curieux film d’action « pop corn », très noir, avec un Sam Elliott en mode flic semi-clochard à la Mel Gibson. Extrêmement efficace, slalomant de façon habile et finalement assez équilibrée entre les genres (le film d’action d’un côté, le film de prétoire de l’autre), Blue-jean cop est une véritable pépite oubliée, que l’on est vraiment ravi de redécouvrir aujourd’hui.

Bien sûr, les fautes de goût et autres défauts un poil grossiers abondent (des doublures un peu trop visibles, une scène finale en avion carrément WTF-esque), mais presque trente ans après l’avoir découvert, le spectateur se souvient toujours avec émotion de ses plus beaux morceaux de bravoure : la « valse » d’intimidation des flics autour d’un Peter Weller dont c’était vraiment « la » grande année, la confession de Sam Elliott autour du chien tombé par la fenêtre, etc, etc, on en passe et des meilleures. La bonne humeur est au rendez-vous, et la redécouverte de Blue-jean cop aura eu le mérite de nous faire découvrir le clin d’œil que Glickenhaus fait à sa propre filmographie avec la scène de présentation du personnage de Sam Elliott, ce dernier ayant passé la nuit dans un cinéma projetant Exterminator – Le droit de tuer et Le soldat, deux films naturellement signés… James Glickenhaus.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

On vous l’avait annoncée en mai (lire notre article), et voici donc la première salve de la « » de Carlotta Films. L’idée forte de cette collection est donc de faire redécouvrir une poignée de films cultes des années 80, le tout présenté dans des visuels des DVD / Blu-ray qui reprennent l’esprit des jaquettes VHS d’époque.

Carlotta nous propose donc de redécouvrir Blue-jean cop dans un Blu-ray proposé au format et encodé en 1080p. L’image est stable, la copie satisfaisante, même si des taches et autres points blancs demeurent. Le grain semble avoir été préservé, mais se verra plus on moins présent selon les séquences : on soupçonne un léger abus de DNR sur certaines séquences diurnes, tandis que les séquences nocturnes affichent un grain à couper au couteau. Côté son, la VF est proposée en DTS-HD Master Audio 1.0, tandis que la VO bénéficie d’un mixage DTS-HD Master Audio 2.0 plus clair et équilibré.

Dans la section suppléments, Blue-jean cop, comme les autres films de la collection, est simplement accompagné de sa bande-annonce.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *